AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

“SASS • This is my cup of care. Oh, look! It's empty”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 182
Date d'inscription : 12/03/2017
Adelbert Zimmermann
rouge
avatar
Adelbert « Sass » Zimmermann
Feat; Hades •• Hades Holiday // Irl; Ben Whishaw
32y.o
g
redpill
surnom
Sass.
métier
Célèbre podcaster (le nom de sa chaîne est Sasscastic).
situation familiale
Too fabulous for you.
naissance
08/08/1999, né à Thoune en Suisse. Lion ascendant scorpion.
autre
Juif • Suisse-allemand • Participe aux réunions des anciens alcooliques anonymes tous les dimanches • Adore signer des autographes • Ne porte que des chaussettes aux couleurs pastel • Met toujours trois sucres roux dans son thé • Vous tuerait d'un regard si vous le décoiffez ou si vous tâchez ses vêtements par mégarde. • Mange des rouleaux de réglisse en guise de petit-déjeuner.
Pilule rouge • I'm so high it makes my brain whirl
« Contrôle de sa propre ivresse »

T'étais un sacré déchet humain à l'époque. Les gueules de bois et les cachets d'aspirine faisaient partie de ton quotidien. Quant à ton haleine, n'en parlons même pas ! C'était un véritable désastre. Même l'odeur d'une centaine de cadavres en putréfaction n'aurait pu rivaliser. Tu te pointais en soirées à moitié ivre mort, mais ce n'était pas important. Rien ne l'est jamais, avec toi.

[...]

Mais ça, c'était avant. Avant qu'il ne vienne te trouver. Avant que tu ne lui arraches cette pilule des mains sans un  « au revoir », ni un  « merci ». Toi qui étais d'ordinaire si faux, toi dont les mots étaient enrobés de miel, tu n'avais pu garder ton calme face à cette merveilleuse invention.

Et ce fut une révélation, une véritable claque dans ta figure d'ivrogne ! Non, tu ne finirais pas tes jours avec le teint jaune et le nez rouge. Non, tu ne deviendrais pas une de ces stars qu'on oublie au bout de quelques années et qui sombrent dans l'alcoolisme et la dépression. Car désormais, tu n'étais plus accro à cette substance écarlate. Pire encore, tu n'avais plus besoin de ta dose de café ou de nicotine. Même les sucreries étaient devenues fades après avoir avalé ce granulé rouge.

Mais le monde t’apparaissait clair, beaucoup trop. Tu ressentais tout au centuple. Tu pouvais décortiquer les sons et odeurs autour de toi. Quant aux émotions, elles étaient bien plus fortes. Bien plus dévastatrices.

Dorénavant, tu n'arrivais plus à écrire le scénario de tes vidéos. Tes idées n'avaient plus ce côté loufoque et aléatoire qui séduisait tant tes fans. Evidemment, vu que tu écrivais toutes tes trames à moitié cuit. Tu avais besoin de brouiller cet esprit trop stimulé. Alors tu te mis à boire. C'est là que tu compris que quelque chose n'allait pas. Il te suffisait de le vouloir pour être ivre à la moindre goutte d'alcool. Mais lorsque tu te mis à paniquer, ton esprit redevint parfaitement lucide.

C'est après quelques essais que tu compris que tu contrôlais ta propre ivresse. Quand certains étaient devenus des génies ou de véritables super-héros, aucun de tes talents ne s'était décuplé. Oui, tu étais célèbre, mais tu n'étais plus cet homme extraordinaire au milieu des gens ordinaires. Car ils étaient devenus de puissants dieux, quand tu n'étais que Dionysos.

Au final, la balance de la nature avait bien fait son travail.

Caractère • alone but adored by 100,000 more
Je m'en foutiste • Superficiel • Charmant • Créatif • Hautain • Persuasif • Inattentif • Médisant • Mythomane • Sarcastique • Maniéré • Cultivé (et l'étale comme de la confiture) • Délicat • Déteste les contacts physiques • Dort beaucoup • Humiliant • Propre et toujours sur son trente-et-un • Imaginatif, surtout quand il s'agit de faire un coup dans le dos de quelqu'un qui l'a cherché • Passionné dans son domaine • Généralement poli • Sûr de lui • Paresseux • Moqueur • Mégalomane • Distant • Alcoolique.

— Fait semblant d'écouter les gens en hochant intempestivement la tête, mais n'en a absolument rien à faire de ce que vous pouvez bien lui raconter.
— Ne peut s'empêcher d'aller se recoiffer lorsqu'il croise le chemin d'un miroir
— Toujours partant pour une soirée, à partir du moment où les cocktails sont chers et portent des noms originaux.
— Twitte le moindre détail de sa vie, et adore mettre des #hashtags sur tout ce qui bouge.
— Peut vous couper en plein milieu d'une conversation sérieuse pour prendre un selfie
— Adulé sur internet. Insupportable en vrai.
— Est toujours ivre, lorsqu'il écrit le scénario d'une vidéo
— Adore spoiler des séries sur son twitter ou en message plus ou moins subliminaux dans ses vidéos.
— Ne peut s'empêcher de vous critiquer, sans vouloir être méchant. C'est plus fort que lui.

(un jour, je rédigerai ces machins au lieu de faire des listes. Un jour). #onycroit


histoire • Your life is a lie

Tu n'es qu'une mascarade, une rangée de dents parfaitement alignées cachées derrière un rictus moqueur. Ton rire cristallin sonne comme un morceau de musique appris par cœur, et tous tes gestes semblent parfaitement calculés. Rien n'est laissé au hasard, dans ton univers fait de paillettes et d'artifices. Pourtant, avant  Sass, il y avait Adelbert. L'humain Adelbert, le répugnant Adelbert. Ou plutôt « Adelster » comme ils aimaient à t'appeler pour se moquer de la forme de tes joues. Car soyons honnêtes : dans ta jeunesse, tu te laissais un peu trop aller sur les matières grasses. Il faut dire que les surgelés réchauffés au micro-ondes et les dîners au Burger King du coin étaient une habitude familiale. Entre un père qui passait ses nuits au bureau à enchaîner les heures supplémentaires et une mère qui préférait rester assise toute la soirée sur le canapé pour ne manquer aucune miette de son épisode de l'inspecteur Derrick, tu étais servi.

Tes parents, parlons-en justement. La honte de ta vie, l'épine plantée sous ton pied. Comme tu en as honte, comme tu aimes éviter de les mentionner lors de tes interviews ! Pourtant, la question revient sans cesse. Tes fans veulent savoir ! Quels individus merveilleux ont pu donner naissance au précieux Sass ? Pour avoir une progéniture aussi distinguée, ils doivent certainement faire partie de la haute société ou être de célèbres créateurs de mode. Mais non. La vérité est bien plus gênante. Car « nouveaux riches » ou « petits bourgeois » seraient des termes bien plus adéquats pour les décrire. Et pourtant, tu sais qu'ils sont encore pires que ça.

Parfaits stéréotypes de « beaufs », ces derniers adorent passer leurs week-ends à s'égosiller les poumons dans des stades bondés pour soutenir le club de football « FC Basel ». Coincés dans leur routine, voici plus de trente ans qu'ils partent en vacances aux mêmes endroits (à Milan pour  la Toussaint, à Saint Moritz pour les congés de ski et à Monaco durant l'été afin de se montrer dans leur beau yacht). Blonde peroxydée à la poitrine refaite trois fois, Michelle Meyer de son vrai nom est tombée folle amoureuse de Patrick Zimmerman et de sa jolie Ferrari rouge, à l'époque où le fluo et les salopettes étaient encore à la mode. Il fut un temps où ils s'aimaient presque sincèrement. Après tout, les deux avaient les mêmes aspirations : vivre au dessus de leurs moyens, et se prétendre Zurichois en niant le fait qu'ils venaient de Thoune. Mais la routine s'est vite installée. Et en dehors de cette « grande aventure de type Koh-Lanta » où votre petite famille dut se contenter de nourriture Liddl durant trois mois car ton père avait investi dans une rolex, il ne se passa franchement aucun événement particulièrement excitant dans votre vie de tous les jours.

Heureusement pour toi, lorsque tu as décidé de déménager dans le Connecticut, ces derniers ne t'ont pas suivi. Ils tenaient beaucoup trop à leurs petites habitudes et à leur emploi du temps réglé comme du papier à musique pour aller s'expatrier à l'autre bout du monde. Mais malgré tout ton profond mépris envers ces deux individus, ils t'avaient toujours (trop) chéri. Après tout, tu étais leur fils unique.

Les choses auraient pu être différentes, si ta mère n'avait pas fait une fausse couche en essayant de t'offrir un petit frère ou une petite sœur. Mais le chagrin de voir Brandon quitter Julie dans sa série favorite était trop fort pour que son utérus puisse le supporter. Et puis soyons honnêtes une seconde : tu n'aurais jamais accepté de te faire voler la vedette par une crevette ne pensant qu'à téter et hurler.

C'est en planifiant ton déménagement en terre américaine que les choses ont commencé à bouger pour toi. En allant vers cette terre lointaine, tu pourrais cesser d'être cet intello aux lunettes en cul-de-bouteille et aux joues gonflées. En quittant les tiens, tu cesserais d'être ce geek aux vêtements dépareillés. Car la société n'a jamais été clémente avec ceux qui passent trop de temps derrière les écrans. Et disons le franchement, tu en avais assez de te faire appeler « Gras-ry Potter » et de finir les pieds dans des toilettes. « Mais on te rend service, on essaie de te montrer comment aller au ministère de la magie. Comme ça, tu pourras plaider contre ta mocheté ! », disaient-ils, l’œil hilare.



Les röstis surgelés furent troqués par des carottes et tu dis adieu aux beignets à contrecœur, en adoptant un régime vegan et sans gluten. Tu pris également un abonnement pour la salle de sport locale, et te découvris une passion pour la natation. En moins d'un an, tu perdis plus de quinze kilos. Le reste vint après, grâce à des heures et des heures d’entraînement. C'est aussi à ce moment-là que tu commenças à t'intéresser au domaine de la mode et que tu refis ta garde robe de A à Z. La couleur « corail » n'avait désormais plus de secret pour toi, et tu savais tout sur les grands créateurs de mode.

Et puis, ce fut le jour de ton grand départ pour l'Amérique. Bien évidemment, tes parents te noyèrent de recommandations, et ta mère innonda ses joues d'eyeliner bleu. Mais toi, tu te sentais pousser des ailes. Là-bas, personne ne te connaissait. Là-bas, tu pourrais devenir qui tu voudrais. Et tu serais enfin indépendant de cette famille qui te faisait honte. Car c'est ce que tu avais toujours voulu, n'est-ce pas ? C'est d'ailleurs pour cette raison que tu avais toi-même économisé pour te payer ce voyage et ces études, en bossant durant trois années consécutives dans cette supérette pourrie. Au moins, cela t'avait permis d'atteindre tes vingt-et-un ans.

Les pieds à peine posés dans ton école de cinéma, tu t'étais laissé entraîné dans toutes les soirées et te découvris un goût certain pour les substances alcoolisés. Ta nouvelle vie était quant à elle au-delà de tout ce que tu avais pu imaginer. Ici, les visages changeaient chaque soir et tu ne risquais pas de tomber sur quelqu'un qui avait vu tes premiers boutons d'acné. Ici, les bars étaient ouverts toute la nuit. Ici, tout était plus grand, plus impressionnant. C'était presque déroutant, pour le petit Suisse que tu étais. Jamais tu n'avais été confronté de si près à la société de consommation. Il te suffisait de claquer des doigts et tes souhaits étaient réalisés, tant que tu avais de quoi payer.

C'est aussi à ce moment-là que tu commenças à te faire un nom sur internet. Au départ, ce n'étaient que des photos de ta nouvelle vie sur instagram. Mais les autres t'en demandaient plus. Où avais-tu acheté cette chemise qui s'accordait si bien à la couleur de tes cheveux ? Quels cafés recommandais-tu pour aller boire un smoothie dans l'après-midi ? Pourrais-tu faire des vidéos de tes retours en Europe ? Quelles étaient tes pilules nutritives favorites ? Tu étais devenu celui vers qui l'on se tournait pour savoir s'il fallait acheter la robe bleue ou la robe blanche. Le conseiller en bon goût. Alors tu as décidé d'ouvrir ta chaîne youtube et ton compte Twitter. Désormais, des personnes t'arrêtent dans la rue pour prendre des selfie avec toi, et les journaux viennent régulièrement t'interviewer, que ce soit en face à face ou via hologrammes interposés. Quant à toi ? Tu es devenu un pur produit de la société, et tu as vendu ton âme pour de merveilleuses paires de Louboutins.

Sass a écrit:
Pour plus d'infos sur ma vie merveilleuse et bien plus fascinante que le trou noir qu'est ton existance, rdv sur mon Twitter. #followmebitch #youknowyouloveme #xoxo
https://twitter.com/realSasscastic


Chips
Alors erm. Bonjour, oh gens de Happypills. ♥ Les paillettes et le chocolat, c'est la vie. Les dinosaures sont merveilleux, tout comme les narvals. Oh. Et je suis désolée de cette fiche quasi-vide, mais en attendant je peux vous passer la galerie pinterest de Sass, pour vous faire une idée du personnage.

https://uk.pinterest.com/nargolicChips/happypills-sass/?eq=sass&etslf=2887 ICI.

https://www.youtube.com/playlist?list=PL0Vhx_V5DctiW-0vvewbuxGSVAdaGwxA9 (et sa playlist youtube)

25y.o
f
redpill

Messages : 16
Date d'inscription : 09/03/2017
Mieczyslaw V. Seok
bleu
avatar
Y a trop d'amour je te pardonne si c'est vide là. Bois ton thé, fais des papillons. Bienvenue coeur.
Messages : 171
Date d'inscription : 26/02/2017
Indiana A. Jones
bleu
avatar
@Adelbert Zimmermann a écrit:
Suisse-allemand.
R.I.P.
(non je déconne j'aime bcp mes compatriotes)

Bienvenue par ici ! Sass omg. J'aime déjà ton perso et je ris très fort aux références suisses, en plus ce métier omg (toujours ivre quand il écrit un scénario je). Je suis obligée d'aimer ton perso même si t'as pas choisi le bon groupe t'as pas encore fini. Honnêtement y'a tellement de sass dans la fiche elle-même que ça donne juste trop envie de voir le perso en rp. (Sois sympa avec Indy si on se croise stp il a pas de répartie)

Bon courage pour la suite poussin2
Messages : 85
Date d'inscription : 09/03/2017
Katherine Cavalcante
bleu
avatar
Ton histoire me vend du rêve, ptn. 50sog
Messages : 182
Date d'inscription : 12/03/2017
Adelbert Zimmermann
rouge
avatar
Hhhhhh, tant d'amour. ♥♥ Maus, je te pique ton thé aux papillons pour me donner du courage et finir cette fiche au plus vite (je suis inspirée). Et c'est presque plus vide, champagne !

Indiana (quel pseudo ♥), tu es donc Suisse ? Tu sais que j'ai vécu dans ton merveilleux pays durant deux années ? La migros et la Coop n'ont plus aucun secret pour moi (et les personnages suisses sont trop rares pour qu'on s'en prive). ET JE SUIS CONTENTE si la fiche est pleine de sass. ♥ Merci.

Et thank you Katherine, c'est juste trop gentil comme petit mot, hhhhhh. ♥♥

Bref, j'ai fini la description du pouvoir. J'essaie d'avancer la playlist, et donc le caractère et l'histoire. LOVE.
Messages : 92
Date d'inscription : 25/02/2017
Ludwig Crawford
bleu
avatar
Mar 14 Mar - 14:41Ludwig Crawford
bleu
Aaaah ce perso est haut en couleur et tu peux pas savoir comme j'aime ton avatar (si tu lis le webcomic c'est + 10000 dans mon coeur)
Son métier c'est tellement de la balle et je te raconte pas, j'avais le sourire aux lèvres tout au long de la fiche. C'est frais, c'est léger, et le fait que t'as l'air impliqué x10000 sur ton personnage avec le pinterest et son twitter ça donne vraiment envie smouark

C'est trop la hype dans mon coeur et j'espère (si on trouve mais Luddy a des origines allemandes) avoir un lien avec toi ihihih
Amour et profiteroles jtm
Messages : 171
Date d'inscription : 26/02/2017
Indiana A. Jones
bleu
avatar
Oui je suis Suisse :3 Migros et Coop c'est la vie mais Denner c'est moins cher ♥ Et Sass doit être le deuxième perso suisse que je croise en dix ans de rp, c'est une espèce rare ♥
J'avais pas lu la pilule, c'est franchement bien trouvé ! J'adore aussi le contraste entre son succès sur Internet et sa personnalité insupportable en vrai. (Imagine il croise des fans en rp) Bref le perso est déjà magique alors même si je sais pas encore comment, je viendrai te demander un lien avec Indiana (faut remercier Arsen pour le pseudo héhé)
indy
*fuit*
Messages : 182
Date d'inscription : 12/03/2017
Adelbert Zimmermann
rouge
avatar
@Ludwig : Ouii, je lis le webcomic. ♥ Hades et Persephone sont le couple le plus precious de la mythologie. Alors une bande-dessinée sur eux ? Comment l'ignorer ? D: Je suis tellement contente de t'avoir donné le sourire et que tu aimes cette fiche à moitié en chantier. Ton prénom est beau, soi-dit en passant.

Et ne t'inquiète pas, on se trouvera un lien germanophone, oh mangeur de Kartoffelsalat ! ♥ Jtm aussi déjà, pour la peine. DANS MES BRAS.

@Indiana : Mais quand tu vois la gueule des légumes dans certains Denner, tu comprends le prix.

Sérieusement ? Mais pourquoi ??! Les Suisses sont merveilleux et ont une culture tellement riche que c'est une HONTE. Dire que j'ai hésité à le faire Lichtensteinois (mais j'en avais déjà vu, des persos de là-bas, paradoxalement. PARCE QU'A VADUS, ON SE MET BIEN MON GROS) Du coup, l'autre personnage était de quelle partie de la Suisse ?!

T'inquiète, bb. ♥ On trouvera un moyen de se faire un lien qui tue tout. 8DD Merci pour les compliments hhhhh. En vrai, je doutais grave de la capacité de Sass en mode "ok c'est pourri, j'efface et recommence". Mais vous me donnez le courage. ♥♥♥ Je vous aime, de poster par ici. C'est comme des carottes qui poussent l'âne en moi à avancer plus vite ma fiche.
Messages : 234
Date d'inscription : 21/02/2017
Localisation : Chapel Street
Arsen B. Eastwood
bleu
avatar
BIENVENUE ADORABLE CASSE-PIED
Je voulais mettre adibou, mais bon, j’ai mis un adjectif à tout le monde jpp. Que dire de Sass, que c’est le genre de personne qui m’horripilent et qui me fascinent dans une même mesure, je suis sûre que si ça existait encore à cette époque il aurait une canne à selfie srs

Mais rrrrh que dire, j’aime tellement l’originalité qui se dégage de lui, sa façon de ne pas être comme les autres tout en essayant de créer des tendances. Sa façon de voir le monde aussi, surtout ses deux parents et leurs habitudes bien beaufs… Je les imagine traîner leur fils dans des stades et chanter le coeur vibrant toutes les chansons du club qu’il supporte. C’est cela qui me plaît. Tu me transporte, c’est si visuel que je n’ai pas besoin de forcer mon imagination. Ce sont des scènes entières que je vois, un Sass qui boit pour trouver l’inspiration, le génie, le Sass qui ricane sur son téléphone holographique en postant des shittyflutted de chansons populaires. Le Sass qui essayait tant bien que mal de se construire et de s’accepter malgré les brimades. Les deux parents ((que j’ai surnommé affectueusement Robert et Jacqueline dans mon esprit)) un peu déconnectés et lourds, mais follement amoureux, inconscient et aimant surtout. Alors voilà, même s’il est chiant, je l’aime un peu quand même et j’ai hâte de le voir évoluer à New Haven indy

Toutes mes félicitations tu rejoins le hall des plus bgs. Tu peux donc aller recenser ton avatar  ICI, ton irl ICI, ton don par là et pourquoi pas créer ta fiche de lien par là. Et le plus important tu peux désormais crâner devant tous les roses non-validés du coin (& leur donner envie de faire leur fiche) et aller RP et faire une demande ici Suffit de commencer un nouveau sujet et de remplir le formulaire.
 DES BISOUS ♥
 
SASS • This is my cup of care. Oh, look! It's empty
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 03. We don't care about our bad intentions
» i'll take care of you + (pétronille)
» Astrid ▽ I love gossip and I don't really care about the environment.
» I love gossip and I don't really care about the environment.
» Les ONG, instruments des gouvernements et des transnationales ?
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy Pills :: Avant de commencer :: Registre :: Hall of fame-
Sauter vers: