AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

“these dayz ▬ iso”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 52
Date d'inscription : 11/03/2017
Isaac S. Othello
rouge
avatar
ISAAC SINEAD OTHELLO
Feat; VampireBoy •• OC by MelTow
20y.o
g
 redpill  
surnom
son agent et ses amis les plus proches le surnomment "Iso". Sa communauté, par son pseudo en tant que rappeur, "SinHead", dérivé de son second prénom.
métier
c'est un étudiant et un rappeur depuis plus d'un an.
situation familiale
son frère est en prison, ses parents vivent ailleurs.
naissance
04/06. - gemini
autre
nerveux sur les bords. il ne le montre pas, mais il a le goût de la baston. assez réservé, il est passionné de rap. sa vie tourne exclusivement autour des lyrics et de la culture urban music. il a parfois des gros coups de blues quand il n'a pas d'inspi, souvent des crises d'insomnie. sa pilule lui fait avoir des sautes d'humeur, il a du mal à gérer. beaucoup connaissent SinHead mais très peu savent qu'il s'agit de lui.
Ma pilule rose
hyper induction
Ces vagues d'un azurées brûlent, jusqu'à ce qu'il ne reste plus que les cendres de mes expériences. Ça déchire mon esprit, tord mes intestins. Et les effets secondaires qui succèdent son utilisation puisent dans mes ressources. Ça me brise comme une vitre et rend tout ce que j'entreprends bien plus... Electrique. C'est un cadeau empoisonné qui me fait suer gras et qui me sied à merveille. Electro.
Le tonnerre gronde.
La foudre frappe.
Les éclairs fusent.
Et tout ce que je peux faire, ce sont des étincelles.
C'est ça mon problème. Je n'ai jamais cessé de voir petit pour ce qui ne m'intéressait pas. Même lorsque branché à une source chargée en Volts qui mettrait fin au jour d'un homme, je trouve le moyen d'être désintéressé.
Qu'est-ce qu'il y a d’impressionnant après tout, n'est-il pas normal qu'un phénomène physique issu du désir humain puisse amener l'apparition d'une force électromotrice soumise à un flux de champ magnétique variable ? Je veux dire, même si cette force électromotrice peut engendrer un courant électrique exagéré, pas de quoi en faire tout un plat.
Je ne suis qu'une pile big size.
Caractère

Je suis la dernière des abominations. Un tableau infatigable de désintérêt qu'on aurait pensé contempler. Je suis David & Goliath à la fois. Ulysse & Poseïdon. Le voleur de foudre. Une dualité constante, un homme en guerre contre Dieu qui a assez dégusté pour se permettre de servir le plat de résistance.
De toute façon, je suis trop empêtré dans le pêché pour m'en défaire.

Une toile vierge dans toute sa luxuriante(et dérangeante) harmonie, peinte à l'aide d'une brosse revêche, d'une couleur aussi sombre et inquiétante que le noir du ciel une nuit d'hiver. Je prends cher, je m'exhibes, Je suis un mur contre tout et reste froid avec dignité. Comme si cette rage n'était faite rien que pour moi. Comme si cette fièvre qui me tenait en ligne de mire, une inéluctable fatalité que je supporte tant bien que mal, n'avait pour but que de me faire souffrir. Qu'est-ce qu'elle est désolante, cette douleur de fer. Parfois, les cicatrices qui émergent dans mon esprit sont plus cuisantes encore que celles qui déchirent ma peau livide. Puis elles finissent pas se transformer en nouvelle blessures.
Mais tout ça, toute cette peine, je gère. Parce-que je suis fort.
Autant que les maux de cœur et d'esprit, les regrets, les relents de dépit, tout ce qui parfait un univers de supplices, concrètement c'est pète couille. Autant demeurer monstre de l'extérieur comme de l'intérieur puis ça aide à digérer. Car je suis une éponge. Un instrument de mauvaise augure ravagé par le temps ; corbeille de noirs sentiments, de dépression, d'ire constante, trouvant refuge dans la transmission de mon tourment parmi les coups dans cette somptueuse rivière d'éraflures. La colère.
Ça te va bien, de jouer le mauvais rôle. En vérité je pourrais le faire toute ma vie. Tout ça parce-que je n'assumerai jamais que la musique est mon exutoire. Que le rap m'aide à survivre, j'en ai trop honte. Pas de mes lyrics, de poser un genou à terre et d'avouer ma faiblesse.
J'ai besoin de cette mélodie, de cet instru, de ces paroles pensées une par une. J'en ai besoin, sinon j'explose.
J'ai mieux à faire que de subir ce monde pourrave, je vaux mieux que ça et je le sais.
Je ne veux pas être adulé, je ne veux juste plus être la lumière de l'ombre de moi-même.

histoire

Je fais tout mon possible pour être invisible tout en restant charismatique. Ce paradoxe me tue. Je veux vivre et exister à la fois, c'est trop dur. Indépendamment du fait que la marionnette du mal, costume dont je pense me parer, me domine en âme et conscience, je ne peux échapper à la beauté ponctuant ma nonchalance. Le calme saillant, rayonnant sur ma figure de craie, poudre étouffante, ensorcelle les esprits réceptifs à une morne suavité. On dirait un blague. Un châtiment. Les deux à la fois ; au royaume des fuyards, le roi des fuyards est vêtu d'écarlate. Et d'un visage démarqué par le malheur, aux traits tragiques, préoccupé et échauffé, je grogne de mes canines acérées contre les plus pourries que moi, (car ils existent) ceux-ci dévisagés par les pupilles perçantes de mes yeux en grain de poivre qui feutrent le paysage d'un regard las et vitré. Et je continue candidement et docilement de penser que quand ma musique est bonne, elle me sauve.
On ne peut pas vivre autant de tragédies en si peu de temps.
Ma vie témoignera du contraire.
Si il y a bien une chose que j'ai retenu du Dr. Jekyll, c'est que son plus grand ennemi n'était nul autre que son meilleur allié ; lui-même. Et je comprends enfin ces paroles dorénavant lorsqu'il se disait ne posséder autant de sensibilité qu'une statue. Et puis je songe... Putain,
où est-ce que j'aurais pu être 1886 ? À gambader loin des poings de mon père, sans doute.
Ouais, c'est les pleurs timides et peu fiers d'un gamin de la banlieue sud de New York qu'on entend. Ces craquements violents ? Sûrement l'une de ses côtes qui n'a pas suivi le coche.
Tout débute comme ça. La violence de la figure patriarcale. Puis il fini par se barrer, quand il a bien cogné sur tout ce qui bougeait dans cette famille. Quand l'aîné lui a fait comprendre qu'il n'avait plus sa place ici. Enfin, il meurt dans un accident de voiture, comme un poivreau. Et le jeune collégien que je suis se réjouit étrangement de la mort de l'un de ses parents, réfugié dans les bras de son frère et ceux de sa mère. Puis peu de temps après une rencontre amoureuse qui s'est conclut par un mariage pour sa mère, plus heureuse que jamais, la nouvelle famille se tire à New Haven. Ça permet au jeune Isaac de fuir les enfoirés avec qui il passait son temps à s'embrouiller à la pause, et d'échapper aux mains baladeuses de sa prof de bio gaulée comme une actrice de cul, madame Hill. Il quitte le lycée, silencieux, n'ayant jamais abordé cette mésaventure qu'il avait eu avec sa prof. Peut-être parce-qu'on fond, ça lui faisait autant de bien à lui comme à elle ? Que même si elle abusait de lui, il jouissait de savoir qu'en une fraction de seconde il pourrait mettre en péril sa carrière ? Enfin. Il se forge une nouvelle personnalité, du moins, plusieurs. Toujours plus différentes que les précédentes. Plus extravagantes. Il se fait chier, il fait chier. Il déteste avoir l'air d'un putain de dépressif.
Il a quelques copines qu'il finir par abandonner et se jette corps et âme dans le rap. Entre temps, son frère qui n'avait pas osé poursuivre ses études s'effondrent dans le chaos de la nuit, fréquente les mauvaises personnes et en voulant mettre les mains dans l'argent sale, il fini les pieds en cellule. Il n'en a pas honte, il aurait fait la même. Il n'en parle pas, comme par peur de le rejoindre. Puis il décide d'abandonner la peur, du moins, l'idée de la peur, la crainte. Alors quand le couple reformé de sa mère se tire et qu'il rentre tout juste à la fac, il se met à lire excessivement tout ce qui lui tombe sur la main, il ne crache pas dans la soupe, il dévore les reliures et l'intérieur des pages, s'achète un matériel bas de gamme et se lance dans le rythme et la poésie, l'avènement du rap dans sa vie.
Il se surprend par sa bonté et sa franchise tant par la cruauté de ses paroles, il ne comprend pas comment il ait pu garder autant de force nouée dans sa gorge. Mais le voilà parti, d'un simple son balancé sur sa page perso à une légère ascension. Il est lancé jusqu'à la descente aux enfers, quelque peu fatale. Conclusion de concert moyenne, manque d'inspi. Il repense à toutes les merdes qui aient pu parcourir sa vie, la pauvreté, la précarité fait du mal mais renforce le caractère ? Elle créer des séquelles, ouais. La violence, la colère,l'abus de pouvoir, la tristesse, la perte d'un être cher. Enfin, tout ça quoi, tout ce malheur qu'il aborde comme une formalité. Puis finalement on lui propose ce médicament ultime.
Il ne réfléchit pas, plus. Il n'a plus peur, il prend la couleur qui lui parle le plus, et le voilà reparti.


trouducdu93
reboot de isaac avec l'avatar de shôtaro kaneda.
personne pourra jamais mieux jouer ce mec que moi, retenez ça
changement de tête et de caractère mais dans le kokoro on reste tjrs le même
je vous aime ♥️
18y.o
g
negapi
Messages : 182
Date d'inscription : 12/03/2017
Adelbert Zimmermann
rouge
avatar
J'aime tellement ta façon d'écrire et ton avatar. ♥ Jsp, ton perso est un mélange de rudesse et de finesse malgré lui, à cause de la pilule bleue. Je veux voir l'intérieur de sa baraque, et j'espère qu'il ne fabrique pas trop de bombes nucléaires pendant son temps libre (on sait tous comment les dystopies se terminent).

Messages : 234
Date d'inscription : 21/02/2017
Localisation : Chapel Street
Arsen B. Eastwood
bleu
avatar
BIENVENUE PETIT DIAMANT BRUTE
Ralalaaah vous avez décidé de me tuer avec vos personnages et vos plumes. J'aime particulièrement la première personne, autant te dire que j'ai adoré. Et dire que ça fait un bail que tu n'as pas fait de personnage. :rampe: Il est parfait.

Tes mots sont justes, incroyablement juste. C'est brute, sans fioriture. D'une justesse incroyable. Ton personnage ne semble pas clinquant, avec une histoire un peu modeste. Un peu usé par son existence, fatalement habitué... Mais il est plus que ça. C'est l'histoire d'un mec aux rêves fracassés par la vie elle-même. Qui ne se laisse pas faire pour autant, qui prend les choses comme elles viennent et comme elles sont. Et c'est beau. De la poésie un peu crasse, mais tellement poignante, tellement vivante. J'ai hâte de le voir évoluer dans le contexte de happy pills, hâte aussi de le voir rp. J'aime beaucoup sa capacité et je pense qu'avec Val ils vont faire des étincelles. srs Ne démontez pas la ville svp.
Sans plus tarder...
Toutes mes félicitations tu rejoins le hall des plus bgs. Tu peux donc aller recenser ton avatar ICI et ton irl ici ICI, mais aussi recenser ta particularité ICI et pourquoi pas créer ta fiche de lien par là. Et le plus important tu peux désormais crâner devant tous les roses non-validés du coin (& leur donner envie de faire leur fiche) et aller RP et faire une demande ici Suffit de commencer un nouveau sujet et de remplir le formulaire.
DES BISOUS ♥️
Messages : 171
Date d'inscription : 26/02/2017
Indiana A. Jones
bleu
avatar
Ok j'ai lu d'une traite et c'est BEAU. Ce récit à la première personne, ça rend la narration tellement puissante et Isaac tellement vrai. J'adore particulièrement la description du caractère, imagé et très efficace. S'il construit un vaisseau spatial j'en suis. Bienvenue officiellement et au plaisir de voir cette plume en rp ! poussin2
Messages : 35
Date d'inscription : 21/02/2017
Localisation : .
Batman
PNJ
avatar
Jeu 20 Avr - 22:32Batman
PNJ
BIENVENUE PILEMAN
Poétique. C'est le premier mot qui me vient alors que je termine de lire cette fiche. ((Comme la précédente, ta plume est incroyable.)) Et un sentiment semblable à de la compassion aussi à bien y songer. Parce qu'Iso n'a pas eu une vie facile. Quelque part, il me fait presque penser à Eminem dans 8mille. Et en même temps, ils sont radicalement différents finalement. Parce qu'Iso il est ensevelit sous une tonne de sentiments contraire qui le rendent intéressant, intriguant. On a envie de savoir ce qu'il va faire pour évoluer, pour vivre. Et j'ai envie de savoir comment il va faire un pas en avant après la fin de cette histoire. Oui, j'ai hâte de le voir continuer d'avancer pour le découvrir plus encore. Au fond, il a quelque chose de triste et d'agaçant probablement, mais j'ai envie de l'encourager. Alors je vais te regarder évoluer une nouvelle fois dans l'univers d'Happy Pills.

Toutes mes félicitations tu rejoins le hall des plus bgs. Tu peux donc aller recenser ton avatar  ICI, ton irl ICI, ton don par là et pourquoi pas créer ta fiche de lien par là. Et le plus important tu peux désormais crâner devant tous les roses non-validés du coin (& leur donner envie de faire leur fiche) et aller RP et faire une demande ici Suffit de commencer un nouveau sujet et de remplir le formulaire.
DES BISOUS ♥
Messages : 234
Date d'inscription : 21/02/2017
Localisation : Chapel Street
Arsen B. Eastwood
bleu
avatar
Tu aurais néanmoins du recréer une fiche comme je te l'avais demandé.
Messages : 52
Date d'inscription : 11/03/2017
Isaac S. Othello
rouge
avatar
Merci Zeno pour ce commentaire, il me touche particulièrement !
Et ouais sorreh' mais c'était déjà lancé, j'avais omis ce détail.
Messages : 234
Date d'inscription : 21/02/2017
Localisation : Chapel Street
Arsen B. Eastwood
bleu
avatar
Dorénavant les fiches seront verrouillées pour éviter que ce genre de choses n'arrive. (:
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
 
these dayz ▬ iso
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DayZ
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy Pills :: Avant de commencer :: Registre :: Hall of fame-
Sauter vers: