AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

“Sans fractures, mais avec pleins de factures - WIAT ”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 30
Date d'inscription : 24/03/2017
Localisation : Dans ton c**, amicalement
Wiat Finks
rouge
avatar
Ven 24 Mar - 20:04Wiat Finks
rouge
WIAT FINKS
Feat; unknown •• YAMANE YOSHITAKE // Irl; James Dean // MUSIQUE
28y.o
g
redpill
surnom
Has-been
métier
Encore adjoint du shérif il y a peu, il s'est fait virer à force de se montrer trop laxiste avec les drogués et les bagarreurs. Aussi parce que lui même avait une interprétation très personnelle de la loi...
Au chômage, il a pensé ouvrir un salon de thé/coiffure, mais ça lui à juste effleurer l'esprit quelques jours... Il voudrait pas passer pour un homo... Alors il va trouver autre chose.
situation familiale
Bordélique : Papa en prison, maman décédée... Lui, sinon, il est célibataire. Il le vit bien. Vraiment.
naissance
3 mars
autre
WIAT est papa : il a un gosse d'environs cinq ans, mais ne le sait pas. Il ne se doute de rien, ne sait même pas qui est la mère.
Ma pilule rouge
WIAT ne sait plus. Il oublie tout, comme souvent. Pilule rouge ou bleue ? Il en a prit une au hasard, parce que c'était marrant. Il faisait noir, donc la couleur lui a quelque peu échappé... Mais il s'agissait bien d'une pilule rouge. Enfin, il ne sait sûrement pas.

WIAT est discret, ne laisse rien paraitre, il ne se doute pas trop encore en vérité. Tout ce qu'il sait c'est qu'il a soif. Terriblement soif et pas de n'importe quoi. Il a besoin de lait. Matin, midi, soir, nuit... L'eau ne lui suffit pas, ne lui suffit plus. Ce n'est pas sa gorge qui se dessèche, ce sont ses os qui réclament sans cesse...

WIAT a toujours été un gars plutôt baraque, assez fort sans pour autant être imposant ni menaçant. Pourtant, quand il s'est réveillé tout courbaturé, le corps lourd et rigide comme s'il avait un balais dans le cul, il s'est un peu inquiété. Ça ne grinçait plus à l'intérieur, c'était trop fort. unbreakable. Plus de fractures, plus de plâtre pour WIAT, ses os sont devenus si résistant qu'il est bien difficile de les briser. Peut-être pas impossible, WIAT ne peut pas savoir si tomber d'un immeuble le brisera ou pas, il n'a pas encore essayé. Les muscles ne sont pas touchés, simplement ses os, qui résistent et ne plient jamais, faisant ainsi naitre en lui une volonté inébranlable et implacable.

Pour nourrir cette force, son corps lui demande du lait, du calcium. Quoi de plus normal. Les effets secondaires lui donnent souvent l'air d'un drogué ou d'un alcoolique. Il préfère s'en amuser... Et puis ce n'est pas tout à fait faux.

Caractère
Ne le prenez pas trop pour un con, s'il vous plaît. Ne le laissez pas devenir important, ne le laissez pas faire son intéressant. Ne le laissez pas draguer les filles qui ne lui plaisent pas vraiment... Ne lui permettez pas de fumer n'importe quoi avec un petit sourire en coin... Trop tard. Peut-être bien que vous avez raison de le voir ainsi...

WIAT a ce côté désinvolte qu'il s'est collé sur la figure depuis toujours, un petit sourire en coin à la fois énervant et attirant. WIAT est plein d'artifices, d'allures, de mimiques qui ne seraient peut-être pas les siennes. Il marche lentement, forçant le monde à suivre sa cadence sans se préoccuper que cela fonctionne ou pas. Il fait comme s'il ne vous écoutait pas, pour paraitre distant et hors d'atteinte, pour évoquer un espèce de fantasme qui fait craquer certaines filles. Mais il apprécie votre présence, il en a besoin et sourit aussi, souvent, rit avec une voix claire.

WIAT n'est pas un brun ténébreux. Il n'a pas d'ombres qui plânent autour de lui, ou dans sa tête. Pas de sombres secrets... Il en aurait, mais les oublie comme le degré de saleté de son calçon préféré. Il pourrait se morfondre, car sa vie n'est pas vraiment rose, mais WIAT ne veux pas être un gars compliqué. Il ne se prend pas la tête, ne se prend pas au sérieux. Il joue son existence au second degré. Même s'il n'est qu'un rôle, qu'une image sortie du passé, sûrement concrétisée par la force de certains clichés, WIAT est vrai. Il croit en ce personnage qu'il s'est façonné, à mi-chemin entre l'assurance provocatrice et une sensibilité exacerbée à moitié dévoilée. Il joue, se moque de lui-même, de son rapport aux autres, des situations alambiquées dans lesquels il est parfois plongé. Il veut rire, éternellement, se rebeller, mais pas trop, simplement pour échapper à la mesure et au quotidien moite. C'est ainsi qu'il veut vivre, c'est ainsi qu'il vivra.

Cette philosophie de vie écarte de son esprit toute conception de responsabilité. Il ne comprend pas ce que cela signifie, c'est tout simplement contre sa nature. Ce qui explique pourquoi il n'a pas réussi à s'intégrer dans les forces de l'ordre... WIAT est un gamin. Un mec parfois simplet, qui ne se pose pas de grandes questions de morales. Il n'osera pas l'avouer, mais il suit la voix du cœur... Ou plutôt de ce qu'il y a dans son pantalon... Ça dépend de votre point de vue... Mais WIAT n'est pas un mauvais gars ! Il fait des erreurs, fait souffrir parfois, mais s'en repentira toujours tant c'est douloureux pour lui de ne pas avoir été un mec parfait. Cela s'apparenterait à de la responsabilité, mais en vérité ce n'est qu'une question d'image, un automatisme semblable à un instinct qui n'est pas facile à enclencher. Mais bon, il a finit par comprendre qu'il faut mettre des capotes par exemple. Il était temps...

Ne vous méprenez, WIAT est un gentleman, il adore les femmes, elles sont des trésors à ses yeux : toutes. Mais il y a plusieurs sortes de trésors n'est-ce pas ? Certains sont rarissimes, d'autres... D'autres... Des trésors de collections, intéressants...? Enfin, il se montrera toujours gentil avec elles, bienveillant, charmant. Pas con, attention, il n'aime pas se faire avoir ni être comparé à un petit caniche. Non, WIAT est un amant certes collant, mais surprenant sur beaucoup d'aspects -qui peuvent mettre fin à une relation facilement. WIAT est inconstant, en effet. Il n'est pas féministe, mais pas sexiste pour un sous non plus. Il est... Normal. Un hétéro normal.

Hétéro oui, car ses relations avec les hommes se résument généralement à de fortes complicités rivales. WIAT adore se bagarrer, surtout depuis qu'il s'est transformé en unbreakable-man. Il aime sentir du muscle, de la sueur et de la violence. Certes, ça pourrait porter à confusion, mais les bromance, c'est non pour lui. Il vous dira en levant les mains vers le ciel que les bites ça lui dit rien, personnellement, mais qu'elles le dérangent pas tant qu'on les colle pas contre son cul. Excusez-le, WIAT est un peu vulgaire parfois. Un mec un peu balourd avec ses confrères, mielleux avec ses consœurs. Mais les lesbiennes, il trouve ça classe. Pas comme un gars qui trouverait ça excitant, non, c'est de l'admiration qu'il leur voue. Pas parce qu'elles "résistent à l'appel du sexe masculin" -après tout WIAT comprend, ça lui plaît pas non plus- mais parce qu'elles sont différentes souvent. Ça lui plait de pouvoir leur parler et se comporter avec elles sans ambiguïté. C'est cool d'être lesbienne, mais les homos, c'est pas facile à comprendre. Bref, WIAT est ouvert d'esprit tout de même !

On ne peut pas dire de lui que c'est un artiste complet, mais il a un certain don méconnu et non-reconnu pour la musique. Avec un style déjanté, décallé et très vintage... Il y aurait beaucoup beaucoup d'autres choses à dire, mais nous y viendront plus tard. Ce serait pas marrant si vous saviez tout.

histoire
Dans sa chambre, la rythmique des synthétiseurs des années 80 résonnait. Il dansait et chantait en essayant d'imiter ELVIS PRESLEY avec un dégaine de petit rebel péteux pour avoir la classe. WIAT voulait être vu comme un gars, un vrai, fort et sûr de lui. Il recherchait la virilité à coup de batte dans les matchs, de clins d'œils pour les filles, de cigarette balancées sous les pieds de n'importe qui, de moues charmantes et dédaigneuses... Il était beau, oui, mignon, bien foutu... Mais complètement démodé avec sa banane qui lui colle à la tête depuis ses seize ans. WIAT copie cette mode dépassée des dandys et des bad-boys rétro.

Une rêverie concrête qui lui couvrait les yeux de paillette et les oreilles de musiques, pour ne pas écouter ce qu'il y avait autour : des rumeurs. Rien ne l'atteignait, il souriait, riait toujours. De quoi son père ? Il est parti faire les courses et n'est pas rentré. En prison. WIAT disait : "tant mieux" puisqu'il l'obligeait toujours à baisser le son, puisque depuis sa mère est plus joyeuse. WIAT créait sa bulle, un univers formé de réel sur lequel, en surimpression, s'échappaient des filtres de couleurs vives et des soundtracks de comédies musicales. C'était cool, c'était beau, WIAT se sentait bien. Il a fait des conneries, mais jamais avec cette volonté de détruire le monde, de hurler une rage enfermée dans son cœur. Non, WIAT était heureux, faisait tout pour l'être. Rien ne pouvait le déranger.

Sa popularité balayait d'un revers de la main toutes les répressions imaginables et allusions désagréables concernant son père. Un criminel. Mais le fils brillait. Pas d'intelligence, mais d'originalité. Personne ne le comprenait, mais on admirait l'étincelle étrange qui pétillait dans ses yeux lorsqu'il se mettait à chanter et jouer des choses inconnues pour la plus part, et s'exprimait avec un accent un peu étrange. WIAT était doué avec les filles, c'était un peu iné. Il forçait l'amour et le respect parce que rien d'autre ne l'effleurait. Le fils ne finirait pas comme le père puisque ce jeune hurluberlu voulait être espion. Comme JAMES BOND, une vie aventureuse, turbulente saupoudrée d'amantes sexy et dangereuses.

Le rêve. Le rêve. Le rêve évident ! Alors que la musique aurait pu être une voie. Internet, lui disait-on, raffolerait de son folklore, mais WIAT, lui, ne dégustait pas la technologie avec autant d'entrain. Il rêvait de hot-dogs, de fast-food gras et de pizzas. Sentir la pâte se déchirer et le fromage s'étirer sous ses dents blanches, ça le faisait kiffer. Autant que les coupes de champagnes au bord de mer et soleil assombrit par les lunettes de soleil. Mais WIAT n'était pas assez doué. Il est resté bloqué à New Heaven et ses espoirs avec. Mais n'allez pas croire que cela allait couper l'effronterie merveilleuse de ce garçon ! Il a simplement revu ses projets pour se focaliser sur sa ville natale. Il allait simplement participer au maintient de l'ordre, ici même.

Lorsqu'il énnonça son projet de faire partie de la petite troupe du Sherif, personne n'y croyait vraiment. Surtout, on ne savait pas comment un tel gars pouvait se contortionner bizarrement pour rentrer dans le rôle étroit que cela supposait. Mais WIAT affirmait qu'une présence sympathique et connue dans le service serait fort apprécier par la population -cela il y croyait vraiment et n'avait pas tord. Il avait aussi ajouter qu'il voulait se détacher davantage de la mauvaise figure de son père en devenant un homme exemplaire... Cet argument valut bien plus, mais WIAT n'en pensait pas un mot...
Il réussit.
Un miraculé du métier.

Plus tard, maman est morte, sans que WIAT ait réellement compris pourquoi. Trop vite... Si soudain... On se demande même s'il se figure réellement ce qu'est la mort tant il gardait de grands yeux écarquillés de surprise en se penchant au-dessus du cercueil. Mais pas de drames. WIAT ne porte jamais de tragédie dans ses bras. Il enlace plutôt une volonté de vivre plus forte encore, portant humblement le souvenir de mama sur ses épaules. Le soir même, après la cérémonie qui lui sembla bien trop terne, il fit danser et rire tout les invités, leur interdisant de pleurer avant lui. Il pleura, bien plus tard dans la nuit, en chantant une chanson dédiée à sa mère. Sa voix tremblait, les accords de la guitare ne suivaient pas. Sa gorge écrasait l'air sous le cou(p) de l'émotion, écorchait chaque parole. WIAT suffoquait dans ses larmes en murmurant des mélodies qui devinrent inaudibles, mais toujours bien présentes.

// CE SOIR...

Ce soir, c'est le nouvel an. Mais WIAT est seul. Il traîne, déambule, n'a pas le cœur à fêter quoique ce soit, à embrasser qui que ce soit, à boire avec n'importe qui. Il a acheté une bouteille qu'il a finit seul, assis quelque part. Il ne sait déjà plus où, il se rappelle presque plus de qui il est. Tant mieux ? WIAT est toujours morose le soir du nouvel an, comme si cela le libérait de l'incarnation de son rêve, qu'il essaye d'être constamment. Ou peut-être qu'il a simplement le blues ? Un coup de cafard...

Alors il marche, silencieusement, les mains engoufrées dans les poches de son manteau, avançant tout droit sans penser à rien. Jusqu'à ce qu'il le croise. Ce type, ce mec étrange qui lui est presque rentré dedans. Un coup du destin ?... WIAT ne se souvient plus de son visage, il devait faire trop sombre, ou peut-être que cet homme -si homme il était réellement ?- n'avait pas de visage. Le mystère est entier. Tout comme les couleurs des deux pilules qu'il lui tend apparaissent floues à WIAT. Il n'entend pas très bien ce qu'on lui dit. Choisir ? Bah, WIAT se penche pour prendre les deux en hochant les épaules, il se demande ce que ça peut être, quel goût ça a. Fraise d'un côté, menthe de l'autre sûrement.

Le mec le repousse aussitôt, en s'eclamant un peu trop fort selon WIAT, qui s'excuse d'une voix ondulées dans laquelle les mots se mélangent sans espaces ni respirations. WIAT en prend une, sans voir laquelle. Putain il s'en fout, il veut juste que ce type dégage finalement. C'est pas drôle du tout s'il peut pas prendre les deux. M'enfin, il paye pas. Il avale la pilule sans tiquer et reprend sa route sans remarquer l'étrange disparition du dealer généreux. Tout ça est bien louche, mais WIAT titubait assez bien tout seul avant, alors une petit pilule n'allait pas changer grand chose.

WIAT se réveillera le lendemain, allongé sur le sol d'une ruelle. Quelqu'un aura eu la gentillesse de poser un carton sur lui, pour qu'il n'ait pas trop froid. Le monde est si beau.
 


KOLL
Ptain j'ai pété un cable en choisissant James Dean... J'me prend pas pour de la merde... (En vrai j'ai pas l'habitude de prend des irl, donc je frappe fort d'un coup)
Sinon, je suis étudiant en cinéma, musicien perdu, théâtreux classieux... Plus si affinité ?
J'suis cool.
20y.o
g
redpill
Messages : 204
Date d'inscription : 22/03/2017
Zeno J. Clark
rouge
avatar
Sam 25 Mar - 16:12Zeno J. Clark
rouge
Je.
ahem.
je ne sais pas quoi dire de ton perso... il a l'air tellement... EPIC jpp !!
putain j'ai tellement hâte d'en lire plus sur lui.
et puis je dois dire que j'ai grave rigolé en lisant la partie sur le métier. déjà rien que ça, ça met un peu les formes du perso & j'adore.
BIENVENUE ENCORE DU COUP coeur smouark

P.s : James Dean... je te fais un enfant bisou rien que pour ça.
Messages : 92
Date d'inscription : 25/02/2017
Ludwig Crawford
bleu
avatar
Sam 25 Mar - 16:16Ludwig Crawford
bleu
OMG cet avatar j'aime trop et ton IRL winkwink
Ton personnage me fait déjà trop rire et j'ai vraiment beaucoup hâte de voir ta fiche finie, c'est un personnage drôle et attachant que tu as là....où est-ce que je signe?

Bon courage pour ta fiche, tu y es presque!
Messages : 30
Date d'inscription : 24/03/2017
Localisation : Dans ton c**, amicalement
Wiat Finks
rouge
avatar
Sam 25 Mar - 16:18Wiat Finks
rouge
huhuhuhuhu merci merci ! Content que WIAT vous plaise ! shake
ninja Je continue tout ça !!!!!
Messages : 85
Date d'inscription : 09/03/2017
Katherine Cavalcante
bleu
avatar
Ohalala, je suis tellement amoureuse de James Dean. smouark
Messages : 182
Date d'inscription : 12/03/2017
Adelbert Zimmermann
rouge
avatar
Mon dieu, l'idée d'en faire un ancien flic au chômage qui ouvre un salon de thé et coiffure serait tellement épique. Allez, come on. Y'a pas des personnages pour le convaincre que ça fait pas gay ?

LE CALCIUM, C'EST LA VIE. Je trouve ça tellement drôle en vrai, son addiction. Ça me rappelle un gars dans Misfits qui butait des gens en faisant remonter de la mozarella dans leur cortex cérébral. Jpp.

Bref, tu pues la classe. ♥ On te l'a déjà dit ? Courage pour finir cette jolie fiche.
Messages : 88
Date d'inscription : 28/02/2017
Localisation : Canapé
Jung-Myeon Hyeon
rouge
avatar
J'ai tellement ris en lisant le début de ta fiche ohlala. Genre, Wiat est trop trop excellent, quel perso déjanté et original <3 Et puis cette plume ohlala, c'est un plaisir de te lire !
MOI JE VEUX QU'IL OUVRE SON SALON DE THE OK !! NON AUX GENDER ROLES
Et le fromage c'est la vie

COURAGE POUR LA SUITE DE CETTE BELLE FICHE HANDSOME et bienvenue évidemment ♥
Messages : 20
Date d'inscription : 05/03/2017
Margaréta Somogyi
rouge
avatar
J A M E S D E A N omg
et ce perso a l'air génial, je l'aime. Je frétille dans l'attente de la suite de cette fiche coeur bienvenue en tout cas!
Messages : 30
Date d'inscription : 24/03/2017
Localisation : Dans ton c**, amicalement
Wiat Finks
rouge
avatar
Sam 25 Mar - 23:18Wiat Finks
rouge
yikes Ohwwww merci ! Merci à tous ! Je voulais qu'il soit marrant mais je pensais pas qu'il serait si efficace xD Concernant le salon de thé, si vous réussissez à le faire changer d'avis à coup de compliments, ça POURRAIT marcher xD

@adelbert : Hummmm j'ADORE la mozi, cette vision que j'ai grâce à ta description (je regarde pas misfits) m'émoustille. Eh bien, THE HOUR quoi........ smouark

@Jung-meon : fufufufu si vous insistez il ouvrira se salon mais vous devrez supporter ses concerts de musiques rétro.... Prêts ??

@Margaréta : Merci. James Dean est dieu.
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 26 Mar - 10:37Invité
j'ai envie de dire...
je sais pas. tellement de n'importe quoi.
bienvenue...

j'ai tellement envie de le pousser de l'immeuble pour voir si il se brise en arrivant en bas donc si tu cherches quelqu'un pour faire l'expériences des limites son ossature.... huhu
Messages : 234
Date d'inscription : 21/02/2017
Localisation : Chapel Street
Arsen B. Eastwood
bleu
avatar
BIENVENUE BG peroxydé
J’ai tout lu et il a l’air tout de même fablicorne ton bonhomme. J’ai beaucoup aimé la façon dont tu as rédigé ta fiche, le côté décalé du personnage un peu irresponsable. J’adore son style aussi parce que James PERFECTION Dean. Alors voilà, j’aime les gars un peu paumé, j’aime les gars un peu trop à côté de la plaque et le tient il décroche la palme. Mais je l’aime d’amour (nohomo i swear), parce qu’il a ce côté rafraîchissant, un petit côté nonchalant qui me fait du bien. Alors voilà il va peut-être terminer par devenir clochard s’il ne trouve pas rapidement un métier, mais au pire on sera pote de dispensaire, pk travailler quand ils sont si gentils??? //meurt

J’aime beaucoup ton style, décontracté et calme, qui ne tape pas dans le drama, mais qui fait sourire, qui fait rire, qui fait s’imaginer, qui invite au rêve, c’est très visuel et j’ai adoré.

PETITE PRECISION: Pas besoin de boire autant de lait pour avoir les os costauds, ni de se gaver de câlin + ou de danonino ! Pas besoin de restriction pour tes os, les restrictions c’est la météo des corps que tu pourras trouver par ici

Sans plus tarder ♥♥

Toutes mes félicitations tu rejoins le hall des plus bgs. Tu peux donc aller recenser ton avatar  ICI, ton irl ICI, ton don par là et pourquoi pas créer ta fiche de lien par là. Et le plus important tu peux désormais crâner devant tous les roses non-validés du coin (& leur donner envie de faire leur fiche) et aller RP et faire une demande ici Suffit de commencer un nouveau sujet et de remplir le formulaire.
 DES BISOUS ♥
Messages : 30
Date d'inscription : 24/03/2017
Localisation : Dans ton c**, amicalement
Wiat Finks
rouge
avatar
Dim 26 Mar - 17:57Wiat Finks
rouge
HUHUHUHUHU MERCI !!! ToT que de compliments ! (WIAT est content que tu l'aimes, offre lui de l'amour wesh)

Bah pour le boulot, il va certainement essayé de faire son salon de thé... Peut-être. Enfin, espérons quand même qu'il ait des amis !

Pour le lait, c'est vraiment un parti pris. J'adore imposer des choses à mes persos, en plus de cette foutue météo ! (J'adore l'idée et c'est ça qui m'a fait tilter pour le lait. Nan mais un grand garçon qui se balade avec sa bouteille de lait, c'est hilarant fufufufu.

MERCIIII J'Y VAIIIIS play
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
 
Sans fractures, mais avec pleins de factures - WIAT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « L'amour ne voit pas avec les yeux, mais avec l'âme. » ♥ Alienor
» Tristan ϟ Sans Iseult mais avec du charme !
» L'archer sans flèches mais avec plusieurs cordes à son arc [validé]
» Phrases phylosophiques sans queue ni tête pour vos signatures
» [Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même!
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy Pills :: Avant de commencer :: Registre :: Hall of fame-
Sauter vers: