AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

“Les rouges // [Disponible: 2/4]”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 102
Date d'inscription : 04/02/2017
Patient 0
PNJ
avatar
Mer 22 Fév - 18:49Patient 0
PNJ
Les prédéfinis
• Tu as deux semaines pour terminer la fiche
• Si plusieurs personnes sont intéressées par le même prédéfinis nous attendront de voir qui colle le mieux au personnage avant de prendre une décision.
• Les IRLS sont bien sûr négociables.
• Sois un minimum actif avec s'il te plaît ♥
• Si au bout de deux semaines nous n'avons plus de nouvelle et bien nous mettrons la fiche à la corbeille et nous changeront ton pseudo.


Billie - indisponible
Maddox - libre
America - Libre
Elliot - indisponible
Messages : 102
Date d'inscription : 04/02/2017
Patient 0
PNJ
avatar
Mer 22 Fév - 18:49Patient 0
PNJ
Billie Blakely
Feat; Bulma •• Dragon Ball // Irl; au choix
17y.o
F
redpill  
surnom
Baby
métier
scolarisée à domicile
situation familiale
Célibataire
naissance
19 Décembre 2015
autre
Son oncle s’est suicidé il y a trois semaines
Prédéfini indisponible
Billie on lui demande comment elle va. Si c’est pas trop difficile. Si la vie elle pas trop horrible maintenant que son oncle est mort. Mais ce mot, Billie, elle ne l’accepte pas. Billie se sent trop dépassée par tout ça. Billie on lui demande de sourire, de pas pleurer aussi, elle se dit que les gens savent pas ce qu’ils veulent et ça lui donne la rage. Billie elle est en colère et elle comprend pas. Billie avait déjà perdu Tata Susannah, son repère, sa boussole. Parce qu’il faut dire qu’elles partageaient la même passion pour l’art, les coups de crayons, le bruit du pinceau sur la toile. Billie n’est pas douée pourtant. Billie aime dessiner, mais n’est pas douée et c’est frustrant, elle aurait bien aimé apprendre à dessiner, avec son imagination et ses yeux très grand qui voient loin, trop loin dans l’inspiration. Billie bouillonne d’idées. Billie aime dessiner sur les murs à l’aide d’une bombe à peinture. Écrire des mots aussi dans ce paradis un peu miteux qu’elle jure de quitter un jour. Billie ne sait pas quoi faire de son trop plein… Trop de plein de sentiments, trop plein d’imagination et elle est toujours torturée… Par son manque de tout. Le pas suffisant collé sur son front elle voulait l’arracher…

Alors il y deux semaines quand elle a croisé le dealer elle a choisi la petite pilule rouge. Alors elle n’est pas devenue une artiste de génie. Non. Mais son corps lui il est devenu génial. Billie elle a jamais aimé le vide. Elle a jamais non plus eu trop d’équilibre. Seulement voilà… Aujourd’hui c’est différent. Elle pourrait traverser le monde sur des petites corniches, assez large pour ses deux pieds sans jamais avoir peur de tomber. Pas une seule fois. Et c’est fou ce qu’on peut faire maintenant qu’on contrôle son équilibre à la perfection. Marcher sur une corde raide devient aussi facile que respirer, inné aussi. Et peut-être qu’un jour elle finira par se foutre en l’air, mais à des centaines de mètres au-dessus du sol c’est pas ce qui compte. C’est pas l’en bas, c’est l’horizon à lui seul qui vaut la peine d’être regardé.  

histoire

• Vit à New-Haven depuis sa naissance
• Sa mère est marine et son père enseigne le droit à Yale
• A toujours préféré passer du temps avec son oncle et sa tante près des lacs.
• Fille unique
• Collectionne les poissons rouges (répartis en plusieurs aquarium dans toute sa maison)
• N’a pas toujours été scolarisée à la maison, mais son père prétend que le lycée public de la ville ne lui donnera jamais les outils nécessaires pour affronter l’avenir
• Adore se gaver de pastilles Tetra goût sorbet citron
• A de mauvaises fréquentations
• Aime tager les murs de la ville et se balade toujours avec un sac et des bombes à peinture dedans
• Marque les toits qu’elle adore arpenter
• A peur de se rendre à Anton Lakes depuis le suicide de son oncle
• Voudrait devenir astronaute plus tard à défaut de pouvoir être artiste
• Conserve ses dessins et ses peintures dans la cave de sa maison à Grand Avenue (elle en a honte, mais ne peut pas s’en séparer)


Messages : 102
Date d'inscription : 04/02/2017
Patient 0
PNJ
avatar
Mer 22 Fév - 21:41Patient 0
PNJ
Maddox E. Pierce
Feat; Blaise Zabini (fanart) •• Harry Potter // Irl; Reece King
21y.o
g
redpill  
surnom
Au choix
métier
étudie le droit à Yale
situation familiale
Célibataire
naissance
13 mai 2011
autre
était encore séropositif il y a peu et vit dans la crainte de l’être de nouveau
Prédéfini disponible
Maddox est comme il se plaît à l’expliquer un foutu aimant à problème. Ou alors c’est la poisse qui lui colle à la peau, il sait pas. Maddox a toujours été malade. Toujours. Tout ça parce que sa mère l’avait elle aussi et qu’elle l’ignorait quand elle l’a allaité. Ou alors elle y croyait pas à ces choses-là. Il sait pas trop. Alors il a toujours vécu dans une maison aux vitres fermées, aux portes fermées, aux murs un peu capitonnés et aux meubles soigneusement agencés pour que personne ne soit jamais plus blessé dans cette maison. On lui disait, tu dois faire attention à si, à ça, surtout ne cours pas, jamais ! on sait jamais si tu te mettais à saigner du genou tu pourrais les infecter tes petits camarades. Infecté. Voilà ce qu’il était aux yeux des autres et dans toutes les écoles publics où il a été c’était la même chose. Ils avaient cette façon de le regarder, de lui expliquer sans vraiment souffler ne serait-ce qu’un seul mot: Tu es dangereux. Pour lui, mais surtout, surtout pour autrui. Alors qu’on ne lui a jamais rien demandé. Alors ça l’énervait, ça l’énervait tellement qu’il cherchait la bagarre, qu’il voulait éclater des galaxies violettes sur la peau de tous ! Mais comme il a du poison dans les veines il s’est abstenu, il a serré les dents et il a encaissé. Oh bien sûr il a hurlé, il a éclaté de douleur un nombre incalculable de fois et c’est laissé tombé autant de fois de rage assassine pour pleurer le rejet. Maddox est pourtant courageux, beau, fort, il a une tête pleine et il sait penser et dire de belles choses, il aime la vie putain qu’il aime la vie, mais il a toujours eu l’impression qu’elle, elle l’aimait pas, parce que c’était une salope et qu’elle le lui rendait mal. Tellement mal ! Maddox refuse. Il refuse d’être une tragédie et même encore aujourd’hui il le refuse. Alors il fait des blagues, des grands sourires à pleurer, parfois comme c’est beau et qu’il pourrait être le plus fervent parangon de la vie elle-même. Il a toujours vécu avec cette rage de vivre et d’exister, d’avoir le droit de se blesser et de se cogner ! Et il veut qu’on l’écoute et qu’on l’aime, qu’on l’étreigne et qu’on lui promette que c’est pas grave que ça ira, même s’il finit toujours dans les emmerdes jusqu’au cou. Il est un peu usé, Maddox, mais il dira jamais rien à personne. Jamais. Il lève la tête et il attend. Il sait pas quoi, mais il attend.

Il sait que sur le papier il est bien parti pour être l’acteur principale d’une histoire triste à en crever. Un jeune métisse, séropositif et probablement homosexuel ! Parce que ça c’est son plus grand secret à lui, le truc qu’il partagera jamais avec qui que ce soit, parce qu’il assume rien, parce que c’est trop cliché et puis de toute façon il préfère regarder ailleurs et espérer. Espérer que la vie le laisse enfin en paix.

Maddox l’a rencontré la veille, au soir, alors qu’il est rentré trop tard du café, qu’il a trop discuté avec le petit nouveau qu’il trouvait quand même sympa. Et c’est pas ce nouveau-là qu’il a rencontré, mais le dealer. Et il lui a proposé ses petites pilules en promettant qu’il finirait par guérir s’il les prenait. Alors a choisi de prendre une pilule rouge sans vraiment y croire et depuis… Depuis Maddox voit les personnalités des gens en couleur du rouge, du bleu, du vert, du jaune, ça s’illumine autour de lui. Et c’est comme si le jaune clair était une qualité physique et psychique. Maddox lui se trouve un peu trop vert foncé, oui, c’est sa couleur à lui, mais il préférait être vert clair, comme l’herbe fraîche, la couleur du printemps. Ce qu’il ne sait pas encore c’est que la pilule rouge l’a guérie et qu’il n’est plus séropositif. Et peut-être qu’à ce moment-là il pourra commencer à vivre. Entre soulagement et incédulité.    

histoire

• Vivait avec sa mère à New-york
• A toujours été séropositif
• A vécu dans un environnement surprotégé, sa mère s’en voulait d’avoir transmis sa maladie à son fils.
• Il a un père qu’il ne voit puisqu’il a quitté le domicile familial très tôt
• Adore sa mère et a toujours été protecteur avec elle, il ne voulait pas qu’elle se sente plus mal qu’elle ne l’était
• Sa mère participe aux essais clinique du laboratoire Boivron (les antiviraux étant trop chers) en 2021. Elle finit par guérir, mais quand ils administrèrent le traitement miracle à Maddox, cela n’a pas fonctionné. Il était toujours malade. Il fait parti des 11 % de la population sur lesquels le traitement anti-vih ne fonctionnent pas.
• En a toujours voulu au monde entier et à son destin de merde, mais n’a jamais cessé d’aimer et de croire en la vie
• Lorsqu’il a 14 ans il se rend compte que ce ne sont pas les filles qui l’intéressent
• Se persuade du contraire depuis et vit dans le déni
• Est parti à 18 ans de chez lui pour étudier à Yale, une bourse d’excellence en poche
• Planque ses revues gays sous son matelas, même s’il sait que personne ne va venir les chercher
• N’a jamais eu de relation avec qui que ce soit à cause de son état de santé
• N’est pas très fêtard
• Travaille à mi-temps dans un café du nouveau centre commercial de New Haven
• Adore Tolstoï
• Et Netflix
• Voudrait devenir procureur
• Voit un docteur tous les trois mois au Yale-New Haven Hospital
• Est en troisième année
• Ne sait pas encore qu’il est guérit du VIH


Messages : 102
Date d'inscription : 04/02/2017
Patient 0
PNJ
avatar
Jeu 23 Fév - 1:21Patient 0
PNJ
America Reese
Feat; Sherlock genderbend •• Sherlock (BBC) // Irl; au choix
31y.o
F
redpill  
surnom
Merry
métier
Médecin légiste
situation familiale
Célibataire
naissance
6 novembre 2000
autre
Stérile
Prédéfini disponible
America a le regard de ces femmes qui rêvent la procréation comme on rêve d’acier barbelé. America n’est pas douce et a les doigts qui sursautent parfois de colère et dégoût. America ne fume pas, elle s’en grille une de temps en temps, une pour chacun des défunts qui défilent sur sa table, ce qui fait beaucoup de cigarettes par année. America sent un peu le tabac, le sarcasme et les euphémismes qui passent sur sa bouche comme les mensonges et les insultes fleuries. Elle n’a pas vraiment de patience et surtout pas avec les enfants, c’est pour ça qu’elle évite d’aller enseigner quand on lui dit qu’elle pourrait organiser des conférences à l’université du coin. America aime la solitude, comme on aime le café, les soirs d’insomnies cruelles. America c’est une reine au coeur un peu brisé, aux espérances parties trop loin, trop vite. America a du cynisme caché sur la pointe de la langue et des foutues réclamations à adresser au paradis. America a de l’amertume cachée aussi sur le coin de la bouche et parfois ne trouve plus assez le goût de vivre… Sans pour autant avoir le goût de mourir. Alors elle survie comme elle peut aussi. Elle aime les films d’horreur et surtout ceux avec des zombies. America elle se voit bien, seule survivante dans un monde apocalyptique. C’est qu’elle rêverait de voir ce beau monde trop lisse tomber… Avant de se rappeler qu’elle finirait par être lassée avant la fin de la première journée. America aime le goût et la nourriture et elle ne comprend pas pourquoi les gens se jettent sur des petites pilules quand elle pourrait faire à manger pour cent. America a fait parti du mouvement L.I.F.E et ne s’en est jamais réellement cachée. Mais bien sûre, elle est du genre à manifester devant sa télé et à faire des doigts d’honneur aux passants quand ça lui suffit plus de faire la grève de la faim depuis son salon.  

Quand elle a croisé le dealer America n’y croyait pas. America lui a ri au nez et a avalé sa petite pilule rouge un air plein de défi et de malice dans les yeux… Et quand il est parti, elle lui a ri au nez aussi pour dire que ça lui a rien fait. Et elle était fière… Tellement fière ! Jusqu’à ce qu’elle rende compte d’un fait absolument incroyable: Ses yeux. Ils percevaient chaque détails, pouvaient distinguer des choses à tellement de distance qu’elle en a eu le tournis et la migraine… Et ce n’est pas la seule chose qui a changé. America a le compas dans l’oeil, elle serait capable d’envoyer une fléchette au loin, très loin sans jamais douter un seul instant qu’elle pourrait manquer sa cible. Chaque chose qu’elle lance arrive à destination… Et ce, malgré le vent et toutes ces variables qui entre en comptent… America a des yeux qui voient tout et des mains qui ne ratent jamais. Cette super précision elle sort un peu de nulle part et elle est pas stupide. Et c’est fantastique, merveilleux, mais inutile… Et elle n’est pas crédule, elle sait que ce ne sera pas aussi facile et que forcément y’a un truc qui va clocher. Forcément.  

histoire

• A des parents très croyants et patriotiques (En même temps avec un prénom pareil...)
• Athée
• Adore manger
• Adore la nourriture épicée et cuisine divinement bien
• Déteste son prénom et préfère qu'on l'appelle Merry
• Anarchiste
• Pratique la course à pied depuis le collège
• Va courir quand ça va pas
• Habite dans Whitney avenue
• Aime rester seule
• Pourrait piquer la sucette à un gosse sans en ressentir le moindre remord
• A une bonne descente
• Adore les films de zombie
• Organise et va aux zombies walk organisées à New Haven
• N’a pas du tout le sens du rythme
• A toujours vécu à New Haven
• N’a pas encore annoncé à ses parents qu’elle était stérile
• Aime beaucoup les bijoux
• Déteste le parfum
• Anarchiste ratée
• écoute de la KPOP
• N’est pas assez sérieuse
• A du mal à garder ses conquêtes plus de deux semaines
• Aime beaucoup trop son travail
• Parle aux cadavres
• Leur raconte des blagues morbides
• Adore boire de la bière et manger des chips
• Est la personne qui a eu l'idée de créer un site web regroupant toutes les pathologies mensuelles des rouges
• a un rat de compagnie qu'elle a appelé Ludo, de loin le moins con de tous ses exs


Messages : 102
Date d'inscription : 04/02/2017
Patient 0
PNJ
avatar
Ven 24 Fév - 3:24Patient 0
PNJ
Elliot Pike-Abberline
Feat; Scotland •• Hetalia // Irl; Linus Wordmann
27y.o
g
redpill  
surnom
Au choix
métier
Adjoint du Shérif
situation familiale
Célibataire
naissance
1 juin 2004
autre
A peur des clowns
Prédéfini indisponible
Elliot est à la fierté ce qu’est le mot définition dans un dictionnaire. Elliot et son sourire suffisant, on le déteste. Ohh oui on le déteste surtout quand il vous colle des amendes pour excès de vitesse et que ça a l’air de lui faire beaucoup trop plaisir. Elliot se nourrit du malheur des gens comme on se nourrit de tarte à la fraise. C’est une gourmandise pour lui, un véritable petit plaisir que de constater qu’il a ainsi pu ruiner votre journée. Elliot n’est pas non plus foncièrement mauvais, il est juste de ces gens qui aiment se moquer ouvertement des autres et de la misère dans le monde. Elliot ricane, il provoque et insulte un léger sourire sur les lèvres. Presque tendre en réalité. Et si vous comptez l’intimider, ne rêvez pas trop, parce qu’Elliot sait ce qu’il fait. Il a derrière lui quelques années passées sur le front, il a dans le regard cette expérience, cette étincelle mauvaise aussi qui pourrait vous indiquer qu’il ne se laissera pas marcher sur les pieds. Pire il pourrait vous le faire regretter. Elliot n’est pas délicat et il aime chercher la bagarre, un cigare à la bouche. Il aime les excès de violences comme il adore la justice. Parce que c’est là ce qui le motive le plus… Son sens de la justice aiguë et même s’il rit, même s’il se moque, il ne reculera devant rien pour arrêter les criminels qu’il trouvera sur son passage. Il aime protéger aussi et servir, c’était dans son serment à l’armée et il a jamais vraiment oublié. Elliot joue les types cruels et peut-être qu’il l’est un peu, dans le fond, mais c’est un type bien qui pourrait vous ramasser et vous ramener chez vous si vous êtes ivre. Il pourrait aussi vous dépanner du fric, ses poings, son weekend si vous lui demandez, parce que même s’il est un brin agaçant il aime les autres. Il les aime parce qu’ils peuvent le divertir, mais aussi et surtout parce qu’il trouve un peu de réconfort dans les visages de ses connaissances et les insultes qu’on lui balance.

Depuis qu’il a pris sa petite pilule rouge Elliot est capable de contrôler ses muscles à la perfection, d’utiliser 100% de sa capacité musculaire, comme s’il pouvait être en permanence sous adrénaline. Soulever des voitures, briser des murs, il pourrait sans problème et il le sait, alors il en joue un peu, se sent un peu intouchable…  

histoire

• A fait l’école militaire
• Sa mère est institutrice dans New Haven
• Son autre mère était championne de boxe universitaire catégorie poids lourd chez les femmes et l’enseigne maintenant dans une salle de sport
• Elliot n’a jamais eu de père, puisque sa famille a toujours été composée de lui et de ses deux mamans
• Respecte véritablement les femmes
• Surtout parce qu’elles sont capables de lui filer une dérouillée même à son âge
• Tient vraiment bien l’alcool
• N’a jamais voulu rencontré son père « biologique », mais a reçu quelques lettres de lui
• S’énerve facilement et casse des portes facilement (depuis qu’il a pris sa pilule)
• A rencontré le dealer en novembre 2031
• Habite dans le centre ville
• était pilote de drone à l’armée
• aime les films avec des explosions
• A des taches de rousseurs jusque sur les fesses
• Déteste les abricots
• a longtemps collectionné les cartes pokemons
• Ses mamans lui ont inculqué un certain nombre de valeurs qui lui tiennent à coeur : Honnêteté, droiture, persévérance et responsabilité
• Elles l’ont traité comme leur petit trésor et sa fierté vient de là aussi, parce qu’il sait qu’il a été le miracle de deux mères qui luttaient encore contre les préjugés
• Est un fils à ses mamans
• Déteste les fêtes foraines
• Et par-dessus tout les clowns : il en a extrêmement peur
• Frappe quand il a peur
• Sent très fortement le tabac


 
Les rouges // [Disponible: 2/4]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rome interdit les bocaux à poissons rouges...
» La page de pré-commande est disponible!!!
» J.Skinner disponible??
» Potage "Tomates/Oignons rouges"
» L'Aranéa à pattes rouges
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy Pills :: Avant de commencer :: Registre :: Visages sans âmes-
Sauter vers: