AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

“my future is better than yours”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 67
Date d'inscription : 28/03/2017
Ayden D. Rockefeller
bleu
avatar
nutty, 22 yo, ♂

Bonjour. Je savais pas trop où placer ce bloc donc je l'ai mis là (pardon pour tous ceux qui pourront pas le lire ... oh wait). Je voulais absolument m'inscrire à cause de votre magnifique curseur moustache (mais ça certains/certaines d'entre vous le savent déjà huhu), et puis je suis tombé amoureux de votre contexte. A part ça je suis un membre actif de la team drama et de la team j'aime-faire-souffrir-mes-persos. Luv ♥
ayden davison rockefellerft. nivan horangi (kyoux)
irl. kwon ji-yong
i hide something under my face
surnom ;
amon

âge & naissance ;
23 y.o. — 21 déc. 2008

métier ;
hacker

situation familiale;
célibataire

autres ;
piercings et un tatouage
this is me ;
Calme. Silencieux.
Ayden aime sa vie. Loin de tout. Loin du bruit. Là-haut, dans un petit appartement au dernier étage d'un building qui caresse les étoiles, le seul son qu'il tolère est celui de son clavier. Il ne joue pas. Il travaille. Certains diront que son job est illégal, mais ce n'est pas sa façon de voir les choses. En piratant les grandes entreprises et les mauvaises personnes à la recherche d'informations compromettantes il fait le bien. Donc son boulot est bon. Donc il est légal. Fin de la discussion.

Orgueilleux.
Ayden n'est pas fou. Il n'est pas inconscient non plus. Son travail est dangereux. Bien souvent il s'attaque à plus fort que lui. Gang, politiciens véreux, tous lui tomberont dessus un jour. Peut-être. S'il fait une erreur. Mais Ayden est beaucoup trop doué. Il ne peut pas faire d'erreur. Il n'en fait jamais. Et caché en haut de sa tour, il est inaccessible.

Idéaliste. Optimiste.
Ayden ne peut pas croire que la vie est fichue. Il espère. Encore. Toujours. A ses yeux une personne n'est ni bienveillante, ni mauvaise, elle est les deux à la fois. Ce sont ses actions qui la définissent, qui font d'elle une mauvaise personne ou une bonne personne. Mais pour un temps seulement car à tout moment elle peut changer de voie. Lui à décider de faire le bien avec une action qui pourrait être mauvaise, cela fait de lui une bonne personne.

Méfiant.
Ayden n'a jamais vraiment confiance. C'est pour cela qu'il n'a pas d'ami. Il a quelques relations. Des gens rencontrés sur un chat en pleine nuit. Un inconnu avec qui il parle dans un bar. Mais il n'a pas de confident. Quelqu'un qui le connait vraiment et qui le soutient. Pourtant il ne se sent pas seul. Il a son travail et ça lui suffit.

Egaré. Perdu
Ayden ne sait plus trop où il en est dans sa vie sentimentale. Faut dire que c'est compliqué d'entretenir une relation quand on est hacker. Il enchaîne les échecs. Les râteaux. Les rejets. En fait. Il en a pris tellement dans la figure qu'il en est venu à douter. Est-il fait pour l'amour ? Y-a-t-il vraiment quelqu'un dans ce monde qui est fait pour lui ? Il ne sait pas. Il ne veut pas savoir. La réponse lui fait trop peur. Mais il ne le montre pas.

Dans sa tête c'est un enfant. Il refuse de grandir. Parce que grandir, ça veut dire abandonner son innocence. Avoir des responsabilités. Assumer ses erreurs. Ayden ne veut pas voir les horreurs du monde. Il veut voir la jolie fleur et pas le béton autour. Il veut recommencer sa partie s'il échoue. Mais la vie est cruelle. Elle se moque des souhaits des enfants. Prie le destin Ayden. Prie pour qu'il te soit favorable.
my family is a cunt, but i knew that already ;
Ayden Davison Rockefeller. Avec un nom pareil comment imaginer rencontrer un jeune homme aux traits asiatiques et aux cheveux rouges. Son avenir aurait dû être glorieux. Flamboyant. Plein de billets dans sa poche et de femmes à ses pieds. Il aurait dû. Mais il n'a pas été. Parce qu'il est le fruit d’un égarement. Il est le symbole de l'erreur de jeunesse. La chose que l'on veut oublier. Celui qui fait tâche dans le beau portrait de famille des Rockefeller.

Reconnu par un père voulant assumer son erreur mais trop jeune pour le protéger. Abandonné par une mère ne sachant ni lire, ni écrire, priée de disparaître une fois qu'elle aurait mis bas. Haïe par un patriarche qui ne pensait qu'à l'honneur de la famille. Il s'est réfugié dans les livres et les ordinateurs pour fuir la cruauté d’un univers qui ne voulait pas de lui. Entre deux leçons dispensées par un précepteur tyrannique, le garçon regardait le monde par la fenêtre. Lui qui devait se cacher du reste du monde avait comme décor les Hamptons. Une cage dorée au paradis. Il n’avait le droit d’aller dehors qu’une fois la nuit tombée. Mais quand on a sept ans la nuit ça fait peur. Alors il ne sortait pas. Il restait cloîtré dans une maison aux allures de palais, avec pour seule compagnie un personnel qui n’avaient pas le droit de lui adresser la parole.

Seul. Triste. Mais incapable de comprendre que cette vie n’était pas normale car il n’avait connu qu’elle. Personne ne l’aimait. A part son père. Lui, avait tout fait pour l’intégrer dans la famille. Allant jusqu’à choisir comme deuxième prénom celui de l’illustre ancêtre John Davison Rockefeller, l’homme le plus riche de tous les temps. Le week-end, quand l’homme rentrait de sa semaine de travail à Manhattan, il prenait son fils sur ses genoux et ensemble ils lisaient un des milliers de livres que comptait la bibliothèque. Ils avaient une passion commune pour l’Egypte antique. Terre des pharaons et de mystères millénaires. Le nom des dieux n’avait aucun secret pour eux.

Et la nuit, le garçon rêvait de temples à milles colonnes, de statues colossales, du sable du désert et des rives verdoyantes du Nil.

Il avait treize ans, quand il pris pour la première fois l’avion pour la Chine. Ce fut aussi la dernière. Ce n’était pas le vol dans le jet privé du patriarche qui était en cause. Ou même le climat du pays. Ayden ne se sentait tout simplement pas à sa place. A force de le pousser à être le plus parfait des petits américains, on ne lui avait pas appris à être fier des racines maternelles. Une mère qui avait refait sa vie à Pékin après avoir été chassée des Etats-Unis. Morte cinq ans plus tôt dans la guerre entre les triades. Quand il l’a appris l’enfant n’a pas pleuré. Il ne ressentait rien à l’égard de cette femme qu’il n’avait jamais connu. Son père lui a proposé de l’accompagner sur sa tombe. Il a dit non. Préférant plutôt regarder les dessins animés dans une langue qu’il ne comprenait pas.

Quelques années plus tard, la question des études supérieures se posa. Où envoyer ce garçon sans que cela ne fasse trop de bruit ? Le patriarche disait depuis toujours : « Il étudiera la finance et l’économie, on le fera entrer dans une multinationale quelconque et il se fera définitivement oublier ». Mais voilà, le chef de famille était mort il y a deux mois. Et c’était son fils, le père d’Ayden, qui avait eu la chance de récupérer sa place. A lui de décider de l’avenir de chacun des membres de la famille Rockefeller. Et personne ne pouvait s’opposer à ses décisions. A lui de décider de l'avenir d'Ayden. Et Il lui laissa le choix. « Vas où tu veux. Etudie ce que tu veux. Et reviens vers nous. Ou pas. Fais ce que bon te semble et je serai fier de toi. » lui dit-il. Pour la première fois le jeune homme voyait la porte de sa prison s'ouvrir. Il pouvait sortir, fuir loin et ne jamais revenir sans être inquiété. Ce serait compliquée au début mais il pourrait enfin apprendre ce qu’est la vie. Ou il pouvait choisir de rester, côtoyer des gens qui ne l’aimeraient jamais mais garder la richesse et attendre l’héritage.

Il choisit la fuite.

A dix-neuf ans la vie étudiante s’offrait à lui. Indépendance. Liberté. Choix. Autant de mots qui prenaient enfin sens. Mais lorsqu’on a vécu loin du monde pendant tant d’année il est compliqué de faire des rencontres. Alors il s’enfermait dans ses études. Des études où il n’était pas particulièrement brillant. Mais il aimait ça. L’apprentissage de l’informatique n’était pas inné. Il adorait écrire des centaines de lignes de code mais bien souvent le résultat final était très loin de ses prévisions. Pourtant il s'accrochait. Il voulait tenir bon et prouver au reste de ta famille qu’il n’avait pas besoin d’eux.

Les années s’accumulèrent. Les échecs aussi. La liberté avait le goût d’une pilule aux oranges amères. Le jeune homme aimait sa nouvelle vie mais il ne pouvait s’empêcher de faire la grimace devant toutes les difficultés. Et au fond de lui une voix le poussait de plus en plus à retourner dans la maison des Hamptons.

Mais avant de se décider le jeune homme passa quelques jours à New Haven.


i take the blue pill and the story begins ;
New Haven. Ville quelconque en apparence. La destination n'était pas trop loin, pas trop chère, et une rumeur étrange se diffusait depuis quelques mois sur les réseaux sociaux. Un mystérieux dealer offrait des pilules gratuitement aux gens qu’il croisait. Le reste était assez flou. Il avait beau creuser les forums, demander à des inconnus sur les chatbox, il n’y comprenait rien. Mais ça l’intriguait. Ayden était curieux. Il n’aimait pas ne pas savoir. Alors il s’est promené dans New Haven. La nuit. Le jour. Mais rien. Il allait abandonner. Rentrer à l’université. Continuer ses tristes études.

Le voyage n’avait pas été si pourri. Ses longs cheveux noirs, qui le faisait passer pour un émo, avaient viré au rouge orangé. Une décision irréfléchie. Les Rockefeller l'auraient certainement tué pour ça. Il s’en fichait. Il aimait cette nouvelle couleur qui le rendait un peu plus différent. Depuis qu’il étudiait, ils n’avaient plus adressé le moindre mot à sa famille. Ni visite. Ni courrier. Ni message. Son père continuait quand même d’approvisionner son compte. L’argent était son dernier lien. La dernière corde qui le retenait au ponton. Il voulait la rompre, dire à son père « Garde ton fric j’en ai plus besoin », abandonner ce nom de famille et disparaître pour de bon. Mais ça aurait été se condamner à vivre sous dans un carton sous un pont. Ayden n'était pas fou. Il avait sa fierté. Il endurerait quelques années de plus pour prendre sa revanche.

Le dernier jour, le garçon fit à nouveau le tour de la ville. Tous ces hologrammes. Ces lumières. Il en était dingue. Il trouvait ça merveilleux. La nuit était bien avancée quand Ayden décida de rentrer à son hôtel. Pour aller plus vite, il prit un raccourci qu’il avait repéré quelques jours plus tôt. Une petite ruelle mal éclairée qui passait entre les immeubles. Son esprit divaguait quand il entendit quelqu’un l'interpeller : « Hé toi ! Le gamin punk là ! Viens par ici. ». Punk ? Comment ça punk ? Ayden se retourna en direction de la voix pour lui expliquer que des cheveux rouges ne signifiaient pas obligatoirement être punk. Mais il ne vit personne. Juste un recoin où la lumière n’allait pas. « T’as peur ? Avance un peu. J’ai quelque chose à te montrer ». Il aurait pu faire demi-tour, laisser cette imbécile qui le narguait à son jeu. Mais il resta. Il abandonna la faible lumière de la ruelle pour entrer dans l’ombre.

Ses yeux s’habituèrent peu à peu à l’obscurité. En face de lui se tenait une silhouette. Impossible de voir son visage. Pourtant le jeune homme sentait des yeux le fixer. Aucun son ne sortait de sa bouche. Il attendait. L’inconnu tendit ses mains et lui présenta deux pilules, une rouge et une bleue. « Choisis ». Rien de plus. Son cerveau avait arrêté de fonctionner normalement. Il n’y avait que trois choses qui y tournaient constamment, comme un vieux disque rayé : l’inconnu, la pilule rouge et la pilule bleue. Il saisit la bleue. Pourquoi ? Il ne savait pas, mais elle l’attirait plus que l’autre. Il agissait. C'est tout. « Avale la et découvre la vie ». Ayden fixa la pilule, comme s’il espérait qu’elle lui parle. Puis il l’avala.

Aucun goût. Rien. Pas le moindre changement. Ni la plus infime hallucination. Et le temps de relever la tête pour demander des explications, la silhouette s’était évanouie dans les ténèbres. Alors le jeune homme rentra à l’hôtel.

Le lendemain il pris l’avion et retourna à l’université. Sur le chemin il comprit qu’il avait rencontré le fameux dealer dont tant de monde parlait. Ce voyage lui avait apporté plus de questions que de solutions. Il voulait connaître l’identité de ce dealer, retrouver les autres personnes à qui il avait proposé une pilule et découvrir si ses « victimes » étaient vraiment choisi au hasard ou non. Pour cela il devait trouver un job à New Haven, et devenir un génie du piratage informatique. Mais avec une moyenne aussi petite que Tyrion Lannister c'était perdu d'avance.

L’espoir ne fait pas tout. Les jours qui suivirent ton retour à l’université te le rappelèrent cruellement. Trop de retard à rattraper. Mais l’envie d’apprendre était toujours là. Ayden s’accrochait tant bien que mal. Et puis une nuit, tout changea. Il essayait de comprendre quelque chose à ses cours sur la sécurité informatique, les moyens utilisés par les hackers pour les contourner et comment les piéger dans le système. Il était tard. Demain il allait une fois de plus se vautrer au contrôle. Et finalement, alors que cinq minutes plus tôt il n’y comprenait strictement rien, les dizaines de pages commençaient à faire sens. Plus le temps passait et plus tout devenait limpide. Pire que ça, après avoir passé deux heures à tout lire, il voyait des failles dans les exemples de systèmes informatiques parfaitement sûrs. Il ne fallut pas longtemps au jeune homme pour comprendre que tout ceci n’était pas naturel. Et il ne fallut pas plus de temps pour qu’il fasse le lien avec le dealer de l’autre jour.

Fini les cours. Fini l’université. Après avoir choisi la fuite, il choisissait de disparaître. Ayden ne laissa qu’un simple mot, rapidement griffonné sur un bout de papier, dans sa chambre étudiante. Adieu. Un billet pour New Haven. Sans retour. Son histoire s’écrirait là-bas. Entre les buildings éclairés de milles couleurs et le bruit des voitures. Pendant un mois il habita dans un studio glauque. Le loyer était bas et la connexion excellente. Avec l’argent de son père, il acheta le meilleur matériel informatique possible. Avec son nouveau talent, il pirata les serveurs d’une banque accusée de blanchir de l’argent pour le compte de la pègre et récupéra des preuves les accusant. C’était décidé, il ferait le bien.

Ayden Davison Rockefeller disparaissait peu à peu. Les traces de son existence à New Haven se faisait de plus en plus rare avec le changement d’année. Il ne se présentait plus que sous le nom d’Ayden. Donnant rarement son nom de famille. A la police et aux agences fédérales, il revendait les informations obtenues lors des piratages. Le jeune homme s’était fait de l’argent. Suffisamment pour déménager dans un appartement, là-haut, au dernier étage d’un building qui caresse les étoiles. Il s’était fait aussi un nom à son image. Amon. Un des dieux les plus importants du panthéon égyptien. Un mot qui veut dire le caché, car les anciens pensaient que sa véritable forme ne pouvait être représentée. Un pseudonyme parfait pour un hacker.

Depuis les grandes baies vitrées, il voyait les gens aller et venir.
Depuis son ordinateur, il pouvait faire plier tous ceux qui quitteraient le droit chemin.
Messages : 204
Date d'inscription : 22/03/2017
Zeno J. Clark
rouge
avatar
Jeu 30 Mar - 0:28Zeno J. Clark
rouge
"... oué non là aussi ya rien"
je proteste wtf ! sob
//crève

bon je te l'ai déjà dis, mais Kyoux c'est la vie, c'est un de mes artistes préférés, du coup rien que pour ça de base... je t'aime d'amour fou. voilà pour commencer mdr !
ensuite j'aime son métier, jpp la classe quand même. on aimerait tous être hacker -dites pas le contraire, piquer l'argent d'autres mecs ce serait cool //pan- ahem, du coup j'avais grandement hâte de voir ta fiche !
et pour le moment... je ne suis pas déçu azy.
de ce que je peux lire, il a l'air cool et j'ai hâte d'en savoir plus !
& j'aime ta façon d'écrire, c'est simple, mais efficace ♥️

du coup BIENVENUE ENCORE VOILA coeur
Messages : 92
Date d'inscription : 25/02/2017
Ludwig Crawford
bleu
avatar
Jeu 30 Mar - 10:46Ludwig Crawford
bleu
Ce choix d'avatar du DEMON- Tu veux me faire craquer c'est ça?
Et son métier c'est beaucoup trop classe, j'ai hâte quel genre de crime tu vas nous faire! Je serais plus le seul à faire des bêtises dignes de ramener Batman!

Remplis nous vite cette fiche, elle est beaucoup trop vide ;;
Allez bonne chance à toi, on a hate de t'avoir parmi nous coeur
Messages : 88
Date d'inscription : 28/02/2017
Localisation : Canapé
Jung-Myeon Hyeon
rouge
avatar
Salut GD tu es très beau
Tout comme le code de ta fiche qui envoie un sacré pâté
TOUT COMME TON PERSO EN FAIT SDFJBVSDFB sérieusement j'adore ce genre de perso idéaliste, persuadé de faire le bien et prêt à tout pour atteindre son but. En plus il a un côté super doux et touchant je ; _ ; je veux lui faire des câlins. VIENS VOIR PAPA AYDEN /koala mode enclanché/

Bienvenue cutie patootie, hâte de lire le reste de ta fiche ♥
Messages : 165
Date d'inscription : 03/03/2017
Sakura Aoki
rouge
avatar
Jeu 30 Mar - 15:02Sakura Aoki
rouge
patpat

Il est adorable ? Une sorte de criminel qui pense faire le bien et encore un gosse dans sa tête, laisse-moi tout plaquer pour l'adopter, je le nourrirai de cookies. Viens, Jung, on le recueille tous les deux comme ça il a deux papas !!! (EN PLUS LE DRAMA ET FAIRE SOUFFRIR SES PERSOS C'EST LE BIEN. Hinhin.)

Bonne chance pour la suite, on veut vite voir ça rempli. lazer
Messages : 182
Date d'inscription : 12/03/2017
Adelbert Zimmermann
rouge
avatar
Rien que la première phrase de ton caractère, ça m'a percutée. "Ayden aime sa vie. Loin de tout. Loin du bruit. Là-haut, dans un petit appartement au dernier étage d'un building qui caresse les étoiles, le seul son qu'il tolère est celui de son clavier. "

L'image est tellement belle, et en accord avec le personnage qui n'a des amis que sur internet, lui même étant un peu ce garçon éloigné du reste du monde et au dessus des étoiles.

Et un hacker, hein ? J'AI PEUR POUR MA PEAU. Mais sois quand même le bienvenu, monsieur aux cheveux orange-arc en ciel. ♥♥
Messages : 67
Date d'inscription : 28/03/2017
Ayden D. Rockefeller
bleu
avatar
Y'a beaucoup trop d'amour dans vos posts ça me trouble

Zeno ; Je te l'ai déjà dit mais oui Kyoux c'est la vie huhu. Et on rêve tous d'être hacker pour vider les comptes bancaires des autres voler des secrets d'état ... AMOUR SUR TOI

Ludwig ; Oui je veux faire craquer le monde entier avec Nivan /die/ Par contre tu m'expliques comment un docteur fait pour faire venir Batman ?? XD Je rempli ma fiche au plus vite tkt~

Jung ; Bjr Taehyung bb t'es très beau toi aussi 8D Par contre on arrête de vouloir faire des câlins à mon perso tout de suite. Laissez Ayden tranquille wsh srs

Sakura ; Ayden est pas (encore) à adopter x)) Laisse le souffrir seul j'ai de grands projets pour lui ... Par contre je veux bien de tes cookies :B

Adelbert ; Merci pour ce commentaire c'est trop gentil et trop beau je ... prends mon amour et casse toi ok ?! /bus/ « Et un hacker, hein ? J'AI PEUR POUR MA PEAU. » T'as des trucs à te reprocher huhu on réglera ça bientôt j'espère 8DD

Bref. J'ai beaucoup trop de pression maintenant merci. Bravo. Je ne vous félicite pas. (En plus les compliments c'est mauvais pour mon ego et s'il grossit trop jvais plus pouvoir le ranger srs).
Sinon ma fiche avance vous inquiétez pas. Normalement tout sera fini avant dimanche (ou pas). Luv ♥️
Messages : 102
Date d'inscription : 04/02/2017
Patient 0
PNJ
avatar
Dim 2 Avr - 21:05Patient 0
PNJ
BIENVENUE petit génie
J’ai trouvé ton petit blabla et je suis ravie d’apprendre que tu es Nutty B))

J’ai adoré découvrir Ayden, j’ai aimé lire qu’il avait de l’orgueil alors que dans son histoire on comprend qu’il a longtemps été rabaissé à cause de sa bâtardise. J’ai beaucoup aimé le développement, les détails que tu as égrené dans son histoire. La façon dont il a trouvé le dealer également. Tu as très bien intégré l’univers, les détails technologiques, l’intrigue aussi du coup j’ai vraiment adoré le découvrir. De son enfance à la fuite en passant par son errance à l’université, redécouvrir un but, après avoir pris la pilule, celle de faire le bien autour de lui grâce à ses nouveaux talents.

C’est un personnage complexe que tu nous offre là et je suis ravie de te valider.

Toutes mes félicitations tu rejoins le hall des plus bgs. Tu peux donc aller recenser ton avatar  ICI, ton irl ICI, ton don par là et pourquoi pas créer ta fiche de lien par là. Et le plus important tu peux désormais crâner devant tous les roses non-validés du coin (& leur donner envie de faire leur fiche) et aller RP et faire une demande ici Suffit de commencer un nouveau sujet et de remplir le formulaire.
 DES BISOUS ♥
Messages : 67
Date d'inscription : 28/03/2017
Ayden D. Rockefeller
bleu
avatar
Citation :
J’ai trouvé ton petit blabla et je suis ravie d’apprendre que tu es Nutty B))
Huhu j'avoue je savais pas où placer ce truc donc je l'ai planqué x))
Merci beaucoup ton message est adorable. Je suis content qu'Ayden plaise autant =w=
hfdsfkdskfd AMOUR SUR TOI coeur
 
my future is better than yours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» kimitori, la future mangaka
» Scratch Built - Future Wars
» Haiti must decide Haiti's future
» Top50 des meilleurs prospects 2008-2009 selon Hockey Future!!
» P'tite question d'une future élève (;
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy Pills :: Avant de commencer :: Registre :: Hall of fame-
Sauter vers: