AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

“Shooting Stars • Liam Gatling”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 14
Date d'inscription : 05/04/2017
Liam Gatling
bleu
avatar
Mer 5 Avr - 21:49Liam Gatling
bleu
LIAM GATLING
Feat; Liam Gatling •• By la talentueuse moi-même // Irl; Zachary Robinson
33y.o
bleus
surnom
Lil'
métier
Employé de bureau
situation familiale
Célibataire
naissance
12 septembre
autre
Huerf
Ma pilule bleue
C'est beau, les étoiles. Tu imaginais ça naïvement, comme les étoiles qu'on arrive jamais à dessiner sur ses marges de cahiers.
Et d'un coup, tu as su.
Tu as su que les étoiles c'était du gaz. Tu as su à quel point l'univers état grand, vaste, immense, horriblement vide. A quel point tu, non, vous, l'humanité toute entière, était toute petite, des grains de sables. Tu as percé les mystères de l'espace. Tu as su comme ça avait commencé, comment ça pouvait se terminer. A quel point tout était insignifiant quand on réfléchissait sur la grandeur du ciel, et sur ce qu'il y a au delà.
Et alors que tu cherchais à impressionné ton prochain, à te sentir égal à lui, tu as comprit que tout ça, face au ciel, aux étoiles, aux astéroïdes, c'était futile, égoïste. Auprès de qui recherché de l'attention quand on est qu'une petite poussière dans un si grand vide ?
Et tu t'es renfrogné dans ta monotonie.
Caractère
Première page de ton journal intime. T'as eu le cœur fleur bleue d'une lycéenne, tu t'es acheté un beau carnet d'un joli bleu ciel. Tu voulais faire comme dans ce dessin animé que t'avais entraperçu sur la tablette d'une gamine dans le métro en allant au boulot. Le journal intime de la petite fille à l'intérieur, il est était pleins de photos,
de dessins, de descriptions de son entourage. C'était beau et coloré. Tu voulais que ta vie ressemble à ça, pleine de photos et de couleurs faites au crayon sur des feuilles de classeur en vrac.
Alors t'as joué le jeu, avant de rentré chez toi t'es entré dans un photomaton, t'as prit une photo de face, ou tu souris pas, parce que tu "savais pas quel sourire faire,", et qu'avant de pouvoir te décider, la photo était déjà prise. T'as juste l'air ahuri.
Tu l'as collé en haut à gauche de la page, t'as marqué ton prénom à côté, au stylo noir. Tu voulais l'écrire d'une manière un peu originale, mais t'avais pas d'idée. Alors tu l'as écrit avec ton écriture fine, ronde, sèche, un peu brouillonne.
Et une fois arrivée à la petite description sympathique et humoristique de toi, trou noir. Ouais ouais, tu sais, de base c'est pas facile de se décrire, mais là c'était encore pire. Le seul mot,
le seul et unique mot qui te venait à l'esprit : "simple". Suivi d'un autre, un jumeau, "banal".

"Liam

Simple, banal.
"

C'était pas ce qu'on pouvait appelé la milleure première page de journal intime au monde.
T'as réalisé que de toute façon, tu saurais pas quoi écrire, tu saurais pas quoi dire.

Tu es fade.
Sans saveur.
Et des larmes coulent sur tes joues, quand ses mots résonnent dans ta tête.
T'aurais voulu être spécial, magique, féérique même. Mais t'étais normal, tu te distinguais pas de l'employé de bureau lambda en costard cravate. Sans réelles compétences, sans talent,
sans capacité de réflexion et d'analyse meilleure que les autres. Sans réelle espérance d’évolution de carrière, de montée en grade. Tu resterais toute ta vie sur ton petit ordinateur, à entrer les dernières recettes du mois, aller te chercher un café, le boire seul dans la salle du personnel, debout, bien droit devant le distributeur.
Au collège, t'étais déjà le grand naïf qui croyait presque tout ce qu'on lui disait. Pendant  longtemps, on s'est moqué de toi pour ça. Un peu moqué, pas trop. Pas tranquille au point de te considérer comme un élève apprécier par tes camarades, pas embêté au point de pouvoir t'en plaindre et te sentir rejeté. Tu te rappelles que même parfois, on oubliait ton prénom. Tu n'ne tenais pas rigueur.

"Des Liam, il y en a plein, je ne dois pas beaucoup me démarquer parmi les autres !"

Et tu relativisais. Tu t'en veux presque, d'avoir tout relativisé, de ne pas t'être senti inutile, mal aimé, oublié, rejeté, et d'avoir juste fait comme s'il était normal que tu sois transparent.  Peut-être que si tu avais prit la mouche, tu te sentirais plus original ? Plus spécial ?
Tu oscilles entre vouloir être un pariât et le mec cool et aimable. Soit tu restes dans ton coin, soit tu tentes de te rapprocher de tes collègues, de manière plutôt maladroite. Même quand t'es arrivé avec les cheveux roses au bureau, t'as eu l'impression de te fondre tout autant dans la masse.
Tu te rapproches dangereusement de tes 35 ans, et tu n'as même pas de vrai ami, tu n'as jamais été vraiment amoureux, tu n'es pas spécialement proche de ta famille.

Tu te sens vieux, moche, vide. Surtout vide. Tu frémis, beaucoup, tu trembles. Tu suffoques.

Et tu te dis que peut-être, tu te démarquerais si tu avais osé ne pas te dire "Ce n'est pas si grave que ça si je ne suis personne."

histoire
C'est à tes 18 ans que tu as réalisé que tu n'étais personne. Fils d'un employé d'entreprise et d'une secrétaire médicale, employé dans une entreprise 2 ans après ta remise de diplôme, après avoir fait la plante verte derrière une caisse dans un supermarché. Tu étais dans les derniers que l'on choisissait dans les groupes en cours de sport. mais aps le tout dernier, non, un peu avant. Tu n'étais pas LE dernier. Tu étais dans le milieu, certainement pas une place qu'on retenait.
Au collège, tu restais dans ton coin, au milieu d'un groupe d'ami. Tu aurais aimé être proche d'eux, tu aurais voulu pouvoir les recontacté bien plus tard pour dire "Hé ! Ca fait une éternité !". Même schéma au lycée.

Tu rêvais dans ton coin, d'aventure, d'être le héros de la jolie Judith de la classe d'à côté, de devenir astronaute, explorateur, magicien, archéologue, pêcheur de requin, inventeur, peintre. Mais tu as toujours gardé de la distance avec tes rêves, parce que pour toi il était évident que ça ne pouvait pas se réaliser. "Ce n'est pas grave si je suis quelqu'un d'ordinaire."

Maintenant, quand tu tapes avec un regard absent sur ton ordinateur, ou quand tu essayes de t'endormir, le soir, sur ton matelas bon marché, tu t'imagines flotté dans les étoiles.
C'est toujours un peu ce que tu fais. Flotter, seul, dans le silence intersidéral.


PERSY
Askip je connais beaucoup du monde ici huhu.
Et ce perso ressemble beaucoup à un que j'ai déjà fait.
Brrrref mh, je suis Persy et j'ai 18 ans, j'ai un chat qui s'appelle Moé, et je dessine beaucoup parce que j'aime bien (obvious) (je suis pas douée pour les présentations)
18y.o
negapi
Messages : 204
Date d'inscription : 22/03/2017
Zeno J. Clark
rouge
avatar
Mer 5 Avr - 22:00Zeno J. Clark
rouge
SALUT !!
au moins c'est bien comme j'ai mal à la tête et que ta fiche est vide, je loupe rien //crève
ahem.
j'aime bien ton visu, jpp c'est toi qui l'a dessiné ??? il est trop cool.
+ bah du coup comme c'est vide... bah la suite quoi.
pls.
BIENVENUE coeur
Messages : 14
Date d'inscription : 05/04/2017
Liam Gatling
bleu
avatar
Mer 5 Avr - 23:22Liam Gatling
bleu
BONJOUR
MERCI

Oui c'est moi HEHE. Merci merci
+ bah la suite est déjà là j'me suis plus sentie pisser j'ai tout fait omg.
Messages : 49
Date d'inscription : 05/04/2017
Localisation : New Haven.
Hayate Hirano
bleu
avatar
Jeu 6 Avr - 0:06Hayate Hirano
bleu
J'aime trop ton perso' !! Il est attendrissant.
Messages : 102
Date d'inscription : 04/02/2017
Patient 0
PNJ
avatar
Jeu 6 Avr - 0:11Patient 0
PNJ
BIENVENUE magicien
Il est triste Liam. Il me fend l'âme Liam. Parce qu'il est persuadé n'être rien. N'être personne. Alors qu'il essaie si fort de se faire remarquer. D'exister tout simplement. Et je ne l'imagine que trop bien regretter sa solitude et ses tentatives ratées pour amorcer une conversation. Ou simplement avorté.il est triste le Liam qui n'a pas d'ami. Qui sait pas ce que ça fait d'aimer à la folie. Il est triste et pourtant il a la tête dans les étoiles. Des soucoupes dans les yeux quand il se perd dans l'immensité du ciel. C'est un Petit Prince Liam. Qui cherche sa rose. Qui voudrait qu'on lui dessine un mouton. Et il est poétique. Mélancolique aussi. Extraordinairement banal. Lambda mais devenu si particulier à présent. J'ai hâte de le voir évoluer. De rêver à toutes les amitiés qu'il se fera. De le voir s'éprendre et rire, pleurer, hurler, enfin vivre. Dans l'allégresse ou le malheur. J'ai juste hâte.
Tout est perf. Et j'aime trop ta plume jpp.

Toutes mes félicitations tu rejoins le hall des plus bgs. Tu peux donc aller recenser ton avatar ICI, ton irl ICI, ton don par là et pourquoi pas créer ta fiche de lien par là. Et le plus important tu peux désormais crâner devant tous les roses non-validés du coin (& leur donner envie de faire leur fiche) et aller RP et faire une demande ici Suffit de commencer un nouveau sujet et de remplir le formulaire.
DES BISOUS ♥
Messages : 182
Date d'inscription : 12/03/2017
Adelbert Zimmermann
rouge
avatar
Mais mais mais. Je feel tellement pour Liam. ♥

Jsp, tu essaies de le rendre moyen et banal mais quelque chose de formidable se dégage de ton style, quelque chose qui propulse le lecteur dans une sorte de rêverie féerique. Du coup, c'est très agréable à lire et plein d'images. Je l'imagine manger des céréales multicolores en forme d'étoiles tous les matins. Quelque part, il est très très humain, dans toute sa normalité. Et il nous renvoie à notre place dans l'espace, où nous sommes coincés quelque part entre l'infiniment petit, et l'infiniment grand.

C'est toute une philosophie qui lui colle à la peau. Mais j'adore son côté "grand rêveur" qui n'a de projets fantastiques que dans les pensées, de peur de sortir de sa zone de confort. Quant à la description de sa pilule, c'est juste trop adorable ♥
 
Shooting Stars • Liam Gatling
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dallas' Stars
» Dalas Stars signature
» Dalas Stars Aligment
» Dallas Stars
» We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars !
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy Pills :: Avant de commencer :: Registre :: Hall of fame-
Sauter vers: