AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

“l'appel du vide ✕ roger+scarlet ”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 21
Date d'inscription : 03/04/2017
Jokaste Mhatasi-Leroy
rouge
avatar


ー nevermind

Soleil qui t'illumines, le ciel à découvert, les bras ouverts, à te tendre des secrets. Tu pourrais presque croire que c'est toi qui apporte la lumière. Blasphème mais peu t'importe, l'allure impeccable, tu te pavanes, portable à la main, contemplant tes reflets, la digitale dans ton regard.  Et tu la vois, la réussite, à travers un minable selfie. Un cliché sans importance - pas pour toi apparemment. La journée est belle mais toi tu es fantastique, arrivée à son terme, tu pensais simplement rentrer, te reposer, regarder un film avec une tasse de thé. Non bien sûr, les cours ne t'avaient pas épuiser, loin de là, tu te sentais bénis d'un talent immense, pour ne pas dire que tu avais choisis la facilité.

Les rues te semblent familières - tout t'es familier dans cette ville, tu fais juste semblant  - alors tu jettes un regard au paysage sans aucun mal tu distingues les murs, le grain de la pierre, quelques poussières qui s'envolent et ça te revient subitement. Sass habitait dans le coin, il te semble ? Arrête de faire semblant, en plus tu ne te trompes jamais après tout. L'humeur est à son comble, ton sourire à faire tomber des apollons. Pourquoi pas rendre une visite, passer un bonjour à ton tendre ami. Il n'y rien à perdre hormis quelques esquisses, celles fondatrices d'une amitié solide.

Quelques bas et te voilà face au bâtiment, par chance le voisinage passe par là, te laissant passer tout sourire sans que tu n'es besoin de sonner (tu es si adorable Jokaste). Tu te sens élégant, tu jettes un coup d'œil à ton portable, attendant l'ascenseur. Arrivée à destination, la surprise du bout des doigts t'en appelle à la porte. Tu sonnes, tu sonnes mais rien en retour. Tu patientes, hésites à faire demi-tour. Il est juste absent, mais le temps presse, pas la peine d'envoyer un sms, tu devrais rentrer. Y'a une pointe de déception mais aucune révulsion, ces choses arrive, on ne fait rien au hasard - même si toi tu le combats avec ta chance.

Retour à l'ascenseur, les portes s'ouvrent et soudain, ton corps te fait souffrir. Tu peines à rentrer, tes jambes font te lâcher, tu le sens jusqu'au moindre muscle. C'est comme une courbature. C'est une courbature, répandue sur tout le corps, tu maudis cette douleur. Tu ne pourras pas aller bien loin comme ça. Et comme un miracle des chiffres se présentent à toi, ceux des étages. De l'aide. Tu as besoin d'aide. Quelques instants plus tard et un tas de plaintes - tu te sens mourir ô pauvre Jokaste - te voilà à un autre étage.  T'avances difficilement, une autre porte là où se trouvait en bas celle de Sass, tu frappes, tu frappes. Y'a quelqu'un ??? J'ai besoin d'aide ! Tu continues. J'ai mal partout, j'ai besoin d'aide ! Ton heure arrive peut-être, malheureux Jokaste, c'est à peine si tu sais bien cacher tes larmes.
Messages : 38
Date d'inscription : 25/03/2017
Roger Sandmann
rouge
avatar
Lun 10 Avr - 1:11Roger Sandmann
rouge

(défi d'action/vérité : écrire un rp en kikoo kawaii weaboo nya xD)

Papa si tme fé prendr dé cours de soutiens jsp cque jferais mais tu le regretteras èé!! était les derniers mo de ta fiye avan kelle ne claque la porte d'entrai. ELle avait à peine 13 pige & elle spermetai dfaire du chantaje hn soudesuka. Son comporteman tagasse et tsp vrmt comman ty prendre zut!! sé so dhumeur sn assez frequan tt comm c caprices. tsp pk. la crise dado nyaaa ? tesperes & tpref psk taimerais pas quelle tcache des trucs tro emo jena lee. enfin hors de question dse laisser marchai sur les pieds c pk tfais appel à scarlet-san hn. une bonne amie me aussi prof. Elle devait avoir des contacts. treviens dns la piece prinsipal avec 2 tasses de cafe et du sucre nee nee! >w< « gomenasai, jt'ai pas mis le sucre mai sen otant que tu le souhete scarleto-san. » tu arranges vite la montr autour dton poignai tu a lair assez tracasse roger-sama. « Bn voila stu connai kk ki e libre de 18 à 19 tmappel nya... eto... jsp cqui lui prend avoir un E en math c fort qd maim!! jme demande si elle a po dpb a lecole tvois?» tu tape du pied psk t tro seme et vnr. rien que di penser sa tangoiss et sa tenerve a la foi. mé de que tdemande cmmt c passe sa journee elle toffr 1 gro ven mdr.xd

On tok chez ti so desu nee. tregarde ta college dun air interrogatif genr tpige pa c koi sa. o.o ttelve pr diriger vers la porte dentrai. keskon tveut? c pas la fete a la grenouille !!! tenten du bruit dlotr cote et c bizarre ca teffraie...attention roger-kun. de laide? tasukete? hn. touvr et tu voi lautr mandy avek de cheveu noir emo. Jakaste? Jokaidk quoi tsp tretiens jamais lnom des gen ktaime pa tchip. tu jet un rega ver scarleto-san. « nee nee on dirai kon a un invitai surprise ajd. un casse bnbn 1 espece assai rependu dns lcoin ^^. » pui tn attenssio sreporte sur lbrun. « c lotr speciman ki tenvoi ici, nee? » or tvoi kil e pa en forme il a mm le larm au yeux.... >o< tu frons les soursil. eto... keskil lui arrive? t cense faire koi au just? lui frmer la porte o ne? ttfrott la nuque et aprai kk second dhesitasion tlaide a marhcai pr lfer rentrer che toi. roger-kun... mé keske tu fe?? baka!!!  « assietoi la. alor keskil tarrive? jspr que cpa dla comedie ou 1 pari stupid avek limbsil du dessu psk jsui pa dumeur a rir pr ajd!! » tu pliss lé yeux. tespr 1 bnne raison dsa par pr venir te déranger roger-kun.
hn.

_________________________

Papa, si tu me fais prendre des cours de soutiens je sais pas ce que je ferais mais tu le regretteras ! était les derniers mot de ta fille avant qu'elle ne claque la porte d'entrée. Elle avait à peine treize ans et elle se permettait de faire du chantage. Son comportement t'agace et tu ne sais plus vraiment comment t'y prendre. Ses sauts d'humeur sont assez fréquents tout comme ses caprices. Tu ne sais même pas pourquoi. La crise d'adolescence tout bêtement ? Tu espères et tu préfères, tu n'aimerais pas qu'elle te cache certaines choses. Enfin, hors de question de se laisser marcher sur les pieds et c'est pourquoi tu fais appel à Scarlet, une bonne amie mais également professeur. Elle devait sûrement avoir des contacts. Tu reviens dans la pièce principale avec deux tasses de café et du sucre. « Je t'ai pas mis le sucre, mets en autant que tu le souhaites. » tu arranges rapidement la montre autour de ton poignet, tu as l'air assez tracassé. « Bon voilà, si tu connais quelqu'un qui est libre de 18h00 à 19h00 tu me tiens au jus. Honnêtement je ne sais pas ce qui lui prend, avoir un E en mathématique c'est fort quand même. Je suis vraiment en train de me demander si elle n'a pas de problèmes à l'école, tu vois ? » tu tapes du pied. Rien que d'y penser ça t'angoisse et ça t'énerve à la fois. Mais dès que tu lui demandes comment s'est passé sa journée, elle t'offre un ouragan en guise de réponse.

On toque chez toi. Tu regardes Scarlet d'un air interrogatif et tu te lèves pour te diriger vers la porte d'entrée. Qu'est-ce qu'on te veut cette fois ? « C'est la fête aujourd'hui apparemment ! » Ça fait trois fois en une journée. Tu entends du bruit de l'autre côté et ça t'effraie. De l'aide ? Quelqu'un appel à l'aide ? Tu ouvres la porte et tu constates un visage familier. Tu penses, forcément, dans un premier temps à une blague. Un ami de l'autre ordure, Sass. Tu avais entendu son nom une ou deux fois. Comment s'appelait-il déjà ? Jakoste ? Jakaste ? Ce n'est pas comme si l'identité des amis de tes ennemis t'intéressaient. Tu tournes légèrement la tête vers ton amie. « Ah tiens Scarlet, on dirait qu'on a un invité surprise aujourd'hui, un casse-bonbon, une espèce assez répandue dans le coin. » puis ton attention se reporte sur le brun. « C'est l'autre spécimen qui t'envoie ici ? » or, tu remarques qu'il n'a pas l'air très en forme. Il en a même les larmes aux yeux ? Tu fronces les sourcils. Euh, qu'est-ce qu'il lui arrive ? Tu... es censé faire quoi au juste ? Lui fermer la porte au nez ? Tu te frottes la nuque et après quelques secondes d'hésitation, tu l'aides à marcher pour le faire rentrer chez toi. Roger, mais qu'est-ce que tu fais ? « Assieds-toi là. Alors, qu'est-ce qu'il t'arrive ? J'espère que ce n'est pas de la comédie ou un pari stupide avec l'imbécile du dessus, parce que je ne suis vraiment pas d'humeur à rire pour aujourd'hui. » tu plisses les yeux. Tu espères une bonne raison de sa part pour venir te déranger.

Messages : 90
Date d'inscription : 17/03/2017
Scarlet Fawkes
bleu
avatar
Lun 10 Avr - 23:24Scarlet Fawkes
bleu


« Je t'ai pas mis le sucre, mets en autant que tu le souhaites. » Elle repoussa le sucre du revers de la main se contentant de la richesse pure du café. « Oh lala je croyais que tu me connaissais mieux que ça petite merde. » Elle porta le breuvage bouillant sur le bout de ses lèvres et aspira son arôme. Roger il était son supérieur, mais aussi son bon ami, son petit frère qui ironiquement comptait un plus grand chiffre à son âge que le sien. Elle adorait le taquiner et le faire tourner en bourrique en le traitant un jour de personne âgée et l’autre, en le punissant comme si c’était un gamin. Il t’avait invité aujourd’hui pour discuter, mais également pour lui donner un coup de main avec sa fille de treize ans qui se tapait des résultats déplorables en mathématique. Il dit le genre de résultat qu’elle obtenait et Scarlet en recracha aussitôt les quelques ml de son café dans sa bouche. « UN E ROGER ?! SÉRIEUSEMENT. Je veux dire…Il y a un début à tout mais oui, il y a un problème, un très gros problème. E ne signifie pas « Excellent », ça signifie « Échec », « Eh merde j’ai coulé mon examen », « Etudié serait une bonne idée pour la prochaine fois ». Elle manque peut-être de motivation, elle a peut-être besoin de soutien pédagogique ET morale. Puis… »

Sa phrase resta en suspense, interrompue par un bruit à la porte de Roger. Il se dirigea vers cette dernière en lançant une phrase ironique et qui faisait très oncle-de-famille-qui-tente-d’être-drôle, qu’elle ignora à nouveau. Parce que oui, il avait cette manie d’en lancer de temps à autre. Cela ne faisait pas plus de mal qu’il ne fallait, mais quand même bien le mieux était de ne pas trop y faire gaffe. Elle reprit son café en profitant des quelques gorgées qu’elle avala. « Ah tiens Scarlet, on dirait qu'on a un invité surprise aujourd'hui, un casse-bonbon, une espèce assez répandue dans le coin. » Elle haussa un sourcil tout bonnement en assimilant la référence subtile à Sass dont elle avait entendu le nom plusieurs fois de la bouche de Roger. S’il était de la même « espèce », c’est qu’il devait être un casse-pied pour lui – ou voire pour tous. « Tu pourrais au moins me le présenter question que je le rajouter sur notre deadpool. » Sourire dense. « Je suis Scarlet, mais ça tu le sais déjà et toi est-ce que je devrais t’appeler casse-couille, chieur ou tout simplement par ton prénom ? » Pour la suite elle ne dit rien. Elle laissa plutôt Roger l’installer en se disant qu’il avait toujours aussi bon cœur, envers les personnes qui n’en avaient peut-être pas nécessairement. Elle se demandait d’où il sortait, qui il était et ce qu’il pouvait bien faire à venir voir Roger au lieu de n’importe qui d’autre.



SVP NE PAS VOLER LES CRÉDITS DU CODAGE
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
 
l'appel du vide ✕ roger+scarlet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'appel de la faim !
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Appel à l'insurrection.
» Scarlet
» N°1 - Episode : "je te vide ton frigo parce que je t'aime..."
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy Pills :: New Haven :: Grand Avenue-
Sauter vers: