AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

“Ennemi invisible ♞ Ayden ”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 74
Date d'inscription : 28/03/2017
Nico Berkley
bleu
avatar
Sam 8 Avr - 11:00Nico Berkley
bleu
Les cernes de trois kilomètres de long sous tes yeux ternes, les cheveux en un bordel infâme et incompréhensible. Tu bailles, parce qu'en plus d'être parfaitement dégueulasse, tu n'as dormi qu'une heure cette nuit. On t'a appelée en urgence parce qu'un hacker avait pris le contrôle de l'ordinateur d'un type plutôt riche. En tout cas, assez pour que tu te sois levée en pleine nuit et tracer à toute vitesse pour solutionner le problème. Sauf que quand tu t'es assise derrière l'ordi et que t'as commencé à bosser, il y avait l'odieuse signature, ces quatre lettres qui te donnent envie de casser des gueules. Mais elles étaient bien là, à te narguer, et t'avais demandé une double dose de café. Au final, t'as limité les dégâts du mieux que tu pouvais, mais tu savais que tes compétences n'étaient pas à la hauteur pour mettre à mal Amon.

Alors t'allais te défendre, comme dans un jeu. Si de front tu n'étais qu'une misérable aventurière face au boss de fin, tu étais capable de fourberies, et de pièges. Tu buvais ton café pour te maintenir éveillée, tandis que tu re-vérifiais toutes les sécurités et barrières que tu pouvais imposer à cet ennemi invisible.
Puis t'étais rentrée chez toi, tu t'es posée devant ton miroir et t'as constaté que t'étais vraiment dégueulasse.
T'as eu beau tourner dans ton lit, quelque chose te taraudait. Amon ne laissait absolument aucunes traces, aucuns indices. Aucunes erreurs. Tout le monde en fait, particulièrement dans ce domaine. Mais lui est comme un fantôme insaisissable. Ça t'énerve, et t'arrives pas à dormir. À la place tu t'es mise derrière ton ordi pour chercher tout ce que tu pouvais trouver à propos de ce type. Tu savais même pas si c'était un homme ou une femme, son âge, d'où il venait.
T'étais dans l'impasse.
Il te fallait des infos, mais que tu prendrais en vrai, pas sur un obscur forum où des gamins s'échangent des astuces de hacking.
Pour le moment, t'avais besoin de sommeil, ça devenait crucial.

Tu te réveillais un bon paquet heures plus tard, maudissant Juan de ne pas avoir secoué ta carcasse un peu plus tôt. D'ailleurs, tu ne savais même pas où il se trouvait. Dehors, la nuit régnait, et toi tu avais besoin de sortir. Tu trouverais pas d'infos certes, mais tu te détendrais un peu, puisque même dans ton sommeil, ce maudit hacker continuait de te tourmenter. Avec une bonne dose d'alcool, ça devrait passer.
T'enchainais douche, habillage, maquillage avant d'appeler un taxi qui te déposais devant l'un des bars branchés de New Haven. Et tu poussais la porte, en espérant que tes pensées s'embrumeraient au plus vite.
Messages : 67
Date d'inscription : 28/03/2017
Ayden D. Rockefeller
bleu
avatar
You know nothing—ft. Nico BerkleyLes étoiles. Les lumières colorées de la ville. Il adorait observer le monde à ses pieds. Grouillant et remuant. Semblable à une colonie d’insectes constamment en mouvement pour sa survie. Là-haut, dans un de ces appartements modernes du centre-ville, un jeune homme regardait une dernière fois l’horizon avant de se mettre au travail. Une fois de plus la justice d’Amon allait frapper. Une fois de plus un membre de la pègre local allait se faire dérober toutes les informations concernant son trafic. Aveugle et implacable. Aucun coupable ne serait épargné.

Assis derrière son bureau. Ses yeux fixant successivement les trois écrans en face de lui. Ayden passa une main dans ses longs cheveux orangés. C’était l’heure. Tapant à toute vitesse sur son clavier. Lançant divers programmes en même temps. Il s’infiltrait dans l’ordinateur de sa cible. Facile. Au début. La porte qui se dressait maintenant face à lui était bien plus résistante que les précédentes. Du travail de professionnel. Il reconnaissait bien ces lignes de code pour s’y frotter régulièrement. Une société dirigée par une femme et spécialisée dans les coffres-forts et la sécurité informatique en était à l’origine.

Depuis sa naissance, Amon s’opposait à elle. Tel Superman face à Lex Luthor. Mais comme dans les comics à chaque fois c’était le jeune homme qui gagnait. Enfin, presque à chaque fois. Ayden appliquait normalement une règle simple pour ses piratages. Semblable aux voleurs. Entrer rapidement, récupérer le plus d’informations, faire ensuite un maximum de dégât, et sortir sans laisser la moindre trace. Une action ne devait pas durer plus de cinq minutes. C’était un assassinat simple, méthodique, préparé minutieusement. La victime ne pouvait pas réagir. Mais là, ça n’allait pas être aussi simple. Le jeune homme se mordillait la lèvre inférieure. Il faisait toujours ça lorsqu’un défi intéressant se présentait à lui. Quand il passerait la porte, il serait dans l’ordinateur certes, mais une alarme se déclencherait. L’empêcher de s’activer ? Beaucoup trop long. L’algorithme était incroyablement complexe. Même avec tout son génie Ayden ne pourrait en venir à bout avant de se faire repérer.

Alors il passa en force. Toutes les données du propriétaire de l’ordinateur étaient à sa portée. Des milliers de documents comptables retraçant les exportations et importations de marchandises illégales. Le détail des montages financiers. Le nom des complices. Les numéros de plusieurs comptes bancaires planqués dans divers paradis fiscaux. Ayden essaya de dissimuler au maximum sa présence, devenir presque invisible. Mais ça ne fonctionna pas longtemps. Il était vu et on essayait de le bloquer. Vite. Récupérer les informations. Désamorcer les pièges. Enlever les barrières. Laisser quelques virus de sa création pour détruire un maximum de choses. Et partir.

C’était fini. Son butin n’était pas aussi gros que prévu. Mais la police serait intéressée, et lui verserait une somme conséquente pour son aide. Justice avait été rendu. Amon pouvait à nouveau disparaître dans l'ombre.

Il était temps de dormir.

Quelques heures plus tard. Il faisait nuit et Ayden était réveillé. Ce soir il prendrait l’air. Sortir boire un verre ou deux. Observer les gens dans un bar. Discuter avec un inconnu peut-être. Et rentrer avant que le soleil ne se lève tel un vampire. Douche. Habillage. Brossage de cheveux. Il allait dans un des bars les plus populaires de la ville. Un endroit qu’il fréquentait souvent. Sur place, après avoir salué le barman et récupéré sa bière, il se posa au comptoir. Les gens sortaient, entraient, draguaient et se prenaient des râteaux. Il buvait tranquillement tout en pianotant sur son téléphone. Puis, des sifflets et des remarques graveleuses résonnèrent. Une femme venait d’entrer, et un groupe d’individus masculins passablement éméchés venait de signifier, sous une forme poétique, à quel point la demoiselle était charmante. Ayden l'observa. Il ne savait pas trop quoi penser de son physique, mais il ne pouvait nier qu’il la trouvait au moins intrigante. C'était peut-être elle, l'inconnu avec qui il discuterait.
Code by nutty—   color #38BB40—   654 words
music ♪—
 
Ennemi invisible ♞ Ayden
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La main invisible
» Il faut parfois frapper fort pour desarconner son ennemi.
» [Ennemi] Galaad
» Comment réagir face à l'ennemi [Pv Nuage de Vigne ]
» CELLULE INVISIBLE
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy Pills :: New Haven :: Centre-Ville-
Sauter vers: