AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

“Dellamorte ; Dellamore ▬ Présentation. ”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 13
Date d'inscription : 14/04/2017
Kendrik O. Lucci
rouge
avatar
Kendrik O. Lucci
Feat; OC •• Prince Canary // Irl; UC.
27.
G.
redpill
surnom
Death / Croque-Monsieur
métier
Croquemort de New Haven.
situation familiale
Célibataire.
naissance
03.10.2005
autre
Nothing.
Requiem pour un massacre
Verse le sang pour partir l’âme en paix.
Malédiction, corps d’une femme qui empeste ta cave.

Un décès faussement clinique. Rien ne circule. Rien ne marche. Rien ne fonctionne.
Cherche les fonctions vitales d’un coeur noirci par un charbon d’ébène, à l’aile de corbeau similaire à une masse informe se bousculant dans les Escalators. Requiem pour un homme au désastre utopique. Le médecin tâte, cherche encore et encore. Aucun fréquence cardiaque. Aucune respiration. Une cage thoracique inerte. La machine ne fonctionne plus, surchauffe. Il s’agit d’une mort naturelle à cause indéterminée, l’homme ne cherchera pas plus. Point de volonté. Le croquemort est mort. Employé des pompes funèbres enfermé dans un froid polaire.
Le squelette et les dents, autopsie d’une époque.

La faculté d’une fausse mort. L’arrêt total interne d’un corps alors que le cerveau fonctionne parfaitement en réalité. Un voile de mort, joueur et trompeur. Une malédiction inutile dans un monde en perdition mais qui colle parfaitement à la peau de son porteur. Aka, toi. Une fleur d’équinoxe se perdant dans un assasinat. Ivre d’une allégresse mortuaire, comme pour accélérer le temps. La mort te faisait du pied. Une langue fourche, dépasse et transperce. Un rôle entre le cavalier de l’Apocalypse et la faucheuse.

Une faculté qui te fait pencher du mauvais côté de la balance. Une émanation entre une flamme et un bidon d’essence. Chaque utilisation devient de plus en plus dangereuse. La réelle mort approche, feutrée, tapis dans l’ombre éclairée d’un soleil clandestin. Le rapace que tu es n’est pas dans la possibilité de tromper sa décideuse, la faux éthérée perçoit au-delà des capacités des besoins de quelqu’un et d’y répondre. On ne trompe pas éternellement la Mort.

Mathématique, entre cellophane et paraffine.
Inutile comme un pacemaker sur un cadavre.
Mélodie de la Rancune
Une hydre vénale au calme olympien.
Cette odeur d’hôpital et de décomposition ambiante, un sourire tiré vers l’arrière tandis qu’une prestance anime un corps élégant, à la cravate serrée. Quelques mots dignement choisis avec circonstance et minutie. Bois. Oublies. Une odeur de rouille et de nicotine, un volute grisâtre servant de voile contre la déchéance et le père Décès. Voilà un homme qui marque. Voilà une personne qui t’inspire beaucoup. Voilà un miroir qui recrache la triste vérité d’un homme bousculé par un rythme de travail ensorcelant. Quelques cernes, un teint miséreux et une cocasse situation qui amène à peu de gloire. Bavure policière règlementaire. Pression à chaque publication dans le journal mortuaire de la métropole. Amuse-toi de percevoir les hommes crever comme des vers, une journée divertissante. Sur Terre, les gens font cavalier seul. Et un Cavalier de l’Apocalypse, Mort, ne possède pas la possibilité d’être un futur maitre de descendant. Sans scrupule, tu reviens avec la pluie, la main ensanglantée, une froide esquisse et de la solitude. Tu es seul. Tu nais seul. Tu vivras seul. Ta fortune est immatérielle.

Un Printemps un peu triste, synonyme de ta personne. Une poudreuse dans les narines, une vague bleue marine. On ne saurait dire pourquoi ni comment, une espèce de personnage un peu en marge de la société. Sans étonnement, une copie paternaliste d’un faux socialisme. Endurci face à la mollesse du consensus. Ne pas confondre l’assistant funéraire à l’image typique que possède la basse population. Tu n’es pas un amoureux de la déchéance et de la scarification. L’Amour du travail bien fait. Perdre son boulot, perdre sa vie. Satisfais de ta position de marginal, plusieurs rumeurs courent au sein de la métropole. Des rumeurs que toi, Kendric, a fait circuler volontairement pour te permettre d’avoir la paix. Un amour de la chair purifiée comme l’amitié d’une matière, physique comme vénale. Fatigué d’être une coquille vide malmenée par les évènements, hausse les épaules, fais un carnage. Va voir l’extérieur. Sors de ton cimetière et de ta piaule à deux pas de là. Tu étais un héros.
Un héros qui avait plus peur de la vie.
Que de la Mort.

Alors les gens te regarde de loin, murmurent ces fameuses rumeurs, ces serpents oraux de ta conception, qui t’étire un doux sourire mental, psychique. Un gain à recommencer. Encore et encore. Un homme qui avait de l’ambition mais pas le talent pour construire. Libère toi de son emprise. Une preuve d’égoïsme ? Lorsqu’on travaille solitairement, à la seule lueur d’une lumière jaunâtre, gants de latex ; rendre la mort belle, change un caractère. Il serait bien âpre de croire que l’homme consomme. Quelques notes de piano désaccordées, une heure sonnante, le bénéfice du doute ayant un goût d’allocations sociales. Un déménagement épidermique face à une voûte sociale. L’homme n’aime pas parler, c’est pour cela qu’il apprécie la compagnie des défunts. Nulle contradiction et une oreille attentive à l’égard d’un temps économique blèche. Nécromancien des temps modernes, aussi dangereux qu’un type avec de l’instruction.

Perdre son calme et rendant coup pour coup. Tu es cet homme qu’on observe de loin. Abattant les gardiens de la paix, les mains ensanglantées par la méchanceté et les préjugés des gens. Tu es cet homme se mettant volontairement en marge des autres. Non par rébellion, non pas haine de l’autre, non par lutte contre le système, simplement pour toi. Sans vergogne pour la masse grouillante, une vie de rêve servie sur un plateau. Alors observe les armures se fissurant comme de la porcelaine, la vraie nature de la perle et du caillou. Danse aux rythmes des échos : « Parait-il, le croquemort est impuissant ! » ; « Parait-il, le croquemort est nécrophile ! » ; « Parait-il, le croquemort apparait au travers d’un miroir en répétant son nom trois fois ! » ; « Parait-il, le croquemort est issu de l’union d’un gourou d’une secte satanique et d’une hyène ! »

Parait-il,
Le croquemort est simplement gentil.

Epitaphe pour un Profane
Il y a de ces rouages dont la provenance est inconnue. Toutefois, leur beauté et leur perfection à accomplir le travail n’est plus à démontrer. Dans ce pandémonium, tu entends des larmes, tu vois des cris. Tu connais ta place. Tu ne bougeras pas. Enchaine les tubes de nicotine. Gratte ta chaire, gratte ton bras à chaque interaction humaine. Grince des dents et cache toi derrière tes cadavres, derrière cette façade squelettique. Derrière ce voile misérable. Bizarrement, même les branches n’arrivent plus à te supporter. Tu as l’air bien idiot, corde au cou, cul contre le sol. Retire cette corde autour de ton cou, similaire à une seconde naissance.
Allume une clope.
Comme un condamné à vivre.

Parait-il, le croquemort a tué sa femme ! 
Parait-il, le croquemort a même tué sa femme durant sa grossesse ! 
Parait-il, le croquemort aurait ouvert le ventre de sa femme vivante pour manger le bébé ! 
Parait-il, le croquemort a dévoré le coeur du nourrisson devant les yeux de la mère mourante ! 

Les volutes de fumées grisâtres sont similaire à des signaux de fumées disant tous la même chose « Évitez de me parler. » Que cela ne tienne. Personne ne connait réellement l’histoire de Kendrik, le croquemort de New Haven. Toutefois, qui souhaiterait vraiment la découvrir ? Avec toutes ces histoires… Cette échine qui vous froisse le dos en apercevant son ombre, le bruissement d’une pelle contre une allée pavée presque trop bien entretenue. On sait que l’Homme fait bien plus que son boulot, tu es un passionné morbide. La solitude est reposante. Alors on espère ne plus le revoir.

Parait-il, le croquemort a un penchant pour les morts… 
Parait-il, le croquemort couche avec les filles mortes de New Haven… 
Parait-il, le croquemort est un ancien pédophile qui profite de son poste pour… 
Parait-il, le croquemort déterre les jeunes gamines mortes du cimetière pour danser et coucher avec elles… 

Les histoires commencent toutes par « Il était une dernière fois. ». Et celle-ci, ne possède nullement de commencement et encore moins de finalité. Aussi merveilleux qu’une naissance sans complication, l’homme navigue au travers des artères de New Haven comme pourrait le faire beaucoup. Avec une idée en tête, l’humanité chiale. Surpopulation. Population obèse qui meurt plus jeune. Claque ton salaire dans une canette de bière artisanale et un paquet de cigarette bien trop cher. Alors tourne en rond en regardant la population. Tourne les talons. Tourne, esquive ton ombre. Fuis. Un ventre qui rumine. Une remontée acide. Une brûlure. Une immondice vomissure. Au détour d’une ruelle. Abandonnée.

Parait-il, le croquemort est impuissant ! 
Parait-il, le croquemort est né sans appareil génital ! 
Parait-il, le croquemort était un hermaphrodite et il s’est opéré lui-même ! 
Parait-il, le croquemort était un siamois  et son frère à gardé le service trois pièces ! 

Tu es condamné à vivre à travers ton boulot. Tu es condamné à être à l’écart. Tu es condamné à être cette ombre qui opère pour la prospérité de New Haven. Tu es un homme à mi chemin entre le Passeur Grec et l’Ange Chrétien. Bien heureux d’une position difficile, cette Histoire est une page noire d’encre, mêlé à ce sang, presque goudronneux pas son épaisseur. Alors lève la tête, Kendrik, soit heureux.
Occupe toi de ton propre corps.
Et non de celui des défunts.  


H.
Petit oiseau blessé
sorti de la cage
les persiennes se ferment
ton regard est parti
la bougie est éteinte

Les jeunes remplacent les vieux
dans la ronde de la vie

Je lève mon verre de vin
abreuvée
je chante
la résilience humaine
d’un cri étouffé
je modèle avec mon cœur
un adieu
de larmes et de cendres mélangées
redpill
Messages : 35
Date d'inscription : 21/02/2017
Localisation : .
Batman
PNJ
avatar
Lun 17 Avr - 0:36Batman
PNJ
BIENVENUE KENDRIK
Youhou New Haven a un croque-mort ! Et quel croque-mort !!
Un visu qui dépote, mais surtout un caractère très intéressant qui dépeint un homme toujours en marge, toujours montré du doigt, un élément indispensable de la société et en même temps on a du mal à l'imaginer s'y intégrer... J'ai vraiment hâte de te voir rp et de le voir interagir avec d'autres ! Je suis un peu triste de ne pas en savoir plus sur son passé, mais en même temps ce personnage qui ne semble n'avoir ni début ni fin... ça ne fait que le rendre plus intriguant à mes yeux ! Cette pilule ne fait que rajouter à l'ambiance qui l'entoure mais méfiance le corps humain à ses limites, attention à ne pas rester mort pour toujours.......

Toutes mes félicitations tu rejoins le hall des plus bgs. Tu peux donc aller recenser ton avatar  ICI, ton irl ICI, ton don par là et pourquoi pas créer ta fiche de lien par là. Et le plus important tu peux désormais crâner devant tous les roses non-validés du coin (& leur donner envie de faire leur fiche) et aller RP et faire une demande ici Suffit de commencer un nouveau sujet et de remplir le formulaire.
 DES BISOUS ♥
Messages : 38
Date d'inscription : 07/04/2017
Mille K. Flemming
rouge
avatar
coeur REBIENVENUE ET FÉLICITATIONS COCO ♥️
ça fait plaisir de te revoir ici ! Et puis c'est toujours un plaisir de te lire, hâte de voir ce que tu vas faire de ce mystérieux fossoyeur !
Messages : 204
Date d'inscription : 22/03/2017
Zeno J. Clark
rouge
avatar
Mar 18 Avr - 13:53Zeno J. Clark
rouge
Je n'étais pas passé par ici encore.
& le seul mot qui me vient c'est : magnifique.
Ton écriture, les mots, les tournures de phrases, le mystère, le personnage ; Kendrik est magnifique. Un personnage si bien construit, entouré d'un voile épais de mystère que l'on a envie d'aller découvrir. Je l'aime cet homme en marge de la société qui se voit inlassablement noyer sous les préjugés, qui se voit contraint d'être différent. Cet homme que personne ne remarque réellement derrière le Croque-Mort qu'il représente. Il est beau, il est un peu triste, il est d'une finesse que tes mots soulèvent parfaitement. Il est intéressant. Sans début, sans fin, éternel.
Alors bienvenue parmi nous.
Ton personnage est génial ♥
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
 
Dellamorte ; Dellamore ▬ Présentation.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy Pills :: Avant de commencer :: Registre :: Hall of fame-
Sauter vers: