AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

“Sauvetage d'un chaton [PV: Esteban]”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 33
Date d'inscription : 20/04/2017
Localisation : quelque part ♫
Orion Raven
rouge
avatar
Sam 13 Mai - 16:59Orion Raven
rouge
Sauvetage d'un chaton
Toutes les vies comptent, même celle d'une petite chose que tu considère insignifiante.
Il n'y avait pas grand monde aujourd'hui au centre ville, pour une fois. Tu étais bien contente de ne pas te retrouver dans une foule de gens, ça te stressais, à croire que tu devenais agoraphobe. Il faisait chaud depuis un moment, c'est pourquoi tu vais opté pour une salopette, un débardeur et des converses, tes cheveux eux étaient remontés en une natte que tu avais mise en couronne sur ta tête. Tes lunettes sur le nez, car tu n'avais plus de lentilles, tu cherchais des yeux un magasin de jeux vidéos.

Mais, au lieu de cela, tes yeux en amandes se posèrent sur un petit chaton en piteux état qui tentait de traverser le passage piéton. Personne ne le voyait, personne n'y faisait attention et, quand le petit animal tenta de traverser, tu entendis une voiture au lieu qui arrivait. Sans réfléchir, tu fonça vers la petite chose, ignorant royalement les protestations des gens autour de toi et les klaxons des automobilistes outrés que tu ne respecte pas le feu rouge des piétons. Tu t'en fichais, tu voulais juste sauver ce chaton de ce que la voiture allait lui faire si personne ne l'aidait. Délicatement, tu pris le félin dans tes bras et continua de traverser pour te retrouver sur l'autre trottoir, le chaton blottit contre toi. Il était sale, blessé et tremblant malgré la chaleur qu'il faisait. Le voir ainsi te déchirais le coeur et te faisais un peu penser à toi avant... Qui était l'ignoble personne qui avait pu laisser un petit être aussi fragile tout seul dans ce monde hostile et cruel? Et tout ces gens qui passaient à côté sans le voir. L'humain est devenu bien aveugle. Le petit chat s'agrippa à toi, les griffes plantées dans ta salopette alors qu'il miaulait. Le pauvre devait être affamé et déshydraté. Il fallait trouver un vétérinaire pour le soigner et le remettre sur pied rapidement. De tes mains tu garda le chaton contre toi dans un geste de protection alors que tu marchais rapidement à la recherche d'un vétérinaire.

Tes yeux passaient follement d'une enseigne à une autre alors que la panique te gagnais ainsi que ceux qui tu regardais. Tu ne savais si le chaton tiendrait le coup et l'entendre miauler te rassurait un peu. Tu te devais de le sauver! Pour une fois, tu t'en fichais de ces gens qui ressentaient la même panique que toi, tu fonçais juste, regardant tout autour de toi une clinique vétérinaire pour ce petit être fragile qui se blottissait de plus en plus contre ta poitrine. Tu jeta un coup d'oeil vers une horloge pour voir l'heure et grimaça: il était tard, est-ce que les cliniques seraient encore ouvertes?! Si c'était pas le cas tu soignerais le chaton toi même, mais une personne s'y connaissant était mieux.

Tu traversa le centre ville pendant un moment avant de commencer à désespérer: il n'y avait donc pas de clinique vétérinaire ici??!! Puis, enfin, tu en trouva une. Aussitôt, tu entra et ignora royalement la personne à l'accueil pour foncer vers le cabinet du vétérinaire et ouvrir la porte d'un coup, essoufflée et complètement paniquée

-Monsieur s'il vous plaît! J'ai trouvé un chaton sur le passage piéton qui manquait de se faire écraser si je ne l'avais pris! Il est blessé, sale et probablement malade! Vous pouvez faire quelque chose hein?!


Tu fixais le vétérinaire roux qui te faisait face, un espoir fou brillant dans les yeux. Certains diront que c'est bête de se mettre dans un état pareil pour un chaton. Mais pour toi, ce chaton était une vie précieuse, aussi précieuse que les autres et il fallait le sauver, le chérir et lui donner l'amour qu'il n'a probablement pas eut. Puis tu t'identifiais un peu à lui,
tu ne pouvais tout simplement pas le laisser comme ça, c'était impossible pour toi. C'est pourquoi tu regardais le roux, paniquée et espérant qu'il puisse sauver le chaton qui miaulait faiblement contre toi.
(c) sweet.lips
Messages : 20
Date d'inscription : 10/05/2017
Esteban G. Jensen
bleu
avatar


SOS chat en danger !


FT. ORION RAVEN
Tu avais véritablement hâte d’être au mois prochain. Pourquoi ? Oh c’était pas à cause du travail non. Mais te réveiller la nuit à cause de ta respiration qui se coupait, ce n’était pas top. Les effets secondaires de ton pouvoir, ce mois-ci étaient assez dur, car tantôt tu avais du mal à respirer, tantôt tu te sentais soudainement bien comme si tu avais pris de la morphine. Tu ne comprenais vraiment pas ce genre de choses… Mais tu faisais avec. Tu avais fais en sorte de prendre quelques médicaments à la pharmacie pour ne pax que ça devienne trop dur car après tout, un mois c’était long sous cet angle là. Malgré le fait que tu t’étais réveillé en pleine nuit, le lendemain cela ne t’affectait heureusement pas beaucoup. Tu avais l’habitude des courtes nuits ou même des nuits blanches. Selon toi, tu avais certainement bien dormis, au moins quelques heures qui te suffisaient pour la journée. En arrivant devant la glace, tu te retrouvais toujours avec ses cheveux qui n’avaient pas bougés depuis la veille… Alors tu ne prenais même pas le temps de les brosser, les laissant comme ça, de toute façon ils étaient déjà très bien comme ça. Et suite à la préparation habituelle du matin, tu n’avais pas attendu avant de t’habiller pour pouvoir aller travailler. Tu te souvenais que tu avais déjà des rendez-vous le matin, et tu ne voulais pas être en retard.

Aujourd’hui, même si tu avais eus tes rendez-vous, cela avait été plus ou moins calme, entrecoupé par des difficultés à respirer. Mais tu te reprenais toujours assez vite pour prendre en charge les animaux et ne pas inquiéter les clients. Et puis, les animaux le ressentais, ça aussi, les sentiments des humains. Il fallait que tu mette à l’aise autant les humains que les animaux, donc tu ne voulais pas avoir l’air malade non plus. En sois, il n’y avait pas eut d’urgences, tu avais travaillé comme habituellement dans ton cabinet, revoyant parfois les même animaux d’il y a quelque sjours… Certains maîtres avaient du mal à savoir si leurs animaux étaient malades ou non parfois. Mais bon, c’était aussi ton métier de les rassurer et montrer qu’ils n’avaient rien. Puis après tout, c’était leur choix de venir ici, et de payer à chaque fois… Si c’était pour rien, ce n’était pas ton problème. Tu adorais papouiller les animaux et leur montrer que tu ne leur en voulait aucun mal. Donc à pars ça, tu n’avais pas eut de problèmes particuliers.

Le soir venant, la fermeture arrivait peu à peu et ainsi, tandis que tu avais regardé si tu n’avais pas d’autres rendez-vous, tu t’étais préparé à ranger les choses dont tu n’avais plus besoin. Tu pensais pouvoir rentrer tranquillement chez toi et te faire un thé. Mais soudainement, la porte s’ouvrit à grand fracas, te faisant sursauté à un point de te cogner le coude contre un coin de meuble. Tu couinas de douleur et de surprise, massant vite ton coude endoloris tandis que tu faisais la grimace.

« Monsieur s'il vous plaît! J'ai trouvé un chaton sur le passage piéton qui manquait de se faire écraser si je ne l'avais pris! Il est blessé, sale et probablement malade! Vous pouvez faire quelque chose hein?! »

Ecarquillant les yeux, tu avais eus l’impression d’avoir déjà entendu ça, en faite, tu avais surtout l’impression de t’entendre. L’époque où tu avais emmené un chat blessé au veto et que tu t’étais rendue compte que c’était CE métier que tu voulais faire. Des larmes bordant tes yeux, tu tournais ton regard vers la jeune fille, écarquillant les yeux en voyant ce qu’elle tenait donc dans les mains. Mais ce qui étais étrange, c’est que tu ressentis une profonde panique t’envahir soudainement. Tu te tendais avant de relâcher ton coude pour te rapprocher de la demoiselle.

« Oh mon dieu ! Oui bien sûr, je vais m’en occuper ! »

Le souffle court, tu détestais voir un animal dans cet état et tu devinais aisément où est-ce qu’elle aurait pu le trouver. Tu prenais délicatement l’animal avec toi, avant de te diriger vers la table d’auscultation pour voir son état. Il étais surtout sale, assez maigre et tu pouvais voir qu’il était effectivement blessé au niveau du cou. Tu repris doucement ton souffle, continuant de l’examiner. Puis, tu allais prendre une serviette pour doucement l’envelopper.

« Pouvez vous me le tenir le temps que je reprenne tout ce qu’il faut ? »

Tu lui lanças un sourire rassurant, voulant qu’elle prenne confiance et  tu avais surtout vu qu’elle était très délicate. Tu la laissais donc faire et tu allais prendre ce dont tu avais besoin. Des compresses, les produits ainsi qu’une serviette et tu allais aussi chercher de quoi lui donner à manger. Vu son âge, il devait être à peine en âge de manger de la pâté ou des petites croquettes. Tu posais tout autour de toi, à une distance correcte pour pouvoir les prendre assez vite. Tu revenais vers les deux êtres, caressant doucement la tête du chaton.

« Je vais nettoyer autour de la plaie pour pouvoir ensuite la traiter. Continuez de doucement le caresser, cela le rassurera. »

Tu étais le plus concentré du monde, voulant t’occuper de la plaie pour pas qu’elle s’infecte d’avantage.

Messages : 33
Date d'inscription : 20/04/2017
Localisation : quelque part ♫
Orion Raven
rouge
avatar
Dim 14 Mai - 12:52Orion Raven
rouge
Sauvetage d'un chaton
Toutes les vies comptent, même celle d'une petite chose que tu considère insignifiante.
Le petit chaton restait agrippé à ta salopette avant que tu ne lui caresse doucement la tête pour le rassurer et laisser le vétérinaire faire. Tu t'étais demandée pourquoi il s'était tenu le coude quand tu étais arrivée d'ailleurs, peut-être s'était-il fait mal? Pour le moment, il fallait se concentrer sur le chaton. De tes yeux noirs, tu regardais l'homme faire et entra réellement dans la pièce plutôt que de rester sur le pas de la porte, que tu ferma derrière toi d'ailleurs. Puis le rouquin enroula le petit être dans une serviette et te le tendit en te demandant de le tenir le temps qu'il revienne

-Bien sûr monsieur


Délicatement, tes bras encerclèrent le félin pour le maintenir contre toi et tu le caressais doucement

-T'en fais pas chaton, ça va aller, tu verra tu vas aller beaucoup mieux quand il aura fini de s'occuper de toi


Un petit sourire à la fois triste et heureux se dessinait sur ton visage alors que tu continuais de rassurer le chaton qui miaulait moins, roulé en boule contre toi. Il était tellement adorable, tu ne comprenais pas que les gens puissent ignorer ou abandonner des animaux. Tout doucement, tu vis l'animal frotter lentement sa tête contre ta peau tout douce et eut un sourire attendri avant que le vétérinaire revienne.

-D'accord


Tu le garda dans tes bras et continuait de caresser sa tête, le vétérinaire te le dira si il faut le poser sur la table ou le mettre dans une autre position

-Courage petit chat, tu as tenu jusqu'ici, je suis sûre que tu peux tenir encore un peu.


Ta panique n'était pas partie, mais tu avais pris conscience que le vétérinaire n'allait possiblement pas bien faire son travaille si il était paniqué lui aussi. Tu essayais donc de te rassurer autant que possible alors que le chaton ne te quittait pas de ses yeux ambrés, ne bougeant presque pas sous tes caresses tandis que l'homme s'occupait de le soigner. Tu gardais un petit sourire qui se voulait rassurant en regardant le petit chat, même si c'était plus pour te rassurer toi que lui. Au fond tu avais peur que le vétérinaire n'arrive pas à le soigner et que le chaton soit destiné à passer le reste de sa vie dans cet état, vie qui serait d'ailleurs courte... Tu ne voulais pas que la vie de ce petit être finisse de cette façon. Non, tu allais le recueillir une fois que le roux se serait occupé de le soigner. Tu allais donner tout l'amour dont ce chaton avait besoin, tout l'amour qu tu n'as pas eut quand tu en avais besoin... Oui, tu étais décidé à t'occuper de ce chaton que tu avais trè certainement sauvé et que le vétérinaire sauvait aussi.
(c) sweet.lips
Messages : 20
Date d'inscription : 10/05/2017
Esteban G. Jensen
bleu
avatar


SOS chat en danger !


FT. ORION RAVEN
Tu essayais de garder ton calme malgré la présence à côté de toi. Tu sentais qu’elle n’était pas très sereine et tu pouvais la comprendre. Mais tu savais ce que tu valais et tu allais tout faire pour aider ce petit chaton. Tu étais presque ému d’être cette fois le vétérinaire qui sauvait un animal et non l’enfant qui le rapportait. Après avoir nettoyé, tu faisait en sorte de nettoyer la plaie et de la désinfecter pour ne pas qu’elle s’infecte un peu plus. Ça semblait piquer le chaton mais tu faisais aussi en sorte de le caresser à certains endroits pour qu’il reste plus ou moins calme. Au moins il était hors de danger, et tu savais quoi faire par la suite. Une fois t’être occupé de sa plaie, tu essuyais correctement avant de jeter les compresses sales. Tu prenais ainsi une deuxième petite serviette pour lui enlever la poussière et la terre de ses poils, en attendant qu’il puisse être lavé après avoir mangé.

Tu faisais ce que tu pouvais pour qu’il soit un minimum propre. Ensuite, tu posais la serviette pour chercher deux petites gamelles dont une creuse afin de mettre du lait, et l’autre des petites croquettes exprès pour les chatons. Tu les posaient sur la petite table et faisais signe à la demoiselle de doucement enlever la serviette qui l’entourait. Tu lui montrais les deux gamelles en l’aidant à se déplacer étant donné qu’il était encore faible et tu étais rassuré de voir qu’il avait compris et ne se gênait pas pour aller boire un peu. Tu lui laissais le temps de s’en remettre, le regardant boire –et s’en mettre un peu partout au passage d’ailleurs- et ensuite, manger quelques croquettes. Il avait l’air vraiment affamé et tu étais heureux que la jeune fille ait eut la gentillesse de venir l’amener ici.

« Je vous remercie du fond du cœur de l’avoir amené ici. Vous voudriez le garder après qu’il soit remit sur pied ? »

Sans faire gaffe, tu devais certainement avoir les yeux pétillants à cet instant. C’était toujours merveilleux quand quelqu’un amenait un animal blessé et qu’il le gardait ensuite. Tu caressais délicatement le poil du chaton qui s’était à ronronner de plus belle, heureux lui-même d’avoir pu croisé la route de la jeune fille et d’avoir été amené ici pour être soigné. Bon, il n’allait très certainement pas aimer de faire laver mais bon, il devait passer par là. Sa blessure n’était heureusement pas très profonde donc tu allais pouvoir le laver sans trop lui faire de mal tant que tu faisais attention. Il était si adorable.

« Si vous voulez, je pourrais vous donner un petit sachet de croquettes et vous dire quel genre de lait il faut prendre si vous voulez continuer à lui en donner. Voulez-vous le pucer ? »

Tu voulais aider la jeune fille et si elle voulait le prendre avec elle, elle avait le choix de le pucer ou non. Il pourrait faire en sorte qu’elle paie presque rien… Tu étais vraiment heureux et… Voilà, encore un de ces foutu effet secondaire qui te prenais le corps. Si ce n’était pas les autres, c’était lui. Tu étais si heureux, que tu avais l’impression que plus rien ne pouvait arriver. Tu te sentais extrêmement bien et un sourire béat envahissait ton visage. Tu avais. Vraiment. Envie d’un bon thé là, maintenant. Mais tu tentais de reprendre tes esprits en attendant de savoir ce qu’allais te répondre la demoiselle.

Messages : 33
Date d'inscription : 20/04/2017
Localisation : quelque part ♫
Orion Raven
rouge
avatar
Dim 14 Mai - 17:01Orion Raven
rouge
Sauvetage d'un chaton
Toutes les vies comptent, même celle d'une petite chose que tu considère insignifiante.
Tu regardais le vétérinaire faire alors que tu continuais de caresser le chaton pour le rassurer. La blessure était pas trop grave mais c'était un chaton encore fragile et délicat. Mais il allait se remettre sur pied, allait mieux et pouvoir aimer et jouer. Tu te demandais d'ailleurs si c'était un garçon ou une fille. Quand le vétérinaire le nettoya après s'être occupé de la plaie, tu posa le chaton sur la table avant que l'homme ne parte chercher deux gamelles pour le nourrir et l'hydrater. Souriante et rassurée, tu t'accroupis au bord de la table , retira la serviette sur le chaton avant de le regarder avancer à l'aide du roux vers ses gamelles et boire en s'en mettant un peu partout. Il était attendrissant. Il attaqua ensuite ses croquettes alors que le vétérinaire te remercia de l'avoir amené ici avant de te demander si tu allais garder le chaton. Tu le regarda et souris, voyant ses yeux qui pétillaient, comme si il espérait que tu prenne le chaton.

-Merci à vous de l'avoir soigné. C'est très gentil de votre part. Et oui, je compte le garder et m'occuper de lui. Je vais d'ailleurs l'appeler Aru. Hein ça te plaît Aru?


Le chaton s'était rapproché de toi et miaula avant de lécher le bout de ton nez, te faisant rire, puis de frotter à nouveau sa petite tête contre ta joue. Tellement attendrissant. Heureuse, tu caressa ton nouveau chaton, Aru, avant de sentir ta joie monter en flèche, un effet secondaire de la prise de la pilule mais ça ne te dérangeais pas vraiment, après tout tu étais vraiment très heureuse d'avoir pu sauver ce petit chat. Le vétérinaire proposa de te conseiller sur le lait à donner et aussi de te donner un sachet de croquette. Il demanda ensuite si tu voulais pucer ton chat et tu secoua la tête

-Je veux bien des conseils pour le lait et c'est vraiment gentil de votre part de me donner un sachet de nourriture pour lui. Pour le pucer on verra quand il sera en meilleure forme et plus vieux peut-être. En attendant il va falloir le laver. Je peux le faire s'il vous plaît?


Tu tenais à le laver, tu ne sais pas pourquoi. L'envie de t'occuper pleinement de ce petit être était grande, assez pour que tu te risque à quelques griffures et morsures en nettoyant cette boule de poil. Tu t'étais attaché à lui si vite, et il semblait t'aimer également, vu comme il se frottait contre toi pour réclamer des caresses. Un sourire béat étira tes lèvres alors que tu étais aussi heureuse que tu avais été paniquée il y a quelques minutes.

-Ah oui, je peux vous tenir au courant aussi de son état plus tard, quand je l’emmènerais chez moi et viendrais vous rendre visite avec si vous voulez. Après tout vous lui avez été d'une grande aide vous aussi.

C'est vrai, sans cet homme, tu aurais été complètement perdu ans savoir quoi faire vraiment et tu aurais tenté de soigner le chaton toi même, de t'en occuper sans grande connaissance dans le domaine des animaux. Mais tu te serais démené pour aider Aru. Heureusement que cette clinique était ouverte non?
(c) sweet.lips
Messages : 20
Date d'inscription : 10/05/2017
Esteban G. Jensen
bleu
avatar


SOS chat en danger !


FT. ORION RAVEN
Tu ne pensais pas que ta journée allait se finir comme ça mais c’était plutôt une bonne nouvelle. Tu voulais aider autant le chaton que la jeune fille qui avait eut la gentillesse de l’amener ici pour le soigner. Et puis, savoir qu’elle voudra le garder te réchauffait le cœur et tu savais que le chaton allait avoir une belle vie désormais. Ce n’était pas encore l’heure d’avoir les larmes aux yeux ! Qu’est-ce que tu pouvais être sensible parfois… Bon, tout le temps en faite. Mais tu voulais faire bonne figure devant la demoiselle… Qui d’ailleurs lui donnait très vite un nom. C’était incroyable comment un animal pouvait très vite s’attacher à la personne qui le sauve…. Ce qui était normal mais cela montrait aussi que l’animal faisait entièrement confiance à son sauveur et voulait rester avec lui. Tu imaginais bien que le chaton serait certainement triste de la voir partir sans lui mais fort heureusement, elle l’adoptait très vite et c’était plus que merveilleux. Tu hochais la tête lorsqu’elle te répondait et tu étais bien d’accord de le pucer quand il sera en meilleure forme et quand il sera un peu plus grand. A vrai dire c’était aussi une sécurité au cas où, tu ne savais pas dans quel type d’habitation elle habitait mais au moins si un jour le chat part dehors et se perd, on pourrait tout à fait savoir où est-ce qu’il vient. Tu fus un peu surpris qu’elle veuille en plus de ça le laver et tu prenais alors un sourire amusé.

« Oui, bien sûr. Je tien tout de même à rester à côté au cas où mais vous pouvez le laver tant que vous faites attention à sa blessure. »

Il ne fallait bien entendu, pas lui faire mal, déjà que les chats en règle général, ça n’aime pas l’eau… Mais tu allais bien voir ses réactions après tout. Tu allais donc dans l’autre pièce afin de préparer ce qu’il fallait pour le petit bain du chaton. Mais tandis que tu préparais l’eau, tu pliais en deux lorsque tu sentais ton souffle se couper. T’eus du mal à respirer pendant des instants qui te semblait une éternité. Tu serrais ta blouse au niveau de ton cœur tandis que tu grimaçais de douleur. Heureusement que ça ne durait pas longtemps mais c’était insupportable. Restant silencieux quelques instants, tu finissais par reprendre tes esprit et finir d’installer ce qu’il fallait, élevant alors un peu la voix pour appeler la demoiselle.

« Venez par ici. »

Une fois qu’elle venu avec le petit chat, tu lui indiquais donc ce qu’il fallait faire. Le chaton devait s’habituer doucement à l’eau même si il miaulait sans cesse sur le coup. Mais après le bain il se sentira plus propre que jamais ! Tu guidait alors la brune afin que le chaton soit mit correctement dans l’eau qui se colorait déjà légèrement. Tu te rappelais qu’elle t’avait aussi dit qu’elle l’emmènerait pour pouvoir checker si il allait toujours bien et si sa blessure cicatriserait plus ou moins vite…

« Ah et, bien sûr, vous pourrez évidemment me l’emmener, je le diagnostiquerais avec plaisir. Je suis sûr qu’il se mettra vite sur pied ! »

Bien que tu avais du mal avec les relations humaines, quand ça touchait les animaux tu pouvais aisément savoir si la personne était bonne ou non. Ce n’était parfois pas très évident mais la jeune fille restait douce, gentille et voulait absolument prendre avec lui le chaton, alors pour toi tout était très bien comme ça. Tu lui montrais comment doucement le laver, les endroits à faire attention et surtout au niveau de la blessure… Et elle se débrouillait déjà très bien.

Messages : 33
Date d'inscription : 20/04/2017
Localisation : quelque part ♫
Orion Raven
rouge
avatar
Mar 23 Mai - 15:16Orion Raven
rouge
Sauvetage d'un chaton
Toutes les vies comptent, même celle d'une petite chose que tu considère insignifiante.
Le chaton miaulait contre toi, comme si il était heureux que tu l'adopte. En même temps, un chaton si mignon et si jeune, tu ne pouvais que vouloir le garder et en prendre soin. Tu avais même demandé au vétérinaire si tu ne pouvais pas le laver. Il semblait surpris que tu veuille le faire mais accepta à condition qu'il reste à côté. Toute souriante, tu hocha la tête

-Bien monsieur!

Tu le laissa aller préparer ce qu'il fallait pour décrasser Aru et tu t'occupais de caresser gentiment le chaton qui semblait aller un peu mieux maintenant qu'il avait mangé, bu et que sa blessure était guérie. Heureuse  au possible, tu caressais le chaton et le laissait aller manger et boire quand il voulait y aller. Tu t'inquiéta un peu pour le jeune homme qui mettait du temps à préparer tout ce qu'il fallait. cela nécessitait autant de temps de juste préparer un bain pour un chaton? Tu t'apprêtais à aller le voir quand il te dit que tu pouvais venir

-D'accord!

Délicatement, tu pris le chaton et l'emmena dans la salle ou le vétérinaire t'attendais. Il te montrait comment laver Aru qui miaula un peu de mécontentement avant de finir par se laisser faire. L'eau changeait déjà de couleur et la crasse quitta peu à peu le pelage de l'animal pour laisse voir une robe beige, blanche et noire. Vraiment sublime. Ce petit chat avait tout pour plaire en plus de ses grands yeux vairons. Tout doucement, tu retirais la saleté qui couvrait le poil du chat en suivant les indications du vétérinaire et en t’appliquant. Tu rigolas quand la petite boule de poil bu un peu d'eau du robinet avant de sourire au roux, lui communiquant en même temps toute ta bonne humeur

-Oui! Il a l'air d'aller déjà mieux maintenant qu'il s'est nourrit, qu'il a bu et que sa blessure a été soigné. Puis il est vraiment chou, je prendrais soin de lui!

Une fois Aru propre, tu commença à l'essuyer aussi doucement que quand tu l'avais lavé, prenant bien garde à sa blessure. Il était à présent tout beau tout propre et semblait aussi très content

-Ooohw mais oui chaton, tu es bien mieux comme ça

Le petit être miaula en guise de réponse, élargissant ton sourire béat avant que tu ne te rappelle de quelque chose

-Oh mince c'est vrai! Il faut que je paye! C'est combien monsieur?

Tu n'allais quand même pas t'enfuir comme une voleuse comme ça sans rien payer alors que le vétérinaire avait eut l'extrême gentillesse de guérir le chaton et de te donner un sachet de croquette adapter à ton nouvel animal. Puis il fallait aussi que tu lui demande des conseils pour savoir comment s'en occuper et tout. C'est d'ailleurs ce que tu te décida à faire

-D'ailleurs vous avez des conseils à me donner pour m'occuper de Aru? Je n'ai jamais vraiment eu de chaton avant et j'aimerais m'occuper de lui du mieux que je peux.

Toute la bonne foi et bonne volonté dans les yeux et transparaissant dans ta voix, tu fixais le vétérinaire en attendant sa réponse ainsi que le prix que tu devrais payer.

hpr:
 
(c) sweet.lips
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
 
Sauvetage d'un chaton [PV: Esteban]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sauvetage d'un chaton ( Pv Petite Mélodie)
» SAUVETAGE DE 6 CHIENNES BICHON SOS ANIMAUX 78
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Chaton Perdu ? [ PV : Petit Hérisson ]
» Mado fem Lhassa-apso 9a sauvetage
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy Pills :: New Haven :: Centre-Ville-
Sauter vers: