AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

“Drôle d'oiseau... (pv. Midas Torres)”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 20
Date d'inscription : 10/05/2017
Esteban G. Jensen
bleu
avatar

Drôle d'oiseau...
Un jour de repos, même si tu aimais ton métier, ce n’était pas vraiment à refuser. Tu aimais les animaux, tu adorais les soigner, les sauver…. Mais ça restait un boulot difficile et éprouvant dans certain cas, cela te faisait du bien de faire des pauses et de profiter des journées de repos que tu avais. Enfin, quand il faisait beau c’était mieux d’ailleurs et aujourd’hui, c’était le cas. Comme d’habitude, tu n’allais pas en profiter pour aller voir quelqu’un, ou aller dans un quelconque endroit remplis de gens… Nooon, tu préférais nettement te diriger vers les endroits presque désert où tu ne pourras croiser que quelques personnes. Tu avais pris avec toi un sac, où tu avais mis de quoi boire, grignoter et t’occuper si tu voulais t’installer quelque part pour quelques heurs. Au début, tu allais dans un par,c t’asseyant tranquillement sur un banc. Tu avais longuement observé les personnes, d’ailleurs, tu avais l’impression parfois de ne plus rien sentir et c’était certainement à cause encore une fois d’un des effets secondaires de ton pouvoir… Cela ne te dérangeait pas plus que ça mais bon, ça te perturbait un peu parfois. Tu reniflais comme un débile en espérant à chaque fois retrouver ton odorat pas trop lentement, de peur que tu le perte réellement. Au final, tu pensais que le parc n’était pas l’idéale… Il y avait de plus en plus de gosses et cela te mettait mal à l’aise.

C’est ainsi que tu avais fini par marcher vers la forêt. Tu savais qu’il y avait moins de monde là-bas, juste quelques promeneurs ou des campeurs… Il y avait plus d’animaux que d’êtres humains non ? Tu pénétrais alors dans la forêt, ton sac sur le dos en observant les alentours. Un sourire finissait par étirer tes lèvres et tu inspirais un grand coup l’aire frais de la forêt. Tu adorais ces sensations et tu te sentais beaucoup mieux dans ce genre d’endroit calme…Tu écoutais avec plaisir le son des oiseaux, te délectant de cet air frais et de cette ambiance qui te détendais beaucoup. Ainsi, tu te promenais tranquillement dans la forêt, prenant ton temps, et cherchant un endroit où te poser. Peut-être que tu pourrais faire une petite sieste ? Tandis que tu y réfléchissais sérieusement, tu entendais soudainement un bruit d’oiseau qui pour toi… était très étrange vu que ce genre d’oiseau, ne se trouvait normalement pas dans cette zone… Les yeux écarquillé, tu tentais de savoir d’où provenait le bruit et tu pensais même rêver pendant un instant. Mais c’était bien le cri d’un cacatoès ! Tu en étais sûr !

Pris d’une grande excitation, tu avais forcément envie de le voir et peut-être même de tenter de le dessiner si il prenait pas peur. Tu suivais avec attention la direction du bruit en espérant que tu ne finisses pas par avoir des soucis d’audition ! Tu devais sortir du sentier, traversant alors la faune et la flore d’un pas rapide. Un grand sourire sur le visage, tu avais l’impression de redevenir un enfant, tout exciter de découvrir quelque chose. Là c’était juste un oiseau que tu voulais voir mais bon, c’était vraiment inattendu. Tu finissais par débouché sur une clairière, sautant par-dessus un petit buisson assez vivement. Lorsque tu retombais sur tes pieds, tu regardais autour de toi, étant sûr que c’était ici qu’il devait être. Des feuilles emmêler dans tes cheveux, de la terre sur tes vêtements, tu avais l’air d’avoir fait le parcours du combattant…  Le souffle court, tu regardais tout autour de toi, n’ayant pas encore capté qu’il y avait… un jeune homme pas loin.

« Où est-il… où est-il ? » disais-tu à voix haute surtout pour toi-même.

Messages : 11
Date d'inscription : 28/04/2017
Midas Torres
rouge
avatar
Ven 19 Mai - 21:05Midas Torres
rouge
Il était très facile de savoir où tu te trouvais lorsque tu n'étais pas occupé à doubler une voix de personnage ou de créature de dessin animé. Tu fournissais toujours un excellent boulot et il n'était pas rare de te voir enchaîner les rôles dans divers films d'animation. Il t'arrivait même d'en faire plusieurs à toi seul pour un même dessin animé. Non seulement on n'y voyait que du feu mais le producteur se faisait également des économies grâce à ton talent. Cela lui coûtait moins cher d'engrosser un peu ton salaire plutôt que d'engager un doubleur en plus. Mais il y avait l'envers du décor car c'était tellement devenu un automatisme de changer de voix à ta guise que tu oubliais très souvent le timbre de la tienne ce qui était très problématique.
Tu t'étais rendu du côté de la forêt pour t'évader du bitume et de la pollution de la ville. Cela faisait vraiment beaucoup de bien que d'engorger tes poumons d'air frais et plus au moins pur. Tu parcourus calmement ce petit bout de paradis et tu t'éloignas sans hésiter d'un des sentiers principaux. Quelque chose qu'il ne fallait jamais faire si on ne connaissait pas l'endroit comme sa poche mais ce n'était pas ton cas alors tu n'avais aucun soucis à te faire. Tu n'allais pas te perdre. Tu atteignis aisément cette petite clairière que tu avais déjà visitée de maintes fois et tu t'empressas d'aller lover ton dos contre un puissant tronc d'arbre un peu délaissé par ses confrères. Il trônait presque en plein milieu de cet espace dégagé. Profitant goulûment de son ombre, tu croisas tes bras derrière ta tête et fermas doucement les yeux.

Un bruit s'éleva soudainement dans les airs. Un chant particulier qui ne devrait pas s'éveiller dans une forêt comme celle-ci. Il s'agissait de cris de cacatoès que tu imitas sans la moindre difficulté. Les chants d'oiseaux étaient tes préférés à reproduire. C'était à la fois joyeux et relaxant à tes tympans même si c'était strident dans un sens et tu te détendis alors progressivement en continuant à chanter. Mais un bruit sourd te stoppa net et tu ouvris rapidement les yeux pour voir de quoi il s'agissait. Impossible que ce soit un loup ou un autre prédateur de ce genre. Cela devait forcément être un humain qui était également de promenade dans les environs. Tu contemplas quelques petites minutes l'homme qui était apparu à tes yeux et tu dirigeas ta paume serrée en poing au niveau de ta bouche pour étouffer un rire très amusé. Il était très comique avec ses accoutrements souillés de terre et ses cheveux en pagaille comme s'il était en plein survival game. Il semblait être à la recherche de quelque chose au vu de ses dires. Un objet précieux qu'il avait perdu peut-être ? Mais ce n'était pas de la panique qui transparaissait au coeur de chacune de ses actions mais plutôt de la fervente excitation mêlée à de l'impatience. Tu en déduis que tu devais peut-être être à l'origine d'un tel état chez lui et tu recommenças discrètement à imiter les cris de cacatoès pour voir comment il réagirait. Ce serait certainement drôle encore une fois.
 
Drôle d'oiseau... (pv. Midas Torres)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un oiseau qui chante....
» Chris Master & Eve Torres ! What ?!
» L'oiseau messager
» Deux oiseau etrange(PV Duscisio)
» Un petit kit pour l'oiseau bleu
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy Pills :: Alentours :: Blake's Forest :: La clairière-
Sauter vers: