AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

“Partir en couilles.”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 3
Date d'inscription : 19/08/2017
Camille Vivès
avatar
Sam 19 Aoû - 19:06Camille Vivès
Camille Vivès
Feat; Little Ulvar ••
xxy.o
f/g
bleus
surnom
l'hermaphrodite
métier
Éboueur. Autrement, membre actif du mouvement L.I.V.E.
Camille a participé au saccage du dispensaire de la ville en Avril 2021 
situation familiale
célibataire
naissance
16/11/2006
autre
intersexe
Ma pilule bleue
L'intersexualité désigne une personne étant née avec des organes génitaux ou des chromosomes qui ne correspondent pas à la traditionnelle binarité homme/femme. Souvent, les organes génitaux sont difficiles à identifier et les médecins décident d'orienter la personne vers un genre ou un autre.

Camille est né.e ainsi.
Et la pilule a amplifié sa non-conformité. Difficile auparavant de se cantonner à l’étiquette mâle ou femelle en se fiant à la difformité de son sexe, à présent cela s’avère impossible. Camille est le yin et le yang, le masculin et le féminin dans leur complémentarité et leur ambivalence. Notre jeune ami.e est, tout ce qui fait l’essence du masculin et du féminin dans ces deux extrêmes. Un jour on pourrait la qualifier de femme forte, indépendante, altruiste, douce, courageuse, endurante, sensible et communicative, le lendemain, il pourrait être ambitieux, combatif, fier, charmeur, volontaire, protecteur et impulsif.
Ces facettes multiples l’ont amené.e à développer quelques psychoses fâcheuses. Sujet.te à des troubles du cours de la pensée ou des violences irrépressibles, l’hermaphrodite a une perception distordue de la réalité. Bien que sa nature lui permette de comprendre tous des comportements humains primaires et sociétaux, à quoi cela sert-il si vous n’avez pas d’amis ?
 
Caractère
Si vous l’aviez connu avant la prise de la pilule bleue, Camille était ainsi : exubérant, persévérant, fragile, sensible, têtu, coquet, passionné, perfectionniste, pacifiste, aimant.

Camille laissait le soin à son interlocuteur de l’appeler « il » ou « elle » selon l’image que l’autre semblait percevoir de sa personne. L’un comme l’autre ne lui convenait totalement d’ailleurs, car si le « il » avait un caractère rassurant du fait qu’il l’avait porté toute son enfance, ce même caractère sécurisant lui ressassait le malaise et l’inconfort ressenti durant toutes ces années. Mais le « elle » ne lui sied guère non plus, même s’il avait l’écho d’une victoire identitaire encore fraîchement acquise, elle ne se sentait pas entièrement représentée et soulevait une part de sa personnalité encore à demi inconnue.

Si par ailleurs, vous aviez l’occasion de rencontrer Camille après la prise de la pilule bleue, cela dépendrait sans nul doute de son cycle menstruel et donc :

Du 1er au 15 du mois, vous découvrirez son versant masculin : exubérant, séducteur, bagarreur, persévérant, passionné, beauf, fier, ambitieux, provocateur, protecteur et impulsif. Camille ne vit que pour son combat et vibre à l’idée de voir ses rêves altruistes s’accomplirent.

Du 15 au 18 du mois, il vous est vivement conseillé de ne pas croiser sa route car ses hormones sont dans tous ces états et des crises identitaires extrêmement violentes peuvent surgir. La prise de son traitement et les rendez-vous avec son psychiatre et son psychothérapeute sont de toute manière, prédominants durant cette période.

Du 18 au 31 du mois, le versant féminin de Camille ressurgira : exubérante, forte, indépendante, courageuse, endurante, communicative, douce, fidèle et attachante. Camille est un soleil qui aime la vie et s’amuser aux grès de ses envies.

Camille vit une double vie. Dans deux appartements distincts à ces facettes et n'en a, pour ainsi dire, pas conscience. Tout du moins pour l'heure, car sa nouvelle personnalité ne lui a pas permis de lier de nouvelles amitiés.

De commun à ces deux facettes, Camille fait parti.e du mouvement L.I.V.E., c’est sa raison principale de vivre. Autrement, l’hermaphrodite vide les rues de vos ordures dans sa tenue jaune fluo et son camion vert. Être éboueur lui permet de payer les factures, et d’arpenter les rues à l'heure où la lumière est la plus belle.


histoire
Camille. Un prénom que tu as choisi, et non de naissance.
Tu as beau rayé jusqu’à la cime de tes ongles le prénom genré présent sur tes papiers d‘identité, il restera toujours une trace, comme un fantôme dans ton ombre. Ta famille a fini par apprendre à ne plus le prononcer, tout du moins, plus en ta présence. Un prénom ce n’est pas rien, c’est souvent le premier mot qu’on entend, le premier son qui vous identifie comme un être à part entière. Il pose les bases de votre identité.

Alors… Quand il sonne faux à vos oreilles, c’est tout votre être qui vous semble distordant. Pour toi il est tombé dans l’oubli le jour où tu as décidé de ne plus subir, quand l’insupportable s’apprêtait à te terrasser et que tu as dit « non. J’enterre ce que j’ai été, je refuse d’être mes distorsions, et je choisis d’être ce que je veux devenir. »
Une façon pour toi de tourner la page et de faire peau neuve.

Alors oui, tu es un.e survivant.e. Oui tu as connu.e l’exclusion, la discrimination, l’impuissance et le désarroi, tu as le sentiment que quelque chose ne tourne pas rond depuis toujours, de vivre une réalité en décalage avec celle que l’on voit sur les écrans, tu t’es souvent reproché.e cette différence, trop rare pour être acceptée. Mais c’est elle qui t’a donné la force de te surpasser, et de lutter aujourd’hui contre les travers de cette société malade.

Camille est né.e alors. Doux, solide, commun, mixte, ce prénom fut une évidence pour ta renaissance. Mais il te manquait un port, une direction vers laquelle te raccrocher pour ne pas sombrer à nouveau.

Et c’est ainsi que tu as découvert L.I.V.E. Le jour où tu les as rejoins, tu as compris que tu n’étais pas seul.e. Que vous étiez des milliers, des milliards demain, meurtris par la pestilence de ce monde. Toi qui rêvais d’un monde où la diversité des êtres serait reconnue comme la beauté même de l’existence, que la solidarité, c’était résister, et construire l’avenir. Qu’ensemble, nous formions une force immense que rien ne pouvait arrêter.

Avec eux, c’était possible. Tout fût possible. Ils t’acceptèrent, sans poser de questions, te considérant aussitôt comme un des leurs, aspirant au même rêve de bâtir un monde meilleur. Le tournant fut décisif et catégorique pour toi.  Leurs croyances furent les tiennent et leur combat ta vie.

Mais il a fallu qu’un jour, un homme te propose de choisir entre une pilule rouge et une pilule bleue. Tu aurais pu refuser, mais il était si rare que l’on t’offre attention et cadeau du même coup que tu ne vis pas rouge. Alors tu vis bleu.

Et c’est là que tout partit en couilles.
Son effet t’exalta autant qu’il te perdit. D’abord, jamais tu ne te sentis aussi entier.e, ta personnalité changea irrémédiablement, il n’y avait dans ton esprit plus aucune frontière entre ton masculin et ton féminin, tu te sentais comme un tout, te suffisant à toi-même, semblable à Dieu. Tu te complaisais dans ton être, délirant parfois sans t’en rendre compte, versant d’une extrémité à l’autre, tes amis te prirent alors pour fou.

Jusqu’au jour où arrivèrent tes premières règles, jusqu’alors, tu avais eu quelques taches brunes à l’orée de ton adolescence au fond de ton caleçon, mais alors conforté dans l’idée d’être un garçon, le choc fut tel que plus jamais cela ne se reproduisit. Jusqu’à ce jour, où ton ventre se tordit de douleur et ta vulve, jusqu’alors rabougrie et minuscule eut éclos telle le bourgeon d’une rose, déversant avec elle ses premières menstruations. Mais les faits physiologiques ne furent rien à côté des conséquences émotionnelles et psychologiques.

Ce traumatisme t’amena à scinder ta psyché en deux versants radicalement contraire, pour seul trait commun, leur exubérance. Tu restais conscient.e du potentiel que ce nouveau don t’offrait vis-à-vis d’autrui, tu pouvais lire en l’autre aisément sur tout ce qui touchait à son identité, les questionnements de genre ou d’expression de genre ou encore d’attirance sexuelle ou romantique. Mais selon les périodes de ton cycle menstruel, tu te considérais comme un homme, ou à revers, une femme. Tu n’avais que rarement conscience de ton état et ces rares instants t’amenaient à traverser des crises telles qu’elles te coutèrent de quelques mois en hôpital psychiatrique.

Fraichement sorti.e de l’HP, tu t’installais dans ton nouvel appartement – ou plutôt, le second, le premier étant occupé par le versant féminin de ta personne – aspirant à un nouveau départ, prêt pour une nouvelle vie – ou plutôt une double – pleines de surprises...



Joueur
De qualité je suis : l'ouverture, la curiosité, la persévérance, la créativité, la spontanéité, l'écoute, la gentillesse.
De défaut je suis : l'impatience, l’exigence, le culot, et l'humour sale.
Mes passions et métiers : Le dessin, l'écriture, les rencontres, l'humain, la culture.
Mes pires ennemis : l'ignorance et la niaiserie.
Mon expérience de la life : J'ai fait mes preuves en matière de RP o/ 25 ans et bien dans mes basques sous tous rapports ;)
xxy.o
f/g
negapi
Messages : 49
Date d'inscription : 05/04/2017
Localisation : New Haven.
Hayate Hirano
bleu
avatar
Dim 20 Aoû - 14:22Hayate Hirano
bleu
Ohw un personnage atypique. Camille me rappelle Hayate. :D
Messages : 3
Date d'inscription : 19/08/2017
Camille Vivès
avatar
Dim 20 Aoû - 20:50Camille Vivès
Merci Hayate !
Oh ? Potentiellement un lien à tisser entre ces deux là alors ? ;)
Fiche terminée sinon.
Messages : 49
Date d'inscription : 05/04/2017
Localisation : New Haven.
Hayate Hirano
bleu
avatar
Dim 20 Aoû - 21:07Hayate Hirano
bleu
Oh oui, un lien plus que potentiel ! Je crois que les personnes qui dirige le forum sont absente en ce moment, elles ne vont sûrement pas tarder à revenir.
Messages : 3
Date d'inscription : 19/08/2017
Camille Vivès
avatar
Sam 2 Sep - 13:07Camille Vivès
Bonjour, au vue de l'inactivité du forum, je préfère m'y désinscrire, si cela est possible pour vous d'archiver ma fiche, ce serait super, merci !
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
 
Partir en couilles.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Partir en couilles.
» Préval finira par partir avec ces scènes de pillage des magasins par des affamés
» Tolkien: Inspiration à partir de sa vie
» Avant de partir en cavale (PV Nico)
» il y a un qui est censé de partir ce soir mais les autres ??
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy Pills :: Avant de commencer :: Registre :: Fiches en cours-
Sauter vers: