AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

“Mission: Danse Macabre [Ludwig/Zeno/Rory/Cassio]”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 35
Date d'inscription : 21/02/2017
Localisation : .
Batman
PNJ
avatar
Jeu 30 Mar - 0:42Batman
PNJ
Danse Macabre
Le New Haven Register l'a annoncé et personne n'y a pourtant cru. Anton Blakely est mort. Un suicide. La petite ville est encore sous le choc et après l'enterrement tardif de celui-ci beaucoup ce sont recueilli devant la cabane où il a vécu toute sa vie. La ville semble en émoie, il était un personnage respecté et apprécié. Discret, mais suffisamment chaleureux pour vous adresser un sourire avenant même après un silence gênant ou une discussion houleuse.

Il semblait un peu éteint depuis le décès de son épouse il y a de cela quelques mois et tout le monde l'a soutenu du mieux qu'ils le pouvaient.

Mais qui était-il? Pourquoi était-il tant aimé? Apprécié? Connu même! S'il vous arrivez de poser cette question on vous répondrait: « C'est... C'était Anton. C'est tout. » Comme si c'était une réponse suffisante.

Qu'importe après tout puisque vous êtes là et que ce n'est pas forcément pour lui. La nuit est tombée depuis trois heures maintenant. L'endroit est calme. Trop peut-être?

••• Situation
Vos personnages sont dans ce cimetière depuis une vingtaine de minutes et vous vous retrouvez devant un caveau qui porte l'inscription: Blakely. Une tombe fraichement creusée non loin et un autre caveau à l'inscription effacée. Que faites-vous?
1) Examiner les lieux pour dénicher quelque chose
2) Forcer l'entrée du caveau Blakely
3) Forcer l'entrée de l'autre caveau
4) Vous diriger vers la tombe fraichement creusée

Vous devez être d'accord sur ce que vous allez faire.
Messages : 92
Date d'inscription : 25/02/2017
Ludwig Crawford
bleu
avatar
Sam 1 Avr - 13:01Ludwig Crawford
bleu
Danse Macabre
EVENT.
Au cimetière, en mars 2032, dans la nuit.

Ça fait 20 minutes que je suis arrivé. L'air est froid, et pourtant j'ai terriblement chaud et mon cœur bat à la chamade. Le stress, l'angoisse de se faire prendre la main dans le sac. Après tout, c'est déjà arrivé avec cette fois, dans cette ruelle sombre, pris au piège par des sans-abris. Mais je ne veux plus y penser. C'est partir perdant qu'on en ressort du même sort. Et je ne veux pas. De toute manière, qui irait trainer si tard dans le cimetière?

Personne, personne à part moi. Un médecin de génie, qui sert la science, dans l'ombre. Mais bientôt, la gloire viendra à moi, je le sais et les gens seront guéris de mes exploits. J'en tremble d'impatience. Mais si je suis ici ce soir, ce n'est pas pour ça. Un sac rempli de mes ustensiles de médecine, des gants de latex pour ne pas laisser de traces, je ne suis pas venu pour prendre un corps mais l'examiner; celui d'Anton Blakely, un ami duquel je parle au passé.

Amen.

Je ne veux pas croire au suicide. Les professionnels qui ont fait ça sont des incompétents. Je le connaissais, Anton n'était pas ce genre là, et même après le décès de sa femme...non non impossible. Et même si il s'agissait bien d'un suicide, je devais en avoir le cœur net. C'est donc après avoir forcé l'ouverture de son caveau dans un carnage qui, je l'avoue, m'a moi-même effrayé, je suis entré, l'allure fière et pourtant les muscles tendus de peur.

A ce stade-là, je ne me pose plus de questions; réfléchir c'est avoir peur. Et ça serait trop risqué, trop dommage de repartir en courant après tout ce que je venais d'accomplir, pour lui mon ami. Mes yeux se posent sur la pierre dans laquelle son corps doit se trouver, mon corps se fige et je laisse à mon esprits quelques secondes de battement. Je déglutis et je fais claquer mes gants, prêt à me mettre au travail.

Anton, je t'en prie, dis-moi que tu ne t'es pas suicidé. Dis-moi que c'était un accident ou que quelqu'un t'a tué.
© ASHLING POUR EPICODE


Messages : 204
Date d'inscription : 22/03/2017
Zeno J. Clark
rouge
avatar
Sam 1 Avr - 15:49Zeno J. Clark
rouge

Pourquoi, encore une fois
c'est une question que je me
P O S E
beaucoup. Pourquoi est-ce
que je suis à présent
R O R Y
entraînant avec moi cette
amie avec qui tout va de travers,
C A S S I O P E E.

Froideur nocturne, douceur tardive. Les bruits de pas s'avancent, errent en silences. C'est curieux comme l'atmosphère semble légère, presque irréelle, mais un soupir passe les lippes abîmées d'un garçon fatigué. Fatigué de se laisser entraîner dans le cimetière. Entraîné de son plein gré pourtant, parce que Zeno, tu veux bien te trouver là. Un désir lié à la présence de Cassiopée, pas vrai ? Parce que les choses sont devenues compliqués, difficiles à présent. Plus aisé à aborder seul à seul, mais l'intervention de Rory avait tout brisé, alors il n'était plus temps de s'y accrocher, emportant Cassio avec toi dans cette soi-disant aventure. Une ruelle, une deuxième et finalement la Mort qui s'annonce. Paisible et reposée, ici seul les morts persistent encore, enterrés cependant. Six pieds sous terre, les voix s'éteignent et tu sembles avoir bien du mal à comprendre. Comprendre pourquoi des gens comme Rory pensent que l'occulte est une réalité. Quand un mort est mort, il ne reste rien, rien de plus que des os et de la chair en décomposition. Alors en silence, tu te postes dans un coin, au côté d'une quelconque stèle, croisant les bras, rongeant ton ongle. Encore. Ton regard accroche pourtant cette amie dans son élément. Ici, elle peut satisfaire sa soif de chair de poule, ridicule, mais tu ne dis rien, reportant ton attention sur cette deuxième amie présente. « ça va ? » que tu demandes comme pour t'en assurer, bien qu'il soit trop tard pour regretter de l'avoir peut-être forcée.

L'atmosphère semble légère, posée
pourtant il y a une certaine
T E N S I O N
dans l'air non négligeable.
Je ne saurai dire quel est ce
S E N T I M E N T
peut-être celui qu'arbore les cimetières
en général. Après tout ici il n'y a que la
M O R T.

Et un bruit. Un bruit soudain venant d'un caveau un peu plus loin. C'est intrigué, attiré par ce dernier que tes pas te guident jusqu'à l'entrée qui semble, au premier abord, avoir été forcée. Instinct policier en devenir, est-ce ceci qui te pousse à te tourner vers tes deux camarades actuelles, demandant alors : « Allons voir... sauf si vous voulez rester là ! » un instant, une seconde s'écoule, tu laisses le temps au deux jeunes femmes de se décident, de prendre ce qui semble être la meilleur décision. Tout du moins... pour elles en tout cas. Parce que le gamin a déjà décidé d'aller voir par lui-même qui a osé profaner la dernière demeure des cadavres.


voilà ma contribution ♥
Messages : 46
Date d'inscription : 27/03/2017
Rory Clarke
bleu
avatar
Sam 1 Avr - 16:57Rory Clarke
bleu
Rory – "Non ! Non ça va pas je suis incapable de trouver du réseau alors qu'on est dans un putain de cimetière. Il faut comment les gens pour pas s'ennuyer au... ah mais c'est pas à moi que tu demandais. Désolée, je vous laisse faire vos trucs de... voilà."

Ce que ça peut être chiant un cimetière la nuit... et le jour aussi je suppose. Je sais pas à quoi m'attendre, mais à quelques choses d'un peu plus flippant, d'un peu plus bizarre. Là c'est juste un empilement de tombe de pierre avec des citation de merde. Un peu comme le mur facebook d'une pré-adolescente qui vient de cassé avec son mec. Un bruit, je lève la tête, regarde Zéno. Ça l'interpelle. Ce n'est qu'un simplement ronflement. Parce que les morts ça dort. La mort c'est la finale, le sommeil c'est l’entraînement. Qu'elle connerie. Tu préfères, n'est jamais mort ce qui a jamais ne dort. C'est un classique. Tu devrais le suivre, tu vas te retrouver seule. Je presse le pas pour rattraper le groupe jusqu'au caveau, j'inspecte le nom, je me tétanise.

Qu'est-ce que c'est que quelqu'un qui souffre et qui fait couler son sang par terre pour que tout le monde soit coupable ? Tous les suicidés sont le Christ. Toutes les baignoires sont le Graal...

Regarde par terre, le cadenas. C'est peut être l'âme d'Anton qui est venu récupérer son corps. C'est peut être l'âme d'Anton qui est venu juger les Hommes. Tu le sais que c'est absurde, mais tu te le persuade. Parce que tu aimes avoir peur, parce que tu as besoin d'avoir peur. Tu es plus rapide, plus alerte, plus forte, plus intelligente. La peur est un pouvoir, une drogue. Et dans ce caveau combien de secret, combien de mystère. Et s'il n'était pas mort ? Et si on venait voler son corps ? Et si ce n'étais pas le cadenas ce bruit. Tu veux savoir ce qui se cache sous ton lit et dans l'armoire. Tu t'avances la première au risque de devoir pousser un peu Zéno.

Rory – "Aucune hésitation, on va voir."
Messages : 39
Date d'inscription : 22/03/2017
Cassiopée A. Riveira
bleu
avatar
Danse macabre, ft. ludwing, zeno & rory


«  Mourir est tout au plus l'antonyme de naître, l'antonyme de vivre reste à trouver. »

L'atmosphère glaciale de ce lieu dénué d'une quelconque forme sonore fit hérisser ses poils, la forçant à se crisper pour maintenir le peu de chaleur que son corps possédait. C'était étrange, un endroit qu'elle n'avait pas pour habituer de visiter bien que la peur de finir enterrée à cause de sa maladie s'était souvent ancrée dans sa tête. Les cimetières c'était un lieu de repos mais aussi de souvenirs, un lieu qui lui donnait des frissons tout autant qu'elle l'appréhendait pour sa signification. Cassiopée poussa un soupire las alors qu'intérieurement elle se questionnait encore. Qu'est-ce qui lui avait pris de les suivre tous les deux si tard dans un lieu aussi macabre qu'un cimetière ? Ou mieux encore, pourquoi aller fréquenter ce genre d'endroits à un heure aussi tardive ? Cela n'avait pas de sens, pas plus de sens que toutes ses personnes qui venaient encore pourrir un tel endroit avec leur mégots de cigarette et autres saloperies du genre. Les bras croisés sur sa poitrine, elle pencha vaguement la tête sur le côté, écoutant la question venant de son ami proche, désormais plus distant par son unique faute. Elle pouvait au moins lui répondre, juste pour calmer les choses. Alors que sa bouche s'ouvrit pour balancer une simple phrase, la jeune fille qui les avait guidé répondit à sa place, la forçant à esquisser un petit sourire mi amusé mi fatigué. Elle ne savait pas ce qui était pire, les suivre en étant presque forcée ou bien encore de trouver que finalement c'était un lieu passible propice aux introspections personnelles. L'histoire d'oublier des choses auxquelles elle ne voulait y penser.

▬ Je vais bien, mais je n'arrive toujours pas à comprendre comment on en est arrivé là.

Le silence.
Un bruit.

Aussitôt le son entendu elle se retourna pour fouiller du regard les environs, cherchant encore son origine et suivant le duo tout aussi curieux sur le sujet. Les morts ne parlaient pas, les morts ne bougeaient pas. Ce bruit ne venait pas d'eux, était-il vraiment possible qu'ils ne soient pas les seules personnes louches à farfouiller à cette heure de la nuit ? En des pas de velours, la jeune fille blonde s'avança, marchant sans le vouloir sur le cadenas souillant le sol, détail qui attisa sa curiosité tout autant que le prénom encore lisible posé sur la tombe. Anton Blakely. L'homme récemment mort que l'on avait pleuré, certains pouvaient ne pas parvenir à faire leur deuils correctement. C'était malheureusement fréquent.

▬ Je viens aussi.

Murmurra-t-elle en sortant son téléphone de sa poche, allumant une faible lumière qui ne fût qu'assez forte pour éclairer à quelques centimètres devant leur pieds. C'était toujours ça en plus, à cette heure de la nuit c'était à peine s'ils se voyaient correctement. Le cœur battant pressé de découvrir ce qui se passait dans ces lieux, elle pressa le pas histoire d'être celle qui leur éclairerait la route, se faisant plus petite, qui savait ce qu'ils trouveraient plus loin ? Au bout de plusieurs secondes elle s'arrêta, plissant les yeux alors qu'il lui semblait voir quelque chose bouger vaguement dans l'obscurité. Son index rejoignant ses lèvres, elle leur intima le silence, pointant la lumière de son téléphone en direction de ce qui était la source du bruit tout en se penchant le plus possible. A chaque respiration son cœur sursautait et lorsqu'elle fût suffisamment penchée en direction du tombeau du cadavre elle retint son souffle, ne bougeant plus. Le résultat fût des plus troublants, car là, à peine plus loin du trio se trouvait une silhouette encore inconnue.

▬  Qu'est... Il y a quelqu'un là dedans !

La lumière remonta le long du corps, se posant sur la nuque de ce qui semblait être un homme. Ils étaient dans la merde.
J'avais pas réçu la notif des réponses pardon pardon ;;
Messages : 35
Date d'inscription : 21/02/2017
Localisation : .
Batman
PNJ
avatar
Sam 29 Avr - 20:39Batman
PNJ
Mauvaise idée...
Observant de loin la scène je secoue la tête, la mâchoire contractée. C’est à croire que plus personne n’a de respect pour les morts. Forcer un caveau. Et pour quoi ?? Ne rien trouver que deux cercueils ? Mais qu’importe… Qu’importe puisque ce caveau était surveillé et de près ! Des faisceaux de lumières s’agitent dans la nuit, c’est la fin. Ou le début de quelque chose. Qui sait ? Peut-être que les choses se seraient passées autrement s’ils avaient pris la peine d’examiner les lieux avant. En réalité n’importe quel autre choix aurait convenu. Mais forcer le caveau Blakely tout en connaissant le ramdam médiatique qu’il y a eu autour de cette famille !

Il est trop tard et ils ne pourront pas revenir en arrière car désormais leur petite escapade s’arrête ici…

•• Situation

Vous avez fait le mauvais choix, à vous d’en assumer les conséquences. Des adjoints du shérif se dirigent vers vous pour vous arrêter et vous ne pouvez pas leur résister. Si vous possédez une deuxième chance pour revenir sur votre choix il est temps pour vous de l’utiliser et de me prévenir par mp dans les plus bref délai. Sinon il ne restera plus qu’à finir votre nuit en prison.
 
Mission: Danse Macabre [Ludwig/Zeno/Rory/Cassio]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Danse Macabre
» DANSE MACABRE - Demande de partenariat
» Danse Macabre - RPG Batman
» En chanson...
» Danse macabre... [Terminé]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy Pills :: New Haven :: Chapel Street :: Street Grove Cemetery-
Sauter vers: