AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

“Pas le bienvenu ici {ft. Sakura}”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 19
Date d'inscription : 22/03/2017
Serena T. Da Valle
avatar
Sakura + Serena
Jour de congé, un long moment sur ton canapé à regarder une vieille série. So 2000. C’était ces jours que tu préférais, ne rien faire en restant devant un écran à regarder des vieilleries. Bien trop vite terminé. L’envie d’en avoir encore plus. Une fois vêtue d’une robe et avoir enfilé une paire d’escarpins, tu partais pour le centre-ville. Tu te perdais entre les rayons qui présentaient bien trop de choix, tu avais finalement opté pour un roman, La Ballade de l’impossible. Les rires, les sourires et l’odeur qui flottait te donnaient envie de t’assoir au café, prendre un thé et le boire lentement, l’apprécier tout en lisant. Tu restais un long moment à la terrasse du café, des lunettes de soleil, vaguement 60’s, sur le bout du nez. Tu tournais délicatement les pages de ton roman que tu dévorais. « Vous désirez peut-être autre chose ? » Tu secouais la tête après avoir jeté un rapide coup d’œil à ta montre. « Non merci, ça ira. »  Tu attrapais ton sac et te dirigeais vers les toilettes pour vérifier que ton rouge à lèvres ne s’était pas estompé et te laver les mains par la même occasion.

Ton regard se posait en direction de la porte qui s’ouvrait, instinctivement. Une voix fluette suivie d’une voix plus rauque. Un homme avec un enfant, tu n’y prêtais pas plus attention, sans doute pour s’occuper du petit. De toute façon, ça ne te regardait pas. Tu le détaillais depuis son reflet, simplement habillé d’un sweater qui semblait bien large, tout comme son pantalon. Pauvre de lui, une tenue qui ne le flattait pas. Certains savent s’habiller et se mettre en valeur et puis il y a les autres. Un léger sourire moqueur se dessinait sur tes lippes alors que tu reposais ton attention sur tes mains que tu rinçais soigneusement avant de les sécher. Une femme qui sortait d’une cabine, à peine avait-elle aperçu la silhouette masculine qu’elle commençait à émettre une complainte. Tu levais les yeux au ciel, était-elle stupide pour ne pas voir que le pauvre s’occupait simplement de son fils ? Ne lui laissant même pas le temps de se justifier, elle lui sifflait de sortir auquel cas elle appellerait la sécurité s’il ne s’exécutait pas. Tes minces lèvres se pinçaient en réaction face à son zèle, une sacrée emmerdeuse.
TEMPLATE BY SPICA OF SHINE
Messages : 165
Date d'inscription : 03/03/2017
Sakura Aoki
rouge
avatar
Dim 16 Avr - 15:56Sakura Aoki
rouge
He's down on his luck
It's tough, so tough



Sakura était toujours un homme occupé. Chacune de ses journées était éreintante au possible, aspirant la moindre once de son énergie jusqu'à la moelle. Lorsqu'il ne travaillait pas en semaine, il y avait toujours quelque chose pour l'occuper, garder son attention, le déborder jusqu'à ce qu'il en oublie le protocole. Ah, comme s'il en avait quelque chose à faire du protocole, il n'avait même pas prêté la moindre attention à sa dégaine, sautant dans les premiers vêtements qu'il avait trouvés.

Aujourd'hui, il avait foulé le sol du centre-ville, son fils de quelques mois à peine dans son sac kangourou qu'il maintenait précieusement contre lui. Ses pérégrinations durèrent quelques minutes, ses semelles raclant le pavé et ses yeux se perdant sur les vitrines, songeurs. Le poupon se mit à s'agiter et à pousser quelques couinements entre deux magasins. Son père en déduisit qu'il devait avoir la couche pleine puisqu'il n'était pas l'heure du biberon, et s'empressa de s'engouffrer dans un établissement pour y chercher des toilettes. Trop vite, sans réfléchir, sans faire attention à qui serait présent, le bien-être de son fils occupant toutes ses pensées. Alors il entra par la porte marquée d'une silhouette féminine et posa Jack sur la table à langer qu'il avait dépliée.

Un bruit de chasse d'eau. Une porte qui s'ouvrit. Et une voix de morue scandalisée qui voulait le faire sortir.

Quoi. Encore. Il releva son regard vers la femme, le baissa vers Jack et revint de nouveau à elle. Ce n'est qu'un bébé.

Elle persista, faisant la sourde oreille et continuant ses discours indignés. Très vite, Sakura sentit quelque chose d'aigre et brûlant remonter le long de sa colonne vertébrale.

Je vous ai dit... je vous ai dit que- vous allez arrêter, bon sang ?

Et voilà qu'elle menaçait d'appeler la sécurité, prenant ces quelques phrases pour une agression. En affaissant ses épaules et soufflant par le nez, il fixa l'enquiquineuse avec toute la rancœur du monde dans le regard. Était-ce lui qui était différent ? Ou les autres qui en faisaient trop ? Il ne comprenait pas. Il ne comprenait pas comment on pouvait le chasser d'un lieu alors qu'il ne servait qu'à y faire ses besoins après tout, qu'est-ce qui le rendait si indésirable aux yeux des femmes ?

Mais Sakura ne souhaitait pas plus de problèmes. Autrefois, il aurait volontiers plaqué la paume de sa main contre la joue de cette personne, ne craignant pas de représailles puisqu'il n'était plus rattaché à quoique ce soit. Aujourd'hui, il avait ses deux petits qui avaient besoin de lui et qu'on pouvait lui arracher si facilement.

Ça va, ça va, je m'en vais. Vous me faites perdre mon temps.

Elle demeura inflexible, insupportable, détestable. Le visage défaitiste, mais pas moins agacé, il se retourna pour refermer la grenouillère de Jack qui agitait mollement ses jambes potelées, loin de ces futilités adultes. La gêneuse ne manqua pas de le presser pour qu'il aille plus vite et il râla en levant les yeux au plafond, amer.

Hé oh, je ne peux même pas changer mon fils, vous allez me laisser le rhabiller quand même ?

Il n'avait pas remarqué l'autre femme près des miroirs.
Messages : 19
Date d'inscription : 22/03/2017
Serena T. Da Valle
avatar
Sakura + Serena
Visiblement irrité de la dinde qui ne cessait de geindre, de le presser. Pauvre homme. Elle était bien trop occupée à faire du zèle, à le déranger alors qu’il rhabillait son fils. Contradictoire venant de sa part, elle qui lui demandait de se dépêcher de sortir, elle lui faisait aussi perdre un temps considérable à se lamenter. Tu roulais des yeux alors qu’elle continuait de se plaindre et de le menacer. Une vraie machine, elle ne s’arrêtait pas de déblatérer pour ne rien dire. Tu te demandais si elle n’en avait pas marre d’elle-même et de sa voix - pour le moins déplaisante - parfois, si elle n’allait pas se fatiguer à force de palabrer.

Tu te rapprochais d’un pas incertain d’eux, pour calmer le jeu, ta voix était quelque peu hésitante : « Euh… Si vous voulez je peux faire ça pour vous. Je doute très fortement qu’aucune femme ne revienne d’ici quelques minutes. Vous n’aurez pas le temps de le changer avant qu’une autre dame vous demande de sortir. » Rapide coup d’œil à la mégère qui avait enfin su se taire, un rictus mesquin se dessinait sur tes lippes. Sans doute outrée, de cet air hautain sur ton visage. Tes iris noisette se reposaient sur l’inconnu, s’il refusait, tu comprenais sa décision. Qui voudrait confier son enfant à quelqu’un qu’on ne connait pas ?

L’autre femme marmonnait de manière incompréhensible tout en se lavant les mains. Tu prenais un ton plus acerbe, ce ton que tu avais l’habitude d’utiliser pour parler. Celui que tu employais quand on t’ennuyait, quand tu voulais couper court à une conversation. « Par ailleurs madame, à l’avenir évitez de prendre tous les hommes pour de simples pervers. Il changeait simplement son fils. Pas très perspicace de votre part. » Un sourire presque satisfait au coin de tes lèvres. L’envie était trop forte, mais elle n’avait pas l’air très maline à généraliser alors qu’il était à changer son enfant sous ses yeux. D’abord l’air indignée, quelques ridules se creusaient entre ses sourcils qu’elle fronçait. La voilà offensée. C’était la meilleure, alors qu’elle avait menacé le père d’appeler la sécurité s’il ne sortait pas, la seule personne qui devait l’être, c’était bien lui.

TEMPLATE BY SPICA OF SHINE
Messages : 165
Date d'inscription : 03/03/2017
Sakura Aoki
rouge
avatar
Dim 23 Avr - 22:02Sakura Aoki
rouge
He's down on his luck
It's tough, so tough



Ce n'était pas trop tôt, un peu plus et son poing partait dans le mur. Grognon, Sakura observa l'intervention de l'autre femme en plissant les yeux, les mains autour de la taille de son fils qui gigotait toujours, alternant entre les mouvements mous et les coups de pieds agités. Ses colères accumulées retombèrent comme du plomb dans son estomac et laissa place à un vide infini. Il resta hébété, la bouche légèrement entrouverte, comme surpris des attentions de l'inconnue.

Ses prunelles bleues se levèrent lentement vers la femme à la chevelure châtain. Il y avait quelque chose de piteux dans sa manière de se tenir.

Merci. Il souffla, penaud.

Sakura, il fallait le savoir, était un homme au caractère exécrable la bonne majorité du temps. Bien évidemment, il n'était pas habitué à la gentillesse ni à la serviabilité de la part des autres. S'il se démenait pour son entourage, les inondant de bienveillance sous ses invectives, il était toujours surpris par l'inverse. Peut-être que quelque part, il avait accepté la méchanceté de ce monde et le lui rendait par ses grognements futiles.

C'était sans doute la raison pour laquelle il ne sembla pas s'opposer plus que cela contre l'aide de l'inconnue, trop surpris par ces élans de bonté. Du moins, c'était ce qu'il interprétait. Il n'était qu'un homme à la logique simple, quasiment enfantine. L'apparence générale de son interlocutrice ne l'intéressait pas, ainsi il ne fit même pas attention à ses sourires mesquins dirigés vers  la morue qui maugréait. Et qui les jaugea du regard d'un air outré avant de sortir, les joues rouges. Elle avait des airs de hibou.

Silencieux, il tourna la tête vers Jack, puis vers la jeune femme. Et lui laissa la place, sans réellement lâcher son bambin.

Il n'a fait que mouiller sa couche. Je peux. Attendre dehors. Il se rattrapa, même si elle avait dû comprendre. En dehors des toilettes je veux dire.

Sa main vint relever sa chevelure noire pour frotter sa nuque dans un geste embarrassé.

C'est un bébé très calme, vous ne devriez pas avoir de problèmes.

Il attendit confirmation. On pourrait facilement le qualifier de père irresponsable, mais il y avait là une certaine logique dont lui seul avait le secret. De toute façon, il s'empresserait de vérifier si elle prenait son temps. Si l'on pouvait se débarrasser au plus vite des maux de son fils, c'était tout ce qui comptait.
Messages : 19
Date d'inscription : 22/03/2017
Serena T. Da Valle
avatar
Sakura + Serena
La surprise de l’inconnu était au rendez-vous. Tu ne doutais pas qu’il était chose rare qu’une personne lambda vous propose de l’aide pour quoi que ce soit de façon totalement désintéressée. Tu avais beau être une sacrée garce, tu t’étais rapprochée pour te proposer. Tu avais eu cet élan de gentillesse, cette attitude inhabituelle. Parce que tu n’étais pas du genre à rendre service aussi facilement, il t’arrivait parfois de te détourner de tes sales manies, de faire autrement. Il laissait un remerciement s’échapper de ses lèvres.

Tu te frottais doucement le bras, tes lèvres formaient un timide sourire. Presque gênée d’avoir osé juger l’apparence de l’inconnu alors que finalement tu lui avais proposé ton aide. Aurais-tu une once de regret cette fois ci Serena ? T’en mordrais tu les doigts ? Non ça n’est pas ça.

L’autre femme grommelait de manière presque inaudible, comme si elle parlait simplement à elle-même. Un léger signe de la main à la femme qui se décidait de sortir, peut-être gênée ou tout simplement outrée de la situation qui n’était pas allée dans son sens. Tes orbes couleur Terre de Sienne se reposaient sur l’inconnu qui ne relâchait pas son emprise sur son fils jusqu’à ce que tu prennes sa place. « Ça ne devrait pas prendre bien longtemps alors. » lui répondais tu, imperceptible sourire à la commissure des lèvres alors que tu posais ton regard sur le bébé. Pour une raison qui t’étais inconnue, tu les appréciais. Sans doute un désir inconscient, bien enfoui au fond de toi. « Oh, c’est une bonne chose. Vous avez de la chance. »

La porte se refermait doucement au départ du jeune père. Tu retirais délicatement ce qu’il restait avant de commencer à changer sa couche. Comme l’avait dit son père, il était très calme. Il gazouillait simplement en bougeant mollement ses jambes. Un large sourire fleurissait sur tes lèvres. Il n’y avait pas à dire, tu le trouvais adorable. « Et voilà mon grand, tu devrais aller mieux là. » Tu le rhabillais une fois la couche changée, tu la jetais dans la poubelle juste à proximité, tout en gardant une main sur le bébé. Il ne bougeait pas plus que quelques instants plus tôt.

Doucement, tu le redressais pour le porter contre toi avant de sortir des toilettes, une main derrière sa tête par sécurité. Ce geste s’était gravé dans ta mémoire, à chaque fois qu’un couple d’ami à tes parents venait avec leur bébé et qu’ils te laissaient le prendre dans tes bras, ils te l’avaient tous répété maintes fois. Tu peinais à ouvrir la porte du bout des doigts de ton unique main qui pouvait toucher la poignée, glissant le bout de ton escarpin dans l’entrebâillement, tu poussais la porte du bout du pied. Le jeune homme se tenait là, à la sortie des toilettes. « C’est un ange. » disais-tu tout en le laissant reprendre son fils dans ses bras. « J’ai rarement vu des bébés aussi calmes. »
TEMPLATE BY SPICA OF SHINE
 
Pas le bienvenu ici {ft. Sakura}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bienvenu à Sarkoland
» Bienvenu au petit Lucas !
» Sakura Shinji
» [FB Quête] Bienvenu dans la jungle
» Sakura [ en cours]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy Pills :: New Haven :: Grand Avenue-
Sauter vers: